Editions Alter Real·Les Chroniques d'Angélique·Romance de Noël·service Presse

#322 12 cadeaux de Noël pour un soldat – Elisabeth Jouvin

Chronique #322

  • Maison d’édition : Alter Real
  • Genre : Romance
  • Nombre de pages : 190 pages
  • Date de parution : 5 novembre 2021
  • Prix : 5,99 € – 19,00€
  • Note : 3,5/5
  • Résumé : 

Et si une lettre changeait le cours de votre vie ?

L’amour ? Très peu pour Nina, cette ex-incorrigible romantique… Sa dernière relation lui a laissé un goût amer. Son programme de fin d’année se résume à boulot et fêtes de Noël avec son chat. Sauf que Soline, sa meilleure amie, a décidé de pimenter sa vie. En bref : de tout chambouler !

Militaire en fin de carrière, divorcé et sans attaches, Marlon doit trouver ce qu’il va faire de sa vie après son retour à la vie civile. Pas si simple… Et quand il reçoit la lettre d’une inconnue, il croit à une mauvaise blague de son meilleur ami. Il a toujours eu un humour douteux.

Mais… Et si ce n’était pas lui ? Et s’il y répondait ?

Plongez dans cette comédie de Noël qui va vous tirer les larmes et vous arracher des rires. Parce que c’est bien connu, rien de tel que la magie de Noël pour réparer des âmes blessées…

Je tiens tout d’abord à remercier Alter Real pour cet envoi et les remercie de leur confiance.

J’ai tout d’abord été séduite par la couverture aux couleurs pastel et par les dessins qui résument parfaitement les thèmes de l’histoire : Noël et l’échange de lettres. Dès qu’on voit la couverture, on sait qu’on va avoir affaire à une romance douce à déguster sous un plaid avec un bon chocolat chaud.

La plume de l’auteur est fluide, agréable à lire et j’ai adoré le fait qu’en plus de l’histoire, nous ayons également les échanges de lettres entre les protagonistes. Le mix entre le côté épistolaire et la romance traditionnelle, fonctionne très très bien. L’alternance de point de vue permet d’être totalement immergé dans le récit et de suivre les pensées des personnages.

L’histoire est celle de Nina, qui se retrouve embarquée par sa meilleure amie dans un programme d’envoi de cadeau à des militaires loin de leurs familles. Nina, célibataire, déçue par son ex et traductrice de roman a un côté fragile qui donne tout de suite envie de s’attacher à elle. J’ai adoré la voir évoluer et s’ouvrir à ce parfait inconnu. Elle va réussir à lui confier ses rêves et ses aspirations et je trouve qu’on peut facilement s’identifier à elle. Son côté généreux transparait tout au long du roman alors qu’elle cherche quels cadeaux elle pourrait envoyer à son correspondant, ou quand elle soulage sa meilleure amie très prise par son travail. Nina est aussi un personnage fort, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, on en a la preuve avec le nouveau voisin, Stanislas. C’est assez intéressant de la voir d’ailleurs monter sur ses grands chevaux après lui alors qu’elle n’a jamais rien osé dire à son ex. Nina est celle qui évolue le plus, grâce à ces échanges avec Marlon, elle va affronter ses peurs et gagner en confiance en elle.

Côté masculin, nous avons Marlon. Marlon est le militaire désigné par le programme pour recevoir les 12 cadeaux d’une inconnue. Ayant été inscrit sans le savoir, il est d’abord surpris, mais se laisse prendre au jeu de la correspondance. C’est un homme profondément gentil, divorcé et grâce aux lettres, il va lui aussi se confier et faire part de ses craintes. Son engagement arrivant bientôt à son terme, il ne sait pas ce qu’il fera de sa vie et ça l’angoisse. J’ai trouvé Marlon un peu moins travaillé que Nina, il est trop lisse, je ne lui trouve aucun défaut et c’est peut-être, à mon sens, ce qui lui manque. J’ai trouvé que son meilleur ami avait plus de relief que lui.

La relation entre Nina et Marlon est purement amicale, du moins en apparence. Petit à petit, au fil de leurs échanges, ils vont chacun développer des sentiments envers l’autre, mais vont s’interdire de les avouer. L’auteur retranscrit à merveille les émotions de Marlon quand Nina lui avoue avoir accepté de dîner avec son voisin. On sent qu’il est déçu, mais qu’il ne fera rien pour l’en empêcher au même titre que Nina est déçue de l’absence de réaction de son correspondant. Après tout, il est dans sa caserne et rien ne lui dit que Nina éprouve quoi que ce soit pour lui. J’ai vraiment adoré voir leur relation évoluer au travers des lettres. Marlon va pousser Nina à prendre conscience de sa valeur et à aller au-delà de ses peurs et appréhensions au niveau professionnel et réciproquement, Nina va rassurer Marlon qui va envisager l’avenir de manière plus sereine. Le point culminant est bien évidemment leur rencontre, mais là je ne vous en dis pas plus…

Autour de Marlon et Nina gravitent leurs amis Soline et Florian, mais aussi Stanislas, le voisin sexy. Ces trois personnages ont énormément de charisme et permettent d’apporter une touche d’humour et de légèreté. Je pense notamment au papier que colle Florian dans le dos de son ami alors qu’ils sont en mission. J’avoue qu’en termes de réalisme, ce n’est pas très cohérent, ça m’étonnerait qu’en période Vigipirate, les militaires s’amusent à ça, mais c’est un roman de Noël donc on passe outre. Soline aussi est solaire et je trouve qu’elle aurait mérité d’être un peu plus développée, tout comme son histoire d’amour qui tombe un peu comme ça sans qu’on s’y attende.

Globalement, j’ai passé un très bon moment, la plume est addictive, on a envie d’en savoir plus le thème est très original, on se prend au jeu de l’échange de lettres et on a hâte qu’ils se voient en vrai. Malgré tout, j’ai tout de même relevé des points négatifs. Il y a des évènements qui arrivent et qui sont expédiés ensuite en deux lignes. Je pense à l’histoire avec la harceleuse. On s’imagine que ça va prendre plus d’ampleur, qu’elle va s’attaquer à Nina peut-être, mais en fait non, pas du tout, en deux lignes le problème est résolu. L’histoire avec l’ex de Nina est aussi vraiment tirée par les cheveux. L’argument officiel de la rupture était plausible, mais l’auteur a voulu en faire trop avec le retour de l’ex et son explication avec Grégoire qui rend l’histoire abracadabrante. Au final, j’ai aimé le thème, la plume, une bonne partie de l’histoire même si polluée par des évènements qui semblent arriver de n’importe où et je vous la recommande si vous cherchez une romande de Noël originale.

Un commentaire sur “#322 12 cadeaux de Noël pour un soldat – Elisabeth Jouvin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s