fantasy·Lecture perso·Les Chroniques de Lucie

#282 Havrefer T2 – Richard Ford

Chronique #282

  • Maison d’édition : Bragelonne
  • Genre : Fantasy
  • Nombre de pages : 452 pages
  • Date de parution : 18 Novembre 2016
  • Prix : 5,99 € / 22€ (existe aussi en poche)
  • Note : 4.25/5
  • Résumé : 

Le roi Cael est mort et sa fille Janessa, seule et sans expérience, porte désormais la couronne de fer. Or la menace se profile : menée par le seigneur de guerre Amon Tugha, une horde colossale se rapproche, ne laissant que mort et destruction dans son sillage. Son objectif : Havrefer. Pour survivre, la cité doit d’abord se débarrasser des espions de la horde tapis dans ses entrailles, et protéger sa jeune reine coûte que coûte. Au palais de Guideciel, Kaira, l’intrépide guerrière et Merrick, le mercenaire rebelle sont chargés de cette dangereuse mission, tandis que dans les bas-fonds de la ville la jeune Loque, armée de sa seule intelligence, doit affronter la Guilde à la solde de l’ennemi. Chacun d’eux dessine à sa manière la carte de l’avenir de Havrefer. Mais le coût de la victoire ne serait-il pas plus terrible encore qu’une défaite ?

Ayant beaucoup aimé le tome 1, j’étais impatiente de connaître la suite et je n’ai pas été déçue. J’ai dévoré ce tome 2.

On retrouve nos multiples personnages là où nous les avons laissés.

Loque m’a surprise, et en bien. Autant je ne l’appréciais pas trop dans le 1er tome, autant ici, elle a commencé à ouvrir les yeux et je l’ai appréciée. Bien sûr elle est prise dans un engrenage et se rend compte qu’on ne peut pas quitter la Guilde sans subir ses foudres, mais elle agit en conséquence pour lui mettre des bâtons dans les roues. Du coup, là où je la trouvais inutile dans le un, elle a toute son importance dans cette suite. Ça faisait du bien de voir les rois de la pègre se faire malmener.

C’est un tome plus sombre à cause de la guerre qui se rapproche de Havrefer et ça se ressent dans le comportement de Merrick. Moins porté sur l’humour, le jeune homme s’apitoie sur son sort avec l’arrivée d’un certain personnage. La relation avec celui-ci a renforcé mes « sentiments » pour lui, je l’aimais déjà beaucoup, mais là, j’ai entrevu toute sa fragilité et j’avoue avoir eu pitié de lui à plusieurs reprises.

Par contre, j’ai été quelque peu déçue du comportement de Kaira vis-à-vis de Merrick. Je ne sais pas si c’est moi qui suis aveugle parce que je l’aime bien, mais elle s’est détournée de lui au moment où il était le plus mal. Elle n’est loyale qu’envers son devoir et sa reine, le reste elle s’en moque un peu et j’ai perdu ma sympathie pour elle.

Janessa a pris en maturité, a évolué dans le bon sens. En effet, le destin de tous est entre ses mains et elle ne fléchit pas. J’ai beaucoup aimé son personnage cette fois, elle ne pense pas qu’à sa relation amoureuse, ce qui était autrefois au centre de ses préoccupations. Elle est face à des choix difficiles, des tentatives d’assassinat et elle fait face avec courage. Elle devient une personne forte et c’est tout à son honneur.

Nobul se révèle peu à peu. J’ai toujours un peu de mal avec lui : il a soif de combat, de sang et le prouve à maintes reprises. Il a un côté berserker qui sera utile lors de la bataille.

Wylian reste plus ou moins fidèle à lui-même, embarqué dans des histoires qui le dépassent mais qui l’élèvent à un rang particulier. Son côté paumé me fait bien rire et au final c’est un personnage attachant qui aimerait s’affirmer mais n’y arrive pas.

Rivière est le grand absent de l’histoire, ce qui est justifié par l’histoire. Néanmoins, l’auteur introduit un autre personnage : Regulus qui est assez particulier car Zatanien, il est doté de griffes et de dents acérées. La gloire est ce qui le motive, en gros la meilleure façon de mourir c’est une arme en main, en train de combattre. J’ai eu un peu de mal avec sa façon de penser qui diffère de celle des hommes, mais au final, l’injustice à laquelle lui et les siens sont confrontées nous pousse à vouloir les soutenir.

L’histoire suit son cours et j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur s’occupe des ennemis au sein même de Havrefer avant que les Khurtas arrivent aux portes de la ville pour l’assiéger. Le Père des Assassins en a après la reine, la Guilde se fait malmener, des alliés inattendus se présentent. Et comme dans le premier tome, les personnages principaux se rencontrent de temps en temps, toutes les histoires étant liées les unes aux autres.

En conclusion, j’ai une fois de plus beaucoup aimé. Là où le premier tome se mettait tout doucement en place, ici, on plonge directement dans le bain. C’est addictif, les personnages trouvent leur place, ou tâtonnent encore à sa recherche. Le tome 3 sera décisif et on pressent que chacun aura son importance. J’ai hâte de connaître le sort de chacun.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s