Inceptio·Les Chroniques d'Angélique·service Presse·Steampunk

#317 Les voies de Brume – Hélène Besse

Chronique #317

  • Maison d’édition : Inceptio
  • Genre : Steampunk
  • Tome : 8 sur 14
  • Nombre de pages : 30 pages
  • Date de parution : 14 septembre 2021
  • Prix : 0,99 €
  • Note : 3,5/5
  • Résumé : 

Les Voies de Brume est une série littéraire se déroulant en 14 épisodes.

Le clan Bèdefer, mené par l’impulsif Séraphin, est prêt à tout pour faire ses preuves. Chasseurs de primes aux tempéraments bien trempés, ils sillonnent les cités autonomes et acceptent n’importe quel contrat tant que la récompense est belle. Leur arrogance les mènera jusqu’à la prestigieuse, mais non moins nébuleuse, ville d’Evianor. Contraints d’accepter une mission périlleuse, ils traverseront désert et forêt envoutée.

Mais derrière le voile, les apparences sont autres…

Et le clan paiera cher cette leçon.

Je tiens tout d’abord à remercier Inceptio Editions pour cet envoi et les remercie de leur confiance.

La couverture de l’épisode 8 reprend les mêmes codes que celle des épisodes précédents avec l’engrenage, le train et cette fois-ci un beige rappelant le désert aride illustre le genre du roman Steampunk. Pour ceux qui ignorent de quoi il s’agit, je vous invite à lire ma chronique de l’épisode 1.

Les compagnons sont en fâcheuse posture. Le groupe est séparé le temps de quelques pages et tout repose entre les mains de Martin. On découvre la ville de Porpria, au cœur du désert. Encore une fois, je salue la plume d’Hélène Besse qui nous plonge dans son univers. C’est comme si j’y étais, les bruits, les auteurs, les couleurs, j’ai parfaitement visualisé la ville. De nouveaux personnages font leur apparition, en lien avec le passé de Martin alors qu’un des compagnons du clan Bèdefer commence  à se comporter bizarrement (soit il perd la boule, soit il développe des pouvoirs). Bien évidemment, sans surprise, le maître de la cité n’est pas coopératif et se révèle être un mystère de plus. Si au début du roman, j’appréciais le côté mystérieux, je dois reconnaître que là ça devient lassant. J’en suis à plus de la moitié du livre, épisode 8/14 et j’en suis toujours au même point. Le schéma se répète inlassablement : nouvelle ville, nouveau mystère alors que ceux d’avant ne sont toujours pas résolus. Je me doute, ou plutôt j’espère, qu’on aura les réponses rapidement car j’ai du mal à poursuivre ma lecture. J’ai l’impression qu’on tourne en rond et qu’on avance à pas de fourmis alors que le dénouement est censé arrivé bientôt (à moins qu’une autre d’épisodes soit prévus). Je poursuis ma lecture et vous dis à très vite pour les épisodes 9 et 10.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s