Dystopie·Editions Elixyria·Fantastique·Lecture perso·Les Chroniques de Lucie

#88 Destinés T1 – Lucie Barnasson

Chronique #88

  • Maison d’édition : Elixyria
  • Genre : Dystopie / Fantastique
  • Nombre de pages : 520 pages
  • Date de parution : 23 Décembre 2020
  • Prix : 5.99 € / 18.90€
  • Note : 4.25/5
  • Résumé : 

Lénia vit dans un monde où toute mélodie est interdite ! Réfugiée sous des dômes insonorisés depuis plus d’un siècle, la population s’est résignée à cette existence. Mais contrairement à ses semblables, la jeune adolescente se sent opprimée, prisonnière de règles et de lois qui lui sont imposées.

Sa rencontre avec Tristan va profondément bouleverser sa vie et apporter toute la lumière sur les origines de son mal-être, sur le mystère qui l’oppresse, inconsciemment… Lénia va découvrir qui elle est réellement.

Hantée jusque dans ses cauchemars par une ombre inquiétante, animée par le désir de percer tous les secrets qui l’entourent, son regard se porte désormais au-delà du dôme.

Quelles émotions envahiraient votre âme si, pour la première fois, vous entendiez les notes d’une musique, le chant de la nature ou la complainte du vent… à rompre le silence ?

Une Dystopie qui va faire du bruit !

Ayant vu pas mal de retours positifs sur cette trilogie, j’ai craqué. En plus j’avais envie d’une dystopie, c’était donc l’occasion d’essayer une plume française que je n’avais pas encore lue.

On suit Lénia, une jeune femme solitaire qui change d’établissement scolaire au début du livre. Malgré les dômes qui font des villes des lieux sans mélodie, elle cherche à fuir l’ambiance terne des cités et on comprend vite par là qu’elle est différente des autres. Elle va découvrir qui elle est, affronter les dizaines de révélations avec courage. Elle va aller de l’avant. Et surtout, elle va enfin créer des liens d’amitié et s’épanouir dans plusieurs relations.

Elle va faire la rencontre de Tristan, un jeune homme qui ne semble pas chercher le contact des autres, mais qui l’attire. J’avoue ne pas avoir succombé à ce personnage. Pour une très bonne raison : leur relation va trop vite à mon goût. À peine ont-ils découvert leur lien spécial qu’ils se mettent en couple. Pour moi, ça dessert les explications de l’auteur sur le lien d’âme sœur qui n’est pas censé représenter l’amour.

En vrai, c’est le seul petit point négatif que j’ai relevé et qui peut-être ne vous dérangera pas. L’histoire est captivante, bien ficelée, les révélations parsèment le récit. Au final, on se retrouve avec quelque chose d’inédit qu’on ne peut pas deviner. C’est le point fort, car on veut savoir qui est vraiment Lénia. La suite promet également plus d’action.

Pour conclure, j’ai adoré ce premier tome qui introduit très bien l’histoire. Une dystopie originale qui, en plus d’un monde dévasté, a un soupçon de magie. J’ai hâte de me plonger dans la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s