Editions BMR·Les Chroniques d'Angélique·Romance Contemporaine·service Presse

#82 Daily Gossips – Harley Hitch

Chronique #82

  • Maison d’édition : BMR
  • Genre : Romance
  • Date de parution : 18 mai 2022
  • Nombre de pages : 338
  • Prix : 5,99 €
  • Note : 5/5
  • Résumé : 



Journaliste incontournable de la presse à scandales, Rachel Benson n’a qu’un objectif en tête, dénicher des infos croustillantes sur les grosses têtes du monde politique. Sa prochaine cible n’est autre que le Sénateur Eliott Reed dont les penchants pour les jeunes femmes, voire très jeunes femmes, ne sont apparemment pas que de simples rumeurs.
Rien n’est dû au hasard et sûrement pas ses rencontres avec Asher, le fils du sénateur et Carter, son mystérieux collègue. Entre les deux, son cœur chavire. L’un est entreprenant alors que l’autre, bien plus sur la réserve. Les deux ont une mission et elle s’appelle Rachel. Seulement que choisira-t-elle ? Publier l’article phare de l’année et propulser sa carrière au sommet ou bien épargner celui pour qui elle développe des sentiments puissants ?
Entre rumeurs, scandales et secrets familiaux, le train est désormais en marche et seule une histoire d’amour imprévue pourrait bien le faire dérailler.

Je remercie les éditions BMR de leur envoi et de leur confiance.Ce qui m’a tout de suite attirée vers cette histoire c’est avant tout sa couverture. On devine instantanément qu’on aura affaire à un triangle amoureux et le titre m’a fait penser à Gossip Girl, une série que j’adore. Qui dit triangle amoureux, dit romance à 3 voix. C’est vraiment génial, car ainsi nous n’avons aucune idée de celui que Rachel va choisir.

On commence avec Rachel, brillante journaliste pour le Daily Gossip, un journal à scandales, mais avec la particularité de ne pas lancer des rumeurs en l’air et de toujours amener la preuve de ses révélations. Dans le viseur de Rachel : le sénateur Reed. Pour l’aider ? Carter, son nouvel assistant, un Clark Kent des temps modernes sans le slip rouge, mais tout aussi charmant. Lui aussi semble déterminé à faire tomber le sénateur, mais cache tout de même une partie de la vérité à Rachel. Au cours de son enquête, Rachel va également rencontrer Asher, le fils du sénateur. Entre Carter l’homme torturé et Asher le séducteur, difficile pour Rachel de s’y retrouver.

Découvrons d’ailleurs en détail les protagonistes.

Rachel est une personne entière. Elle adore son boulot, elle est jolie, mais attention ce n’est pas pour autant qu’elle a une vie facile. J’ai beaucoup aimé la profondeur du personnage notamment avec l’arrivée au cours du roman d’un élément de son passé avec qui les relations sont très compliquées. Tout comme Rachel on est perdue, ce personnage vient il en ami ou en ennemi ? Même si j’ai ma petite idée, je ne dirais rien pour ne pas influencer votre lecture. Si Rachel apparaît sûre d’elle, on perçoit tout de même sa fragilité et un certain manque de confiance en elle. Plusieurs fois elle va douter des sentiments de X (je ne donne pas de nom pour pas spoiler) et cela va la pousser à commettre des erreurs. Enfin surtout une (Purée je lui aurais mis des gifles ! lol). Rachel est franche, n’a pas la langue dans sa poche, la scène dans les toilettes avec les deux pimbêches du journal était un vrai délice ! Rachel est aussi une super amie. J’ai beaucoup aimé sa relation qu’elle entretient avec Jo et leurs échanges sont à mourir de rire. Rachel est un personnage authentique ce qui permet de s’attacher très rapidement à elle et de s’identifier facilement. Dans ce premier tome, Rachel n’évolue pas vraiment, mais c’est normal étant donné que c’est une duologie. J’espère que dans le second tome elle prendre plus confiance en elle et fera le bon choix !!!!

Carter quant à lui est le nouvel assistant de Rachel et s’il est là ce n’est pas par hasard. Non, son but est simple faire tomber le Sénateur Reed ! En effet Carter est persuadé que le Sénateur a tué sa mère et qu’il a commis d’autres actes répréhensibles. Carter est sexy, secret et tourmenté. En conflit avec sa famille, il ne lui est cependant pas facile de couper les ponts et il garde l’espoir de rallier son frère à sa cause. La psychologie de Carter est très bien développée, mais je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce personnage, car mon cœur appartient à Asher. Eh oui, Carter fait office de gentil garçon et je préfère les bad boys. Carter fait partie de ces personnages qui cachent des choses pour protéger la femme qu’ils aiment, qui pensent toujours faire les bons choix, car font passer les besoins des autres avant les leurs, bref des personnages 100 % gentils. Si je devais comparer, je dirais que Carter me fait penser à Stefan Salvatore dans Vampire Diaries. Un héros torturé qu’on rêve de réconforter. Au fur et à mesure de l’histoire, il gagne en épaisseur et se révèle pas si « gentil » que ça. Il parvient à s’imposer et à vouloir faire passer ses besoins et envies au détriment du reste.

