Editions Elixyria·fantasy·Les Chroniques de Lucie·Romance·service Presse

#142 Atlanteä T2 – Julianna Hartcourt

Chronique #142

  • Maison d’édition : Elixyria
  • Genre : Fantasy – Romance
  • Nombre de pages : 585 pages
  • Date de parution : 27 avril 2022
  • Prix : 5.99 € / 21.90€
  • Note : 4.5/5
  • Résumé : 

Le monde de Zamoryä n’est plus et Cerise, l’élue de la prophétie des étoiles, a mystérieusement disparu.

Grâce à elle, Zellon a pu mener une partie de son peuple dans un royaume que tous espèrent être celui d’Astéria. Sur ces nouvelles terres, le monarque n’a plus que deux obsessions : retrouver la jeune femme qui les a sauvés et faire accepter les siens auprès de la reine astérienne, son ancienne ennemie.

Pendant ce temps, Cerise, bien vivante, est gardée prisonnière par un terrifiant dragon. Cependant, elle n’a rien perdu de sa fougue et est plus déterminée que jamais à prendre sa vie en main.

Alors que Zellon et Cerise tentent de changer le cours de leur destin, un nouveau danger bien plus redoutable les attend, tapi dans l’ombre. La déesse des Ténèbres rôde toujours, plus pernicieuse et affamée que jamais.

Après un premier tome exquis, j’avais hâte de découvrir le dernier tome de cette duologie. Moins axé romance, il reste tout aussi bon.

Cerise reste fidèle à elle-même, tout en se familiarisant avec la Princesse qu’elle était avant d’être envoyée sur Terre. Elle s’affirme, prend des décisions, s’impose. Elle est moins en retrait des événements dans ce tome et joue enfin son rôle.

Sa relation avec Zellon est loin d’être lisse. Ils connaissent des hauts et des bas, à cause de leurs idées divergentes, mais parviennent à rester unis.

Dans ce second tome, de nouveaux personnages font leur apparition, de nouveaux paysages nous sont décrits, partie un peu longue, mais nécessaire à la construction de l’univers. On fait également connaissance avec de nouvelles espèces : dragons, géants de pierre.

L’histoire tourne principalement autour de la paix que Zellon veut instaurer avec les différents peuples des Terres Perdues, notamment les Astériens, leurs ennemis jurés. Les Astériennes, je peux vous dire, je ne les porte pas dans mon cœur. Leur système est basé sur celui des Amazones : elles ont en horreur les hommes et, têtues comme elles le sont, compromettent les plans des nouveaux arrivants. L’action est mise de côté, au profit de la diplomatie, autant dire que parfois on frôle la catastrophe. Ça change des guerres, des batailles sanglantes des livres de fantasy, Cerise a de toute façon fort à faire avec son ultime combat contre Asphobia. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ce dénouement, original.

La plume de l’auteur est toujours de qualité et les pages se tournent à vitesse V. La fin, elle, donne envie d’en savoir plus sur le devenir de certains personnages secondaires. J’ai hâte de découvrir les spin off. Une duologie du tonnerre qui plaira à beaucoup !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s