collection infinity·Lecture perso·Les Chroniques de Lucie·New Romance·Romance·Romance Contemporaine

#87 Le couple endiablé T3 – Marie Jordan

Chronique #87

  • Maison d’édition : Bookmark (collection infinity)
  • Genre : Romance
  • Nombre de pages : 312 pages
  • Date de parution : 13 Mai 2020
  • Prix : 5,99 € / 17,00€
  • Note : 3/5
  • Résumé : 

Il est parfois nécessaire de parler pour arranger les choses. Et cela fonctionne mieux quand vous vous mettez à nu… genre vraiment à nu.

Petal
J’ai aimé Luka Fields toute ma vie.
Il était mon premier béguin, mon premier baiser, ma première fois et mon premier chagrin d’amour. Mais l’amour, ce n’est pas comme dans les films ou dans les livres que vous lisez. C’est dur. Et il arrive, parfois, que vous abandonniez… Pour mieux le regretter toute votre vie.

Luka
Petal était l’amour de ma vie.
La perdre m’a presque détruit. J’ai essayé de tourner la page, mais je ne peux pas. Il est temps pour moi de récupérer la femme de ma vie – et de tout faire pour la garder. Heureusement qu’en tant que shérif, j’ai des menottes à disposition.

#New Adult #Sexy #Deuxième Chance

Chaque tome peut se lire indépendamment des autres.

Le tome 1 avait été une bonne lecture, le tome 2 n’avait en revanche pas eu autant de succès chez moi. Qu’en est-il du tome 3 ? Il m’a encore moins passionnée. Déjà, le titre de la saga m’a induite en erreur. Je m’attendais à ce que l’auteur s’attarde sur les frères et non sur les sœurs. En soi, ce n’est pas un problème, mais qu’on mette Petal à l’honneur, là, je me suis dit que j’allais avoir du mal à rentrer dans l’histoire. Ça n’a pas manqué, je vous explique pourquoi.

Petal est une jeune maman, divorcée depuis un an. Elle aimait et aime toujours son ex-mari. Hélas, elle lui a menti dès le début de leur relation. Elle a usurpé l’identité de sa sœur pour qu’il pense qu’elle était plus âgée. Au moment de leur rencontre, Petal n’avait en effet que seize ans et lui a huit ans de plus. Vous voyez le souci qui se pose ? Elle avait beau être jeune et stupide, je l’ai détestée au début du livre pour ses choix et ça s’est un peu amélioré par la suite, mais je suis restée trop longtemps sur une opinion négative pour faire un virage à 360° avec elle.

Luka, lui, est donc l’ex en question. Il m’a fait de la peine et, en même temps, j’avais envie de le secouer. Je n’aimais pas Petal et je ne comprenais pas comment il pouvait encore l’aimer (c’est bête de ma part, puisque les sentiments ça ne se contrôle pas). Pire, pour un shérif, qu’il ne devine rien du jeu pervers de son père paraissait vraiment gros. Il y avait tellement de signes !

Parlons de leur relation désormais. À savoir que dans les romances, j’adore la rencontre et, ici, les personnages ont un passif, ils se connaissent depuis de nombreuses années. Comme je m’y attendais, je me suis ennuyée ferme. Ils s’aiment, ne se l’annoncent pas, ils se répètent en pensée que l’autre est à lui/elle. OK, bah qu’est-ce que vous attendez pour jouer carte sur table, bon sang ? Leurs contradictions m’ont vraiment lassée. Oh, et j’ai trouvé les scènes de sexe vraiment pas très jolies, jolies. En fin de compte, tout ce qu’ils ont vécu est une succession de non-dits, de quiproquos pourtant tellement évidents. Vraiment, je n’ai pas été convainque, ce qui ne sera peut-être pas le cas d’autrui. Ils divorcent, Luka lui impose des conditions très particulières, mais Petal ne se doute pas de ses sentiments ? Invraisemblable.

Ida Sue, elle, m’a surprise et en mal dans ce tome alors que jusqu’ici je l’aimais bien. Son antipathie envers Luka, le plus innocent en fin de compte dans le couple, m’a fait revoir mon jugement. C’est sa fille qui ment sur toute la ligne et le père de Luka qui lui a causé des torts par le passé, mais elle ne peut s’empêcher de lui lancer des remarques acerbes, de se montrer exécrable, jouant un rôle majeur dans leur rupture. Son attitude m’a vraiment dérangée. Bien sûr, les révélations expliquent son comportement, mais pour moi, c’est resté en travers de la gorge quand même.

L’histoire n’a, hélas, pas relevé le niveau. Comme je le disais dans la précédente chronique, le méchant de l’histoire reste toujours le même : la famille d’un des personnages principaux. Ici, pas d’originalité de ce côté puisque dès le départ, le père de Luka s’impose comme le seul antagoniste. En plus de ça, la façon de régler le problème revient toujours à la même personne. Trois tomes et j’ai l’impression de lire un copier-coller à chaque fois. Mêlez ceci au fait qu’une grande partie du livre se concentre sur la relation de Luka et Petal qui tourne en rond, et vous m’avez perdue. Heureusement, les soixante dernières pages sont marquées par un peu plus d’action.

Vous l’aurez compris, mon avis est négatif. Ma note doit donc vous étonner. J’ai été lire d’autres avis pour voir si j’étais la seule à relever ces imperfections, et je me sens vraiment à contre-courant. L’histoire n’a pas eu d’emprise sur moi positivement. Dès le début, je suis partie du principe que ce tome 3 ne m’emballerait pas et je n’ai pas su me détacher de cette impression. Je pense sincèrement que je ne n’ai pas su apprécier ce livre à sa juste valeur, parce que, au final, tout (le comportement des personnages etc.) trouve une explication. Je suis certaine que les lecteurs ayant aimé les précédents tomes auront du plaisir à le lire, contrairement à moi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s