Bit-lit·Editions Elixyria·fantasy·Lecture perso·Les Chronique de Marion

#28 L’Educateur – Lola T

Chronique #28

  • Titre : L’éducateur
  • Maison d’édition : Elixyria
  • Genre : Fantasy
  • Nombre de tomes : 1 sur 2
  • Nombres de pages :  413 pages
  • Date de parution : 10 Juin 2020
  • Prix : 5,99 € / 16.90€
  • Note : 5/5
  • Résumé :

1851,

Curieuse et rebelle, Marie quitte l’enceinte de l’orphelinat dans lequel elle a toujours vécu. Le Comte John de Kent, l’éducateur du comté d’Ombrage, l’a sélectionnée, ainsi que Jade, autre jeune femme du pensionnat, pour devenir l’épouse du Duc Mac Arthur.

Dans ce monde où les vampires règnent en maîtres sur les humains, l’existence d’une femme a peu de valeur. Pour autant, Marie se réjouit de découvrir enfin la vie au-delà de ces murs austères. Mais la réalité qui s’ouvre à elle est bien différente de ses espérances.

Comment va se dérouler son enseignement aux côtés de John, être de la nuit si mystérieusement attirant, mais qui a pourtant droit de vie et de mort sur sa personne ? Qui, de Jade ou de Marie, se verra élue épouse et devra sacrifier liberté, corps et âme au Duc ? Le caractère indocile de Marie va la conduire à des situations cocasses, sur des sentiers dangereux.

Entre mystères, découvertes, cruauté, passion, obéissance et traditions, plongez dans l’univers ô combien obscur de l’éducateur.

Second livre que je lis de Lola T, le premier étant Sentiments aveugles qui avait été un coup de cœur. L’éducateur aussi est un véritable coup de cœur ! Une histoire hors du commun, bien différente de toutes celles que j’ai pu lire avec des vampires. 

Deux jeunes femmes, Jade et Marie ont été sélectionnés par le Comte John de Kent pour prétendre être l’épouse du Duc Mac Arthur. Bien des épreuves vont les attendre dans cette compétition, des merveilleuses pour certaines et des biens pires pour d’autres. Surtout que John est intransigeant, strict et très exigeant. L’épouse doit savoir rester à sa place, qui on peut le dire est minimale. Des manières, des règles ainsi que des lois devront être apprises par les deux femmes.  

Elles ont un caractère totalement différent et une envie divergeante.  

Jade veut absolument acquérir le titre de Duchesse et elle sera prête à tout pour cela. Jade est attirée par le luxe, les soirées mondaines et voit en l’épouse du Duc une porte de sortie respectable pour avoir une vie de riche. Elle a été une élève parfaite au sein de son pensionnat, elle reproduit ce qu’elle a appris. Elle est froide, démunie de sentiments, ceci dit aucun sentiment n’est permis dans ce monde de brute ! Elle s’est se soumettre sans rechigner. SI je l’ai trouvé un peu fade et hautaine au départ, elle montrera un autre visage lorsqu’on avancera dans notre lecture. 

Marie, elle est l’opposée de sa rivale. Elle est rebelle, insoumise, rêve de liberté, de découvrir le monde et ne veut en aucun cas devenir l’épouse du Duc. Contrairement à Jade, elle fera tout pour pas qu’on la remarque et être dans les disgrâces du Comte. Cependant, son comportement justement attire les regards car elle bien différente de toutes les autres femmes. Bien sûr son caractère bien trempé lui amènera bien des déboires. Elle a une fâcheuse tendance à se mettre dans des situations dangereuses. Son aversion pour les vampires ne l’aide pas à se montrer courtoise. A force de côtoyer le Comte, elle se rendra compte que les vampires ne sont pas tous des monstres assoiffés de sang. D’ailleurs, des sentiments particuliers naitront chez Marie pour le Comte.  

Mais si Marie est choisi pour devenir l’épouse du Duc pourra-t-elle revoir le Comte ? 

Une fuite peut-elle être envisagée ? 

J’ai adoré Marie dès les premières pages. Elle est naturelle, ne veut aucunement changer. J’aime son caractère tempétueux, sauvage. On la verra évolue au fil des pages. Elle se rendra compte que les lois qu’elle déteste tant ne sont pas forcément contre elle mais peut-être pour la protéger. 

Quant à John, bizarrement ou pas d’ailleurs, c’est un personnage que j’ai bien apprécié aussi.  Il a des manières pas conventionnelles, un peu brut parfois mais en même temps c’est un vampire et de surcroît les vampires sont maitres. 

Lola T a su m’embarquer dans cette histoire assez inhabituelle, déstabilisante par moment car c’est d’une autre époque et avec des manières toutes particulières. J’ai eu de la peine pour elles à certains passages, j’ai serré les dents à plusieurs reprises mais faut pas oublier le contexte de ce roman. De voir, une certaine personne réussir à s’épanouir malgré tout donne le sourire ! Alors oui, c’est sombre mais il se lit tout seul.  

Un coup de cœur que je vous recommande fortement ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s