fantasy·Lecture perso·Les Chroniques de Lucie·Young Adulte

#147 L’héritage des sept îles T2 – Adalyn Grace

Chronique #147

  • Maison d’édition : De Saxus
  • Genre : Fantasy
  • Nombre de pages : 378 pages
  • Date de parution : 3 novembre 2022
  • Prix : 12.99 € / 17.90€
  • Note : 4/5
  • Résumé : 

Dans un royaume au bord de la sécession, une princesse devenue reine va se lancer dans une quête désespérée au péril de sa vie.

Par le sang et le sacrifice, Amora a vaincu une rébellion et a pris la place qui lui revient en tant que reine de Visidia. Alors que les îles du royaume sont dans la tourmente et que ses sujets remettent en question son autorité, la Haute Animancière ne peut permettre à quiconque de voir ses faiblesses. Personne ne doit connaître la malédiction de sa lignée et ne doit savoir qu’elle a perdu sa magie. Et nul ne doit découvrir la vérité sur le garçon qui détient la moitié manquante de son âme.
Pour se sauver elle-même et sauver son royaume, Amora se lance dans la quête désespérée d’un artefact mythique qui pourrait tout réparer. Mais le prix à payer sera terrible. Alors qu’elle essaie de composer avec son devoir de loyauté envers son peuple, son équipage et les désirs de son cœur, la jeune reine va bientôt découvrir que gouverner pourrait la détruire…

Je ne comptais pas faire de chronique sur ce deuxième et dernier tome, mais la fin m’a comme qui dirait forcée. En réalité, j’étais bien partie pour moins apprécier ce second tome. Il y a trois raisons à cela.

D’un côté, il y a eu le manque d’action pendant un long moment. Pas de combat épique comme dans le premier tome avec la Lusque et les rares scènes où ils se battent, ça se termine rapidement. On ne peut pas dire que je me suis ennuyée, mais j’avoue que ça n’a pas rendu le récit hyper palpitant non plus.

D’un autre côté, Amora m’a agacée, à toujours s’apitoyer sur son sort, à ne pas vouloir faire le deuil de son père. OK, ça sert l’histoire, mais elle en devenait gonflante à toujours se répéter. Pire, ça l’aveuglait dans ses prises de décision, ce qui amène au troisième point : on a l’impression que l’équipage part à l’aventure pour quelque chose qui ne servira à rien. Un coup dans l’eau.

Pourtant, j’ai aimé suivre ce groupe hétéroclite. J’ai aimé voir les relations entre eux évoluer, s’affermir, battre de l’aile aussi. Et cette fin m’a achevée ! J’ai franchement eu du mal à ne pas pleurer. C’est une fin triste, mais en même temps, heureuse, tout ce que j’aime. Rien que pour elle, je revois mon jugement sur ce livre. Je partais sur un avis mitigé, c’était bien, mais pas à la hauteur du tome 1, et je finis avec une claque dans la tronche.

Ce n’est pas la meilleure duologie que j’ai lue, cela dit, elle a un univers intéressant et se lit vite. Pour conclure, je dirai que j’ai bien aimé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s