Asher, mon chouchou. Le deuxième homme de ce triangle amoureux. Si Carter est Stefan, Asher est sans conteste Damon. Un homme sexy, qui le sait et qui profite de la vie, mais qui au fond reste sensible. Fils du sénateur Reed, il est né avec une cuillère en argent dans la bouche et le vit très bien. Séducteur, son but est simple : mettre la jolie Rachel dans son lit afin qu’elle oublie son idée d’article sur son père. Malheureusement pour lui, le jeu va vite se retourner contre lui, car la jeune femme va éveiller en lui des sentiments qu’il n’avait plus ressenti depuis longtemps, le forçant à remettre certaines choses en question. Asher c’est le faux méchant garçon, c’est celui qui reste loyal à son père alors que ce dernier ne fait que le rabaisser sans cesse. Le roman nous permet de voir l’évolution d’Asher depuis sa rencontre avec Rachel jusqu’aux évènements de la fin de l’histoire. Peu à peu le voile qui obscurcissait sa vision va se déchirer. D’homme « superficiel », il va devenir homme tout court. J’ai vraiment beaucoup aimé ce personnage. Ses airs canailles, ses propos à double sens pour séduire Rachel et son honnêteté m’ont totalement fait fondre. Je trouve ce personnage extrêmement bien travaillé et des trois, c’est celui qui connaît la plus belle évolution. Il me tarde de lire la suite.

Entre les trois héros, les relations vont se nouer, se dénouer, mais restent inextricablement liées. Au cours de l’histoire, Rachel va se rapprocher d’un des deux hommes au détriment du second qui ne pourra, dans un premier temps qu’être spectateur. Ici, il y a de nombreuses relations enchevêtrées. Il y a tout d’abord Rachel et Carter dans le cadre de leur travail. La jeune femme est attirée par le beau gosse à lunettes, mais sa réserve et les informations qui lui cachent la font douter de ses sentiments. Il y a ensuite Rachel et Asher qui se rencontrent aussi dans le cadre professionnel. Si Rachel éprouve une forte attirance pour le fils du Sénateur, elle ne peut s’empêcher de se demander s’il ne se sert pas d’elle pour étouffer l’article qu’elle veut écrire. Enfin, il y a aussi la relation entre Asher et Carter, les deux hommes qui font tourner la tête de Rachel. Le triangle qui prend place va bien au-delà d’une simple histoire d’amour et c’est ça qui est génial dans ce livre. Les trois relations sont extrêmement bien travaillées et réalistes. Que ce soit celles entre Rachel et ses prétendants ou celle entre les deux hommes, pas un seul instant je me suis dit que ce n’était pas cohérent. J’ai aimé les échanges entre Asher et Carter, j’ai adoré quand l’un nargue l’autre, quand ils se battent, bref leur relation est authentique et criante de vérité.

Le roman ne tourne cependant pas qu’autour des trois personnages que nous venons de voir et Harley nous offre un joli panel de personnages secondaires. Qu’on les déteste ou qu’on les aime, ils apportent du relief à l’histoire, mais aussi du mystère. Tout d’abord le sénateur Reed. Connard dans toute sa splendeur, pervers, vicieux et manipulateur, il a tout de l’homme à abattre. Vivement que Rachel écrive son article ! Ce type n’a vraiment rien pour lui et j’ai adoré le détester. Dans les personnages que j’ai détestés, il y a en a un second, mais je ne vous dirais pas qui pour ne pas vous spoiler. Bref, cette personne revient dans la vie de Rachel et je suis quasiment sûre qu’elle va lui faire un sale coup. Je ne crois pas un instant à sa soudaine envie de « renouer » et à ses excuses en carton pâte. Je peux me tromper et si c’est le cas ce sera une surprise, mais je suis quasiment sûre que ce personnage n’est pas net. Après ceux que j’aime pas, voici ceux que j’ai adoré : Jo et Max. Jo est la meilleure amie de Rachel e même si on la voit peu dans le roman, je trouve qu’elle s’impose et qu’elle ne fait pas tapisserie. Je croise les doigts pour qu’elle finisse avec Max, le meilleur ami d’Asher. Même si on ne le voit pas beaucoup, Max m’a aussi beaucoup fait rire. Fidèle en amitié, il saura trouver les mots pour apaiser une Rachel en pleine crise de doute. Dans l’histoire nous rencontrerons aussi les ex de Asher et Carter : Andy et Lana. Je n’en dis pas plus sur elles, car sinon je risquerais de spoiler l’histoire.

En conclusion, J’ai vraiment passé un très très bon moment. La fin est frustrante, j’ai eu envie de crier, mais heureusement Harley m’a rassuré, la suite ne devrait plus tarder. Si vous ne connaissez pas encore la plume de Harley, je vous invite à la découvrir. Elle manie l’univers des potins et du journalisme d’une main de maître et ce triangle amoureux qui risque de prendre encore plus d’intensité par la suite est un régal !!! Le fait d’avoir les trois points de vue tout au long du roman permet vraiment de garder le suspens. Alors serez-vous team Asher ou team Carter ? Pour ma part c’est tout choisi, ce sera Asher !!

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s