Les Chroniques d'Alaïne·Milady/Hauteville·Romance

Chronique #129 Nos coeurs à l’horizon – Jojo Moyes

  • Titre : Nos coeurs à l’horizon
  • Maison d’édition : Hauteville
  • Genre : Romance
  • Nombres de pages :  499 pages
  • Date de parution : 14 Octobre 2020
  • Prix : ebook : 9,99 € / broché: 19,50€
  • Note : 5/5
  • Résumé : 

« Il y avait toujours eu trop de souffrance dans cette demeure, trop de secrets. Son avenir appartenait à d’autres désormais. Son regard se posa sur une photographie de Celia dans une jupe d’un rouge flamboyant assorti aux tapisseries. Elle se souvenait d’un regard qui en savait trop, d’une silhouette toujours sur le point de battre en retraite. »

Angleterre, années 1950. La vie de la paisible station balnéaire de Merham est bouleversée le jour où des artistes bohèmes s’installent dans la splendide demeure d’Arcadia, au grand dam de la bourgeoisie locale, qui voit d’un mauvais œil l’arrivée de ces énergumènes aux mœurs étranges. 
Celia et sa sœur y voient quant à elles l’occasion rêvée pour échapper à leur ennui, et elles ne tardent pas à se lier aux nouveaux venus. Mais l’amour va s’en mêler, et la maison sur la plage va bientôt devenir le théâtre d’événements déchirants qui vont provoquer un véritable scandale dans cette petite bourgade provinciale.

Cinquante ans plus tard, alors que cette somptueuse demeure est sur le point d’être transformée en hôtel de luxe, on y découvre une fresque qui révèle d’incroyables secrets. Il reste peut-être à Merham une personne capable de résoudre cette énigme…

Je remercie la Maison d’édition Hauteville pour l’envoi de ce Service Presse. Vous commencez à avoir l’habitude, je suis une fan inconditionnelle de Jojo Moyes et je me dois de lire ses titres. Je peux commencer cette chronique en vous affirmant qu’encore une fois, c’est un coup de coeur magistral. Sourire, larme, espoir, tristesse : les montagnes russes.

Ce tome se découpe en deux parties : nous découvrons Lottie, une jeune fille accueilli dans une famille riche pour développer son éducation. Avec Célia, sa meilleure amie, elles vont découvrir une famille hors normes qui changera leurs vies. Après un événement chaotique pour l’époque, Célia est envoyé à Londres alors que Lottie reste à Merham. Le retour de Célia et son annonce vont chambouler son amie à tout jamais. La seconde partie concerne la restauration de l’Arcadia et des conséquences dans la vie de plusieurs protagonistes.

C’est difficile pour moi de poser des mots sur mes sentiments. Déjà car j’ai une fièvre carabinée mais aussi car ce roman m’a complètement retourné. C’est à la fois beau et douloureux. L’intrigue est vue rapidement et pourtant l’auteure nous réserve de multiples rebondissements. Je commence déjà par m’excuser pour l’absence de certains prénoms, mon cerveau ne veut pas fonctionner;

J’ai absolument adoré le personnage de Lottie. Que ce soit jeune fille ou femme. C’est quelqu’un de fort, qui aura vu sa vie rythmé de mésaventures et qui pourtant aura tout fait par amour pour sa fille. J’ai compris rapidement la malhonnêteté de Célia et je l’ai vraiment haï. Nous sommes ici dans une dynamique typique du conte de Cendrillon et le renvoi de Lottie m’a brisé le coeur.

Guy est un jeune homme doux et gentil. Mais à prendre son temps, on risque de tourner le dos au bonheur. Mais ce n’est pas le seul homme dans la vie de Lottie. Jo est l’ami/amoureux, un jeune homme et un homme divin. Un vrai prince charmant qui mérite tellement plus. Dans la seconde partie, d’autres personnages sont importants comme Camille et son mari, la décoratrice et son patron. Mais c’est vrai que c’est surtout Lottie qui m’a marqué et qui a marqué mon coeur.

C’est un roman où plusieurs thèmes sont mis en avant mais c’est vraiment l’amour qui est au centre de cette histoire. Quand on croise l’amour de notre vie et qu’on le perd, est-ce possible de redonner notre coeur à quelqu’un ? C’est ce que nous découvrirons à travers Lottie, Adeline, la décoratrice et Camille.

Sans surprise, je vous recommande totalement ce roman. Un pur régal, un condensé de bonheur. Un roman qui fait pleurer mais pour le meilleur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s