Les Chroniques d'Angélique·Romance Historique·service Presse

#10 LES MACKINTOSH – Julie Dauge

Chronique #10

  • Maison d’édition : Auto-édition
  • Genre : Romance Historique
  • Nombre de pages : 274 Pages
  • Date de parution : 5 février 2022
  • Prix : 4,99 €
  • Note : 5/5
  • Résumé : 

Depuis longtemps, Laetitia rêve de découvrir l’Ecosse. Quand elle entreprend enfin le voyage, cette jeune étudiante, orpheline, adepte des sports de combats est loin de se douter qu’il l’emmènera aussi loin ; jusque dans les bras de Darren, ce beau chef guerrier highlander, au XVIe siècle !

Dès qu’il aperçoit cette belle inconnue, Darren, laird du clan MacKintosh, est subjugué. En même temps, il est abasourdi. Comment cette délicieuse créature, aux origines obscures et aux expressions si étranges, peut-elle être si effrontée dans ses manières ? Et que dire de ses tendances à jurer et à se battre aussi bien que ses guerriers ?

Je tiens tout d’abord à remercier Jullie Dauge pour cet envoi et la remercie de sa confiance.

Cette romance historique est celle qui m’a faite découvrir la plume de Julie Dauge. Aujourd’hui, elle revient dans une toute nouvelle édition et pour l’occasion, la couverture a fait peau neuve. Moi qui ai connu les deux versions, je peux vous dire qu’on ne perd pas au change, loin de là. Le bel Higlanders avec les carreaux écossais rouges font ressortir la couverture et donne envie de se plonger dans l’histoire.

Alors oui, l’histoire de la jeune femme qui se retrouve propulsée dans le passé à cause de pierres magique, ça peut rappeler Outlander, mais rassurez-vous, la similitude s’arrête là. Julie nous offre une romance historique décomplexée, avec une héroïne du 21ème S et n’a rien d’une demoiselle en détresse.

Laetitia alias Lilou, se réveille donc au 16ème s et pas en pleine reconstitution historique comme elle le pense au début. Avec son caractère affirmé et ses compétences en autodéfense, elle va mettre à mal plusieurs Higlanders avant de se retrouver saucissonnée et ramenée à Darren, le chef de clan. Même si son attirance pour Darren est immédiate elle ne renonce pas pour autant à ses convictions féministes. La voir évoluer au milieu des Ecossais qui considèrent les femmes comme des choses fragiles a quelque chose de très distrayant. Lilou par son caractère, ses expressions de notre époque et sa vision des choses va apporter beaucoup au clan et aux membres qui le compose. Si, au début, Lilou est une jeune femme sans attache familiale, elle va s’ouvrir aux autres et parvenir à créer des liens aussi bien amicaux, qu’amoureux. J’ai beaucoup aimé le personnage de Lilou auquel on peut facilement s’identifier puisqu’il s’agit d’une jeune femme moderne, adepte de romances historiques et sa façon de rembarrer Darren est à mourir de rire.

En parlant de Darren, c’est LE chef de clan sexy. Il a vécu sa vie d’homme, persuadé d’être l’élu d’une prophétie, mais l’arrivée de Lilou va tout remettre en cause. Il n’avait pas prévu de la trouver attirante et encore moins qu’elle s’incruste dans chacune de ses pensées. Souvent désemparé face à la jeune femme qui n’a rien de la demoiselle en détresse, Darren est un personnage très touchant. Curieux des coutumes du 21ème siècle, il a du mal à comprendre que Lilou soit capable de se battre, qu’elle soit sexuellement libérée même si elle est toujours vierge et qu’elle lui tienne tête. Petit à petit, Darren va évoluer en acceptant les différences de Lilou.

Lilou et Darren sont rapidement attirés l’un par l’autre, mais demeurent leurs différences de culture. Quand enfin la relation se concrétise, un élément vient tout bouleverser. Lilou se sent trahie et utilisée. Blessée, elle ignore Darren qui souffre de la situation. Globalement, la relation entre les deux est plutôt simple et ce que j’ai apprécié c’est l’absence de vas et viens et  de « je t’aime, moi non plus ». Même si les deux personnages sont attirés l’un par l’autre, Julie prend le temps de développer leur relation et leur sentiment avant de les faire céder. L’auteure fait monter la tension petit à petit pour le plus grand bonheur des adeptes du slow burn (ce qui est mon cas).

Au cours du récit, on croise de nombreux personnages,  à savoir principalement les membres du clan de Darren. Ces hommes, un peu brut de décoffrage, sont attachants et apportent une touche de légèreté à la romance. Ils forment un groupe soudé, chacun avec une personnalité bien distincte. Véritables amis pour Darren, ils n’hésitent pas à le charrier et à lui remettre les idées en place quand il agit de manière stupide. Si vous voulez en savoir plus sur les personnages secondaires, pas de panique, des spin off ont été écrits et vous pourrez les découvrir très bientôt.

Pour conclure, je dirais que « Les Mackintosh » est une belle romance historique avec la touche de modernité apportée par Lilou. Lilou nous fait rire, essaie d’importer en Ecosse des traditions qui n’ont vues le jour que bien plus tard, notamment l’enterrement de vie de jeune fille et n’hésite pas à affronter les Mâles dominants made in Ecosse. Julie a vraiment le don de nous propulser dans son histoire et ça fonctionne à  merveille. Mon conseil : foncez, et plongez au pays des tartans, des guerres de clan et venez découvrir les aventures de Lilou, Darren et les autres.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s