BigBang·fantasy·Lecture perso·Les Chroniques de Lucie·Young Adulte

#130 Vespertine – Margaret Rogerson

Chronique #130

  • Maison d’édition : Bigbang
  • Genre : Fantasy
  • Nombre de pages : 474 pages
  • Date de parution : 8 juin 2022
  • Prix : 9.99 € / 17.90€
  • Note : 4.75/5
  • Résumé : 

Entrez dans l’univers sombre de Vespertine, et arpentez un monde hanté par de dangereux et fascinants revenants…

Les morts de la Loraille ne reposent pas en paix.

Artemisia suit l’enseignement pour devenir une sœur grise, chargée de purifier les corps des défunts pour que leur âme puisse gagner l’au-delà  ; dans le cas contraire, ils se relèvent sous la forme d’esprits vengeurs qui s’en prennent aux vivants. Un travail de l’ombre qui lui convient parfaitement  : Artemisia préfère avoir affaire aux morts plutôt qu’aux vivants, qui se méfient de ses mains brûlées et de son passé trouble.

Quand son couvent est attaqué par des soldats possédés, Artemisia n’a d’autre choix que de réveiller un antique esprit emprisonné dans une relique. Faire appel à l’extraordinaire pouvoir de cet esprit malfaisant menace de la consumer, mais le mal se répand sur la Loraille, et pousse la jeune fille à remettre en question tout ce qu’on lui a enseigné. Ce revenant est peut-être le seul être qui puisse aider Artemisia à vaincre l’ennemi… si tant est qu’il ne la trahisse pas en premier.

J’avais beaucoup aimé Sorcery of thornes de la même auteur. Aussi, quand Vespertine est sorti, je n’ai pas hésité longtemps. Je l’avoue : la beauté de ce livre a lourdement pesé dans la balance.

Artemisia est une nonne, douée de la Vision : elle voit les esprits et cela a des conséquences, elle peut être possédée par eux. Entraînée à les combattre et les repousser, elle voit sa vie basculer le jour où une armée de possédés attaque son couvent dans un but précis. Au cours de la bataille, on lui lègue une relique importante. Après ça, elle cohabite avec un revenant, autant dire que ça la met dans de beaux draps. Pourchassée par la Clergie, notamment par un certain Léandre qui saura instiller le doute concernant ses intentions, et en même temps adulée par le Peuple, Artemisia va devoir résoudre le mystère de ses nombreuses possessions qui sévissent et menacent de tuer tout le monde. Ce n’est pas mon héroïne préférée, mais elle se démarque des autres de par son histoire, son caractère.

Les saints ont leur importance dans ce livre, cela vous fera peut-être penser à la série Grisha. Hormis cela, l’auteur a su créer son univers. D’ailleurs, ce que j’ai le plus aimé, c’est l’ambiance lugubre, sombre, glauque du livre. Des corbeaux, des esprits, des revenants, des possessions et des maladies mortelles. Ajoutez ça à un peu de magie, et c’est tout bon ! Pas de romance, mais le livre se focalise sur les relations de confiance, l’amitié.

En bref, j’ai adoré. Le début démarre sur les chapeaux de roue, il y a peut-être des passages un peu plus longs par la suite, mais la fin tient en haleine et même si elle se suffit à elle-même, je ne serais pas contre une suite.

Un commentaire sur “#130 Vespertine – Margaret Rogerson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s