fantasy·Kbooks Edtions·Les Chronique de LeChatpitre·Manga·Suspense·webcomics

#257 Solo Leveling T2 – Chugong et Dubu

Chronique #257

  • Maison d’édition : Kbooks
  • Genre : Manga, suspense – fantastique
  • Nombre de pages : 224 pages
  • Date de parution : 9 juin 2021
  • Prix : 14.95€
  • Note : 5/5
  • Résumé : 

Lorsque d’étranges portails sont apparus aux quatre coins du monde, l’humanité a dû trouver une parade pour ne pas finir massacrée par les griffes des monstres qui en sortent. Dans le même temps, certaines personnes ont développé des capacités permettant de les chasser. Ces combattants intrépides n’hésitent pas à foncer au cœur des donjons pour combattre les créatures qu’ils abritent.

Ne pas lire si vous n’avez pas lu le tome précèdent

Ce tome 2 présente une couverture du même acabit que le premier, le même personnage mystérieux aux yeux brillants. Elle est toujours sublime et de belle qualité, mais comparé au premier tome, elle prend tout son sens pendant la lecture du second. Ce qui est encore mieux.

Dans ce deuxième volet, nous retrouvons notre courageux Jinwoo dans le donjon qu’il a découvert, bien décidé à s’enlever l’étiquette de « chasseur le plus faible ».

Dorénavant l’univers est établi et assume son côté jeux vidéo, le protagoniste est maintenant muni d’une interface virtuelle avec un inventaire regroupant ses équipements, il peut également monter ses compétences physiques grâce à un système de point obtenu à chaque combat gagné. Jinwoo part ainsi combattre tous les monstres qu’il croise, ses capacités évoluent et son corps aussi, son apparence change et il devient plus grand, plus musclé et plus ténébreux.

Marqué par l’épreuve des statues du premier tome, Jinwoo n’a plus peur des créatures soi-disant puissantes, car il sait ce qu’est être effrayé et insignifiant. Il est même devenu au fil des pages, aussi impitoyable qu’elles, jusqu’à en être presque effrayant par sa froideur.

Son évolution me plait car, par moment, je me suis demandé s’il avait encore une part d’humanité. Le faible et gentil personnage devenant aussi bestial que les monstres eux-mêmes est un revirement auquel je ne m’attendais pas et je suis très agréablement surprise.   

Dans ce volume, pour moi, les personnages secondaires n’ont servi qu’à illustrer l’envers du décor et ce que l’humain est prêt à faire par appât du gain, quitte à sacrifier les plus faibles pour remporter la plus grosse part du butin. Ce qui n’est pas plus mal, le premier volume nous montrait l’égoïsme et la lâcheté, celui-là nous présente la cupidité et la manipulation. L’un d’entre eux, le plus cupide de tous, le chef de la bande, nous ouvre à la fin du tome un cliffhanger plutôt sympa.

En globalité, ce tome m’a plu, cependant je regrette la quasi absence de Juhee, la guérisseuse du premier tome, alors qu’on la voit que sur quelques vignettes, dommage. J’espère qu’elle sera de nouveau présente dans le tome 3. L’interface virtuelle