harpercollins·Lecture perso·Les Chroniques de Lucie·Romance·Romance Contemporaine

#92 L’été est à nous – Caro M. Leene

Chronique #92

  • Maison d’édition : HarperCollins
  • Genre : Romance
  • Nombre de pages : 264 pages
  • Date de parution : 3 juin 2020
  • Prix : 4.99 € / 6.90€
  • Note : 4.75/5
  • Résumé : 

Certaines promesses sont inoubliables…

« Je serre ma petite liste pour me persuader qu’elle est bien réelle et que je n’ai pas rêvé cet été. Au fond de moi, je sais, j’ai compris qu’il ne viendra pas, mais je ne suis pas encore prête à l’accepter. Il avait promis. Je ne dois pas pleurer, je ne veux pas pleurer. Je reste interdite jusqu’à ce que la nuit tombe et me fasse admettre l’évidence : il m’a oubliée. »
Cassandre et Maxime sont tombés fous amoureux l’été de leurs 18 ans, se faisant la promesse de se retrouver tous les premiers samedis de juin dans une ville étrangère durant les sept prochaines années. Une promesse brisée dès l’année suivante par un profond malentendu. Cinq ans plus tard, chacun a tenté de refaire sa vie, persuadé que l’autre l’avait abandonné. Mais, lorsque le destin les réunit à nouveau, tous deux comprennent que, si leur situation a changé, leur amour, lui, est toujours aussi fort. 

Caro M Leene est une valeur sûre. Aussi il me fallait lire ce titre. Même si ce n’était pas aussi léger que je le pensais, l’été est à nous a été une lecture addictive et originale.

On fait la rencontre de Maxime, jeune homme coincé dans une relation alors qu’il ne cesse de penser à son amour d’adolescence : Cassandre qui tout comme lui ne l’a pas oublié. Les aléas de la vie les ont séparés mais voilà que plusieurs années plus tard ils se retrouvent. Hélas tous deux sont en couple. Malgré tout, ils ne résistent pas à l’attraction. Ils sont encore amoureux.

J’ai beaucoup aimé leur relation, la puissance de certaines scènes en lien avec leur promesse de se retrouver le 1er week-end de juin à un endroit donné et ce pendant 7 ans. Les retours dans le passé ont beaucoup d’importance pour comprendre la façon dont ils ont vécu l’absence de l’autre. La scène de Cassandre en Italie a brisé mon petit cœur en même temps que le sien.

Le seul hic que j’ai relevé c’est leur façon de flirter avec la trahison. Ils sont en couple mais se tournent autour et ça clairement c’est quelque chose qui me fait tiquer, d’autant plus que petit ami et petite copine ne sont pas des monstres. Neil est même plutôt génial et j’ai eu beaucoup de peine pour lui. Ça aurait pu être un coup de cœur sans ce détail.

En tout cas j’ai adoré ma lecture qui a duré deux jours. C’est addictif et cette histoire de seconde chance m’a vraiment émue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s