Editions Elixyria·fantasy·Les Chroniques d'Angélique·service Presse·Urban Fantasy

#108 Démons de cendre T1 – Laura Black

Chronique #108

  • Maison d’édition : Elixyria
  • Genre : Urban Fantasy
  • Nombre de pages : 630
  • Date de parution : 5 mai 2021
  • Prix : 5,99 € – 22,90 €
  • Note : 5/5
  • Résumé : 



Rien ne va plus dans la sphère démoniaque.

Alors que les solitaires se réunissent en meute et se rendent coupables de massacres, plusieurs casglwr sains, fragiles créatures qui maintiennent l’équilibre du monde, disparaissent mystérieusement.

Née sous le sceau d’une terrible malédiction, Rowane, démone phœnix, traque les solitaires pour les ramener à la surface de la conscience. Face à la nouvelle menace, bien déterminée à régler ses comptes avec le destin avant de tirer sa révérence, elle accepte de s’allier aux zalistes. Et pas question de céder à l’attrait sensuel qu’éveille en elle Trenton Black, dangereux dragon d’argent au charme ténébreux.

Alpha sanguinaire et impitoyable, il n’aura aucun scrupule à utiliser Rowane, petite-fille d’une ennemie notoire, pour protéger les siens et retrouver les deux casglwr sains qui ont été arrachés à son clan. Seul problème, son dragon l’a choisie….


Dans un univers prêt à sombrer, sauront-ils écouter la voix ancestrale de leurs âmes ?

Démons de cendres

Je remercie la maison d’édition Elyxiria pour leur confiance et leur envoi. J’ai tout d’abord été séduite par la couverture absolument magnifique et le résumé qui promettait un bon moment d’évasion. Sur le moment, le nombre de pages m’a fait un petit peu peur, mais finalement, j’ai dévoré ce roman.

 Je découvre ici pour la première fois la plume de Laura Black, qui est très fluide et qui nous plonge directement dans son univers infernal.

L’histoire est celle de Rowane, une démone Phoenix qui vit avec une terrible malédiction. Obligée d’infiltrer les zalistes pour enrayer une menace, elle est loin de se douter de ce qui l’attend. Sa rencontre avec Trenton Black, un dragon d’argent, allié des zalistes va mettre à mal ses certitudes et surtout réveiller en elle des pulsions inavouables. Entre eux, un lien se crée, mais comment se faire confiance au milieu du chaos qu’est leur monde.

Du côté féminin, nous avons donc Rowane. Héroïne bad ass, elle se donne à fond pour les gens qu’elle aime, et n’hésite pas à remettre à leur place ceux qui lui manquent de respect. Ce personnage en apparence très fort cache cependant des fêlures et des craintes. Cette malédiction qui pèse sur elle, la rend plus attachante et nous montre une facette d’elle plus intime. Même si elle aime prendre des initiatives et agir en solo, Rowane est profondément attaché à sa famille, les relations entre elle et ses frères et sœurs sont bien construites et on ressent tout l’attachement qu’elle leur porte. J’ai adoré les interactions avec son phœnix, sa manière de réagir avec son coéquipier et le développement du personnage. Au fil du roman Rowane gagne en maturité et parvient à faire confiance à ceux qu’elle considérait comme les ennemis.

Pour tenir tête à cette femme hors-norme, nous avons Trenton Black. Homme, sexy, ténébreux dont le dragon a jeté son dévolu sur Rowane. SI le dragon veut la jeune femme, l’homme lui refuse de s’engager. Il lutte énormément contre son attirance, et essaie tant bien que mal de réprimer ses instincts. Le personnage de Trent est très protecteur. Non seulement envers Rowane, mais également envers les membres de son clan. Loyal, il est prêt à tout pour protéger les plus faibles et voit d’un mauvais œil l’arrivée de Rowane qu’il soupçonne d’être une espionne. J’ai vraiment bien accroché à son personnage et j’aurais aimé qu’il soit encore plus mis en avant.

La relation Rowane/Trenton est intense. Si dès le début ils prennent la décision de ne pas concrétiser le lien qui les unit, l’attirance entre eux est puissante. Seul Trenton est capable d’atténuer la fièvre due à la malédiction de Rowane et il n’y a qu’avec lui qu’elle se sent bien. Si leurs démons intérieurs se sont choisis, leur côté humain a plus de mal. Chacun provenant d’un clan « ennemi », se faire confiance n’est pas évident. Si Rowane arrive plutôt facilement à réprimer ses instincts, Trenton lui a plus de mal. Tout homme qui s’approche de Rowane a de fortes chances de passer par la fenêtre. J’ai aimé voir la relation entre les deux se construire petit à petit. Les observer passer d’étape en étape au fur et à mesure que leur enquête évoluait. J’ai particulièrement apprécié la fin, quand Rowane accepte enfin ce lien et qu’elle est prête à tout pour sauver Trent.

Cette histoire, ce n’est pas uniquement une romance, c’est aussi une enquête, des disparitions mystérieuses et des morts. De nombreux personnages jalonnent le roman et il est difficile d’en faire la présentation exhaustive. Je commence par Dog, le coéquipier de Rowane, très amoureux d’elle, il peut se montrer un peu lourd, parfois possessif, mais il est son meilleur ami et leur relation reste particulière. Servane, la grand-mère de Rowane est quant à elle un personnage beaucoup plus complexe. Passée reine dans l’art de la manipulation et du complot, on ne sait pas vraiment de quel côté elle se situe. Elle n’hésite pas à impliquer ses petits enfants dans ses combines et pourtant, son personnage m’intrigue fortement. Ni toute blanche, ni toute noire, elle est toute en nuances de gris et j’adorerai en savoir plus sur elle. Toujours dans la famille de Rowane, nous avons Liam, son frère légèrement instable psychologiquement. Ayant subi certaines épreuves, il demeure à vif, mais il reste d’une loyauté sans faille envers sa sœur qu’il va aider à de nombreuses reprises. Une fois encore, les relations entre les personnages sont menées d’une main de maître et j’admire la capacité de l’auteur à rendre l’ensemble incroyablement vivant. Il y a bien sûr encore plein d’autres personnages secondaires, et tous ont leur importance, mais je vous laisse vous-même faire leur connaissance. Tout ce que j’ajouterai, c’est que tout est parfaitement maîtrisé et qu’ils ont tous leur importance à un moment ou un autre de l’histoire.

En conclusion, j’avais peur de mettre deux mois à lire cette brique et j’en suis venue à bout en une semaine et demie, c’est dire à quel point j’ai adoré cette lecture. Qu’il s’agisse de la plume, de l’histoire, des personnages, tout est absolument génial. Si je devais être tatillonne, je dirais qu’un petit mémo en début d’histoire pour présenter rapidement le contexte et les castes de démon aurait été un plus, et m’aurait permis de m’immerger plus facilement dans l’univers. Pour moi, ce roman est une sacrée belle découverte et je prévois de lire la suite rapidement !

.

2 commentaires sur “#108 Démons de cendre T1 – Laura Black

  1. Cette chronique plus que positive donne envie de découvrir ce titre. Je n’en ai lu que trop peu de cette maison d’éditions mais n’y ai jamais connu de déception.
    Tu parles souvent du nombre de pages dans ta chronique mais je ne crois pas l’avoir vu. Par curiosité, combien en fait-il ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s