fantasy·Inceptio·Les Chroniques d'Axelle·service Presse

#278 Les chroniques oubliées d’Hypérion, T1 : La Fureur des Rapaces – Lina Déranor

Chronique #278

  • Maison d’édition : Inceptio
  • Genre : Fantasy
  • Nombre de pages : 520 pages
  • Date de parution : 10 Septembre 2021
  • Prix : 1,99 € / 19.90€
  • Note : 4/5
  • Résumé : 

La légende raconte qu’autrefois les rapaces étaient honorés et déifiés. Et, en signe de reconnaissance, ils offraient à certains guerriers accomplis leur protection et leur magie…

Aujourd’hui, dans le monde des quatre continents, Hypérion, Astoria, Agador et Mésonia se vouent une haine féroce. La violence et la guerre ont remplacé les croyances et les enchantements.

Maxine Rochard, soldat Hypérien, se fait rapidement remarquer pour ses talents de voltigeuse et de duelliste hors pair. Cet entraînement strict et intensif que s’impose la belle rousse ne passe pas inaperçu aux yeux du capitaine Andrzej, cet homme froid à la discipline de fer. Tout les oppose, néanmoins ils devront coopérer : l’Empire d’Hypérion est en danger.

Seulement, Maxine verra ses projets et certitudes bousculés par les évènements politiques et elle apprendra également que les apparences sont souvent trompeuses…

Je remercie les éditions Inceptio pour m’avoir permis de chroniquer ce roman et de découvrir une nouvelle auteure.

Ce livre m’a attiré par son résumé : une héroïne forte, une quête pour sauver un empire et des légendes. Puis je dois dire que la couverture m’a intriguée.

Maxine Rochard est une jeune femme qui a rejoint l’armée hypérienne et qui se démarque par son talent. Être une femme dans l’armée ce n’est jamais évident donc elle fait toujours de son mieux et cache derrière son ambition, sa féminité. C’est une héroïne très ambitieuse et qui travaille dur, mais qui n’a pas froid aux yeux. Tenace malgré les obstacles, elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour atteindre son but.

Au début, j’ai eu un peu de mal à m’attacher à Max, toujours décrite comme la meilleure de sa classe, une belle jeune femme, etc. Je me suis dit qu’on allait encore se farcir la parfaite petite héroïne de fantasy qui réussit tout ce qu’elle entreprend sans difficulté et qui donne la rage. Heureusement, ce n’a pas été le cas, on voit que Max travaille dur pour en arriver où elle en est, que la vie n’a pas été facile avec elle et ne l’a pas épargnée. Elle a ses failles et ses faiblesses et une fois que je m’en suis rendu compte, je ne l’ai plus lâchée. Ses peines sont devenues les miennes et ses succès m’ont mise en joie. Elle fait bien transparaître une chose : tout est possible quand on le veut et qu’on y met du sien. Mais son caractère fait qu’elle délaisse tout ce qu’elle peut ressentir et c’est frustrant par moments.

Le capitaine Arsène Andrzej (ne me demandez pas comment ça se prononce), froid et agressif surnommé le « capitaine glaçon » en fait voir de toutes les couleurs à Max. Il la pousse à bout lors des entraînements. Détestable et pourtant impossible à réellement détester. Son point de vue nous éclaire beaucoup sur la relation qu’il a avec Max, sa partenaire de combat, mais aussi pourquoi il se tient à distance. J’avoue que je ne suis pas une grande fan des héros masculins qui sont durs avec les héroïnes parce que c’est dans leur caractère, ce n’est pas une raison suffisante pour moi. Alors oui, il se rattrape à un moment et mon point de vue sur lui a un peu changé et j’ai bien aimé leurs échanges piquants.

Grâce à une alternance de points de vues, on en apprend aussi beaucoup sur Soën, l’ami d’enfance de Maxine. Il a rejoint l’armée pour la suivre et rester avec elle. J’ai plus accroché avec lui qu’avec Arsène, il est plus protecteur et positif puis voue un dévouement sans faille à son amie. Moins combatif, Soën a abandonné une bataille que je ne pourrais pas lui pardonner.

Avec Maxine en héroïne, difficile de parler d’un couple et de romance, mais pourtant il y en a. Ce n’est pas l’intrigue principale de cette histoire, mais ça rajoute à l’aventure dans laquelle j’ai embarqué en lisant ce roman. Ainsi cette relation se construit peu à peu, avec une entrave majeure : l’héroïne en personne.

Toute cette histoire a été intense à lire, beaucoup de scènes sont décrites, notamment les scènes de combat. Pour les lecteurs comme moi qui aiment quand les choses vont à l’essentiel, ce n’est pas trop le cas ici. L’univers du roman est dense, ainsi j’ai mis quelques semaines à le lire. Pourtant toute la partie intrigue et complot mon tenu en haleine et j’avais vraiment hâte de lire la suite.

Le dénouement est inattendu, le suspense est bien dosé. En bref, c’était captivant et je me suis vraiment laissée transporter par leur aventure et leurs quêtes. J’ai adoré les passages à la cour de l’empereur.

Et le gros point positif : une carte du monde et un éclaircissement sur les organisations militaires.

Je vous conseille ce roman, même si j’ai mis du temps à le lire j’ai adoré, les longues descriptions sont un frein, mais ne m’ont pas fait renoncer à finir, parce que l’histoire en vaut la peine.

J’attends maintenant qu’on en fasse une série !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s