Editions Alter Real·Lecture perso·Les Chronique de Marion·Suspense·Thriller

#341 Ombres – Sandra Baudoin

Chronique #341

  • Titre : Ombres
  • Maison d’édition : Alter Real éditions
  • Genre : Thriller psychologique
  • Nombres de pages :  254 pages
  • Date de parution : 2 Octobre 2020
  • Prix : 5,99 € / 17€
  • Note : 4/5
  • Résumé : Le cadavre d’une jeune femme est retrouvé dans la région d’Annecy. Toutes les preuves accablent le mari qui est placé en garde à vue.
    Quand l’inculpé refuse de coopérer, en se murant dans le silence, des doutes se glissent dans l’esprit de Catalina Lorenzi, la patronne de la section de recherches.

Et trop de questions restent sans réponses.

Se pourrait-il que certaines pistes de l’enquête aient été négligées ?
Quel rôle a joué ce couple d’amis omniprésent qui défend un peu trop le veuf éploré ?

Ce thriller psychologique explore les Ombres, toutes ces zones troubles qu’on retrouve dans une affaire criminelle ; les tourments des introvertis, les fantômes des névrosés ; mais aussi les non-dits qui pourrissent dans les familles, les couples et qui peuvent conduire à la folie.

La couverture me donnait l’impression d’un livre plutôt du genre fantasy mais en lisant le résumé pas du tout ! Celui-ci est intriguant et laisse plané le suspense !

J’avais pas fais attention en regardant la couverture au départ mais elle est remplie d’indice par rapport à l’histoire !ou peut-être qu’on s’en rend compte après l’avoir lu !

Grégory Vasseur, professeur. ‘L’homme parfait », il est intelligent, gentil, très timide. Il aime lire particulièrement la littérature anglaise. Il est assez renfermé sur lui-même.

Il est accusé du meurtre de sa femme Hélène. Il paraît éteint, triste, pleure pendant les interrogatoires . On a du mal à s’imaginer que c’est lui qui a pu faire une chose pareille. Surtout que nous avons des retours dans son passé donc on a un aperçu de son caractère et de sa personnalité. Il n’a pas l’air d’être une personne à commettre un tel acte !

Mon avis le concernant est assez mitigé. J’ai eu tellement envie de le secouer, il m’a énervé à ne pas se défendre, à rester figé. D’un autre côté, on a juste envie de le protéger, on n’a pas pitié de lui mais vraiment de la peine. Il n’a pas eu une enfance facile et sa femme qui n’est pas forcément toujours sympathique envers lui.

Du fait qu’on ait des passages dans le passé, nous ferons aussi la connaissance d’Hélène. Une femme autoritaire, impulsive. Elle a l’ascendant sur son mari.

C’est une personne que j’ai pas forcément appréciée. Elle est centrée sur elle-même. Elle dénigre pratiquement tout le temps son mari alors que même s’il est introverti, il reste un mari plutôt conciliant.

Diane Morel, meilleure amie d’Hélène. C’est une artiste peintre. Elle voit des Ombres et entend des voix. Âme torturée, sa peinture reflète ses démons intérieurs, ses émotions.

Est-il réellement le meurtrier ?

Les policiers n’auraient-ils pas bâclé l’affaire ?

Toutes les pistes ont-elles été explorés?

Cette histoire ressemble fortement à une affaire réelle très connue.

Au départ, les retours dans le passé m’ont assez déboussolé. Puis, on finit part s’y habitué et on comprend au fur et à mesure pourquoi l’auteure fait cela. Ils nous permettent de connaître la vie de chacun, leur ressentie. Pendant ces flash-back nous irons soit dans la vie des Vasseur soit dans celle des Morel. L’auteure en faisant cela nous met dans le flou total, on doute jusqu’à la fin, il faut attendre les dernières pages pour connaître qui l’a assassiné.

Pour un thriller psychologique, c’est très réussit !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s