Inceptio·Les Chroniques d'Angélique·service Presse·Steampunk

#274 Les voies de Brume – Hélène Besse

Chronique #274

  • Maison d’édition : Inceptio
  • Genre : Steampunk
  • Tome : 2 sur 14
  • Nombre de pages : 20 pages
  • Date de parution : 23 août 2021
  • Prix : 0,99 €
  • Note : 4,5/5
  • Résumé : 

Les Voies de Brume est une série littéraire se déroulant en 14 épisodes.

Le clan Bèdefer, mené par l’impulsif Séraphin, est prêt à tout pour faire ses preuves. Chasseurs de primes aux tempéraments bien trempés, ils sillonnent les cités autonomes et acceptent n’importe quel contrat tant que la récompense est belle. Leur arrogance les mènera jusqu’à la prestigieuse, mais non moins nébuleuse, ville d’Evianor. Contraints d’accepter une mission périlleuse, ils traverseront désert et forêt envoutée.

Mais derrière le voile, les apparences sont autres…

Et le clan paiera cher cette leçon.

Je tiens tout d’abord à remercier Inceptio Editions pour cet envoi et les remercie de leur confiance.

Après avoir lu le premier épisode, je n’ai pas attendu longtemps avant de me plonger dans l’épisode 2 c’est pourquoi aujourd’hui, vous avez deux chroniques.

La couverture de l’épisode 2 reprend les mêmes codes que celle de l’épisode 1 avec l’engrenage, le train et des couleurs métalliques illustrant le genre du roman Steampunk. Pour ceux qui ignorent de quoi il s’agit, je vous invite à lire ma chronique de l’épisode 1.

Dans cet épisode on se focalise sur les rapports entre les personnages et on en apprend d’avantage sur Ellias, le conducteur du train. Son passé se dévoile alors qu’une nouvelle mission est proposée au clan Bédefer. Cette partie nous permet de voir la dynamique du groupe s’installer et de développer un peu plus Célestin et Abelard deux frères qui aident Ellias. L’un s’occupe des repas et l’autre est l’apprenti du conducteur. Le personnage de Séraphin quant à lui se distingue par son arrogance et on sent qu’il va prendre la mauvaise décision, trop attaché à la gloire qu’y pourrait en ressortir. J’avoue ne pas être à l’aise avec ce personnage. Arrogant, besoin de reconnaissance coûte que coûte, on comprend rapidement qu’il veut faire mieux que son mentor quitte à foncer tête baissée dans les ennuis. Heureusement, Martin vient contrebalancer son caractère impulsif, et les deux hommes se complètent. Cet épisode nous présente également le marchand Théophane, homme d’affaires très riche ayant commandité la première mission du clan et qui leur en propose une seconde dans la ville mystérieuse d’Evianor. Dès son apparition, on comprend qu’il est louche et la fin de l’épisode 02 ne nous surprend pas.

L’univers créée prend forme petit à petit avec le train comme moyen de transport au même titre que nous on a la voiture. Ici le clan Bédefer possède son propre train et Ellias en est le conducteur machiniste. Tout comme dans l’épisode 01, les descriptions savamment dosées nous permettent de ne pas être perdu et de s’immerger dans l’histoire. Quand le train était sur les rails et qu’on approche de la ville, j’avais l’impression d’y être et pourtant ça ne prend que quelques lignes.

Le format d’épisode est tout simplement addictif et très ingénieux. Pas de temps mort, pas de longues descriptions qui donneraient l’impression que ça n’avance pas. Les personnages sont travaillés et se dévoilent au fur et à mesure. Comme dans l’épisode précédent, l’auteure nimbe son récit de mystère. Dès qu’on lève le voile sur un élément, on découvre un autre voile plus épais et on se pose mille questions. La ville d’Evianor est évoquée, mais personne n’y a jamais mis les pieds et le seul membre du groupe qui y est allé refuse de trop en dire pour protéger ses amis. On obtient des bribes d’informations et notre cerveau carbure à mille à l’heure pour essayer de deviner les secrets cachés par cet endroit. J’admire la capacité de l’auteure à nous tenir en haleine, à enchainer les évènements tout en prenant le temps de développer les personnages, sans négliger les descriptions et les 20 pages englouties on ne souhaite qu’une chose, avoir la suite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s