chick-lit·Comédie romantique·Editions Milady·Lecture perso·Les Chroniques d'Axelle·Romance

#13 Pas de sexe le mardi – Tracy Bloom

Chronique #13

  • Maison d’édition : Milady
  • Genre : Chick-lit
  • Nombre de pages : 384 pages
  • Date de parution : 17 Mars 2017
  • Prix : 5.99€ / 7.20€ / 18.20€
  • Note : 3.5/5
  • Résumé : 

Jamais une nuit n’aura déclenché pareil chaos !

Après la nuit qu’ils viennent de passer ensemble, Matthew et Katy sont d’accord sur un point : ils ne doivent jamais se revoir !

Promesse qu’ils tiennent jusqu’à ce que, huit mois plus tard, ils se retrouvent par hasard au même cours prénatal. Entre une épouse coincée et un petit ami irresponsable, Matthew et Katy doivent trouver une solution si Matthew se révèle être le père du bébé de Katy. Situation qui pourrait être simple à gérer si les sentiments et les hormones ne s’affolaient pas…

De Tracy Bloom, j’ai lu La revanche d’une célibataire que j’ai adoré (et que je conseille, avec une couverture aux couleurs explosives et que j’avais lu en bord de mer. Quelques années plus tard, je tombe sur Pas de sexe le mardi, il me fallait le lire. Même si la couverture est plus sobre cette fois-ci, mais que le titre et le résumé m’ont beaucoup plu.

Cette fois-ci, on suit Katy, trente-six ans, qui ne fait plus confiance aux hommes suite à une expérience malheureuse avec son premier amour et impliquant la vierge Marie (oui, oui, je ne rigole même pas). L’héroïne est naturelle, maladroite comme la plupart des héroïnes en chick-lit mais dont la maternité soudaine ne change pas grand-chose à son caractère. On ne se retrouve pas face à la future maman parfaite qui a prévu la couleur du papier peint de la chambre assorti aux couches-culottes, bien au contraire, à quelques semaines du terme, elle venait juste d’acheter le nécessaire pour l’enfant. Ça la rend humaine et il m’a été plus facile de m’attacher à elle (et puis ça donne des situations hilarantes par moment, notamment le choix de la poussette).

Ensuite, nous avons Matthew, son ex et possiblement le père du bébé que porte Katy. Marié, sa femme tombe enceinte de jumeaux et se rencontre lors d’un cours prénatal. Ce personnage m’a laissée perplexe, ayant encore des sentiments pour Katy, il force un peu les choses, doute en permanence et m’a grandement saoulée.

Ben est le petit ami de Katy, lui aussi en lice pour être le père du bébé. Plus jeune qu’elle et ça se ressent fortement. Il fait des blagues lourdes et immatures et n’est pas engagé dans la grossesse de sa petite amie. Mais il a le mérite d’évoluer au fil des pages contrairement à Matthew qui reste sur une ligne constante d’égoïsme.

Parmi les personnages secondaires, on a forcément la femme de Matthew, Alison, qui cherche à devenir amie avec Katy mais qui est tout aussi insupportable que son époux. La caricature ambulante de la mère parfaite et prévoyante. Nous avons aussi le meilleur ami de Katy, Daniel, bourré de clichés puisqu’il est gay. L’auteure en a fait une grande folle, et même si certaines de ses réactions et répliques sont hilarantes le reste me parait de trop.

Le couple Ben/Katy/Matthew, c’est quelque chose et en tant que lectrice, j’ai eu du mal à savoir pour quelle version j’étais. J’ai même envisagé que Katy serait mieux célibataire parfois. LA pauvre n’est pas entourée de héros masculins particulièrement attachants.

Honnêtement, j’ai adoré le comique de situation tout du long. C’est un roman qui se laisse lire, sans prise de tête mais ne vous attendez pas à tomber amoureuse de Ben ou de Matthew, ils ne sont pas de bons crushs fictionnels ces deux-là !

Le style d’écriture de Tracy Bloom est assez agréable, fluide et le roman réserve plein de surprises agréables. N’hésitez pas si vous cherchez quelque chose de léger et court à lire.

En attendant, je vous laisse avec cette petite question : vous rappelez-vous la dernière fois que vous avez couché un mardi ? 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s