Editions Cyplog·homoromance·Les Chroniques d'Axelle·Romance·service Presse

#32 Sans façon – Belinda Bornsmith

Chronique #32

  • Maison d’édition : CyPLoG
  • Genre : Romance / MxM
  • Nombre de pages : 454 pages
  • Date de parution : 11 Février 2022
  • Prix : 5.99 € / 19.90 €
  • Note : 4/5
  • Résumé : 

Kory

Hot.

Sexy.

Beau à se damner.

Ce sont les mots qui me viennent direct à l’esprit lorsque je croise pour la première fois, dans l’ascenseur, le nouveau locataire qui vient d’emménager dans l’immeuble où je vis. Au même étage que le mien, en plus. En revanche, le gars n’est pas franchement des plus ouverts. Un euphémisme !

Spontané et bavard, je sais que je devrais renoncer à mes tentatives de l’aborder, mais c’est mission quasi impossible : jamais un mec ne m’a autant attiré. Alors, quand je le surprends un soir à rouler une pelle à un type, il m’est difficile de contenir mes espoirs. Même les plus stupides.

Et j’en ai un paquet.

Un jour, une erreur de boîte aux lettres va me donner un sacré coup de pouce. Une chose en entraînant une autre, bientôt, je brûle tout simplement de découvrir Tyron, l’homme complexe qui se cache derrière cette façade d’ours mal léché.

Tyron

Putain ! C’est qui ce mec qui me gonfle les matins dans l’ascenseur ?

Kory, Tyron, ils n’auraient pu être plus différents. Pourtant, cela pourrait bien fonctionner entre eux… et même sacrément…

Je remercie les éditions CyPLog de m’avoir confié ce roman, qui est le premier pour moi de chez eux et de cette auteure. Jusqu’à présent je n’avais jamais lu de romans MM (hormis quelques fanfictions). Le résumé m’a semblé prometteur alors je me suis lancée dans ma lecture avec plaisir.

L’histoire commence avec le point de vue de Kory, un jeune étudiant plutôt sympathique. Qui essaie d’être de bonne humeur malgré son passé un peu compliqué et qui travaille dur, à l’école ou dans ses jobs à côté. Très extraverti et expressif d’après moi, il réagit parfois comme un adolescent submergé par ses hormones et qui le rendent naïf par moment. Globalement, j’aime bien son personnage, mais il lui manque un petit quelque chose qui le rendrait moins agaçant au fil des chapitres.

Heureusement, l’alternance de point de vue se fait avec Tyron, qui lui est plus intéressant. Froid et distant avec une enfance difficile, et à l’exact opposé de Kory. Tatoueur, mutique – mais ne le reste pas – fermé.  Malheureusement ce personnage n’est pas exploité en profondeur par l’auteure et je reste frustrée : certains moments sont prometteurs, on touche quelque chose du doigt puis on repart sûr du superficiel sans intérêt.

Leur relation, c’est pareil : on alterne entre des moments touchants et puis du superficiel. Beaucoup trop centré sur le physique des personnages. La relation entre les deux est prometteuse, on touche du doigt la perfection du couple par moment. Et ça, c’est beau, ça émeut de les voir trouver le bonheur après les épreuves qu’ils surmontent chacun de leur côté.

Globalement, j’ai apprécié ma lecture, il y a de bonnes choses, certes pas spécialement poussées parfois qui restent frustrantes.

Quelques points positifs : les personnalités constantes des personnages (ils n’agissent pas complètement à l’inverse de leur caractère), la crédibilité de leur relation (ce n’est pas immédiat, il n’y a pas une baguette magique qui fait que leur couple se forme au 3e chapitre sans raison) et toutes les recettes faites par Kory (j’adore les histoires avec de la pâtisserie, mais vous le saviez déjà).

Passons aux points négatifs : les premiers chapitres de contexte (peu crédibles à mon sens, trop de clichés sur l’homosexualité et une bande de potes quasiment exclusivement gay et libertins) ; les scènes de sexe (trop nombreuses à mon goût et parfois trop mécaniques : on met de côté la fluidité du moment et le désir au profit de terme technique et spécifique) et enfin la forme choisie (beaucoup trop de phrases courtes qui me laissent perplexe et d’anglicisme qui me coupe dans ma lecture).

J’ai eu du mal à lire ce roman à cause de la forme, pas du fond ! L’histoire en elle-même se lit facilement, c’est appréciable de voir l’évolution des sentiments de chacun. Certain(e)s apprécierons l’alternance entre les scènes crues et la tendresse, j’en suis convaincue. Mais je crois bien être trop fleur bleue pour ça personnellement et il s’agit de mon premier roman du genre, je n’ai pas encore tous les codes et clés pour détecter les nuances de ce roman. N’hésitez donc pas à vous faire votre propre avis !

Bonne lecture !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s