Fantastique·fantasy·Les Chroniques d'Angélique·service Presse·Studio 5

#23 Les chroniques de Dunia : Tome 1 Les runes d’Adelheid – Nanie Nai

Chronique #23

  • Maison d’édition : Studio 5
  • Genre : Fantasy
  • Date de parution : 7 juillet 2021
  • Prix : 4,99 € – 17 €
  • Note : 3,5/5
  • Résumé : 

Vous entrez au royaume d’Adelheid, une terre imparfaite où un espoir tenace se mêle à la bienveillance… Un équilibre qui pourrait bien voler en éclats. Faelan et Kaïlin sont liés par le sang et le courage. Surtout, ils ont une quête commune : découvrir leurs origines. D’où viennent-ils et qui sont-ils vraiment ? Quels sont les étranges dons qui les animent, eux et leurs compagnons de route ? Une menace plane, les guette et met en péril Adelheid. Pourront-ils sauver cet endroit et ceux qui leur sont chers ? Sont-ils assez forts et unis pour vaincre l’impensable ? Embarquez dans le tome 1 des Chroniques de Dunia. Vivez cette histoire comme si vous y étiez et posez un pied dans la contrée d’Adelheid. Mais attention, un monde bien plus vaste vous attend… et vous ne savez pas encore ce que vous y trouverez.

Je remercie Studio 5 pour leur envoi et leur confiance. J’avoue avoir été très intriguée par la couverture que je trouve absolument magnifique. Ce bleu qui rappelle le ciel la nuit, cette couronne qui scintille et qui est porteuse de mystère rendent le livre très attractif. Pour moi qui fonctionne énormément au visuel, c’est tout ce que j’aime. Ce livre est aussi pour moi l’occasion de découvrir la plume de Nanie Bai, très fluide et agréable.

L’histoire est celle du royaume de deux jeunes gens, Kaïlin et Faelan. Séparés peu de temps après leurs naissance et élevés chacun de leur côté, ils vont devoir s’allier pour protéger le royaume d’Adelheid de la menace représentée par Cairnech et le sorcier Aslack. Il y a énormément de personnages dans ce roman et tous ont leur importance. Si Kaïlin et Faelan semblent être au cœur de l’intrigue dans la première partie, dès qu’ils se retrouvent une nouvelle dynamique se met en place avec la création d’un groupe rassemblant différents talents. Nanie Bai alterne les chapitres avec à chaque fois de nouveaux points de vue ce qui permet de plonger dans les pensées de tous les protagonistes. Chacun est unique et l’utilisation des runes pour les guider est une idée très originale qui donne à ce roman son aspect unique. L’auteure nous offre également quelques chapitres du côté ennemi et j’ai particulièrement aimé les chapitres du côté d’Aslack car on ressent toute sa noirceur et sa malveillance. Cairnech par contre m’a déçue, c’est vraiment une caricature de méchant, il n’a pas vraiment de « consistance » à mon goût, ce qui se justifie au fil de la lecture, mais qui m’a un peu dérangé tout de même. Idem pour Maden, le roi en place, j’ai trouvé qu’il manquait de relief, même si sa position est difficile. Par contre, même s’il y a énormément de personnages, Nanie Bai a réussi à faire en sorte qu’on arrive à tous les retenir et les différencier, ce qui n’est pas un travail évident. Chacun a un petit détail qui le caractérise et qui permet de ne pas les confondre ou les oublier. Nanie a également crée ses propres légendes, ses propres créatures magiques à travers les Aifes. Ces femmes mystérieuses, porteuses de magie, intriguent et donnent envie d’en savoir plus sur elles.  Les personnages vont tous évoluer les uns au contact des autres et la bataille finale va leur permettre de grandir et gagner en maturité.

Dans ce roman, il n’y a pas vraiment de personnages secondaires, car tous ont leur utilité. Bien sûr, on serait tenté de dire que Faelan et Kaïlin sont les héros, mais plus on avance dans la lecture, plus on comprend qu’il n’en est rien. Eamon et Migual m’ont bouleversée dans leur relation fraternelle, Capucine fait office de femme forte prête à tout pour s’épanouir et découvrir le monde… Bref, difficile de les hiérarchiser tant ils sont importants.

Pour conclure je dirais que c’est un roman Fantasy qui se lit tout seul mais qui ne m’a pas transporté. Je suis passée à côté malgré les personnages très bien travaillés et l’originalité avec l’histoire des runes et la magie qui est omniprésente. J’ai trouvé que tout était simple, il n’y a pas de réel suspens ou de retournement de situation inattendu. Les derniers chapitres avec la bataille ont cependant ravivé mon intérêt, car personne n’est épargné et ça apporte de la profondeur à l’histoire. Malgré tout, j’ai quand même passé un bon moment. Ce qui m’a le plus touché et qui est très bien mis en valeur par l’auteur, c’est la notion d’amour. L’amour sous toutes ses formes, que ce soit en amitié, au sein d’une famille de sang, d’une famille de cœur, il est omniprésent dans le roman et porte l’histoire (gros coup de cœur pour Migual et Eamon). Même si je n’ai pas accroché, la fin du roman a su piquer ma curiosité, notamment avec Pol. Je recommande ce roman pour tous ceux qui ont envie d’une belle histoire sans prise de tête dans un univers magique hyper original.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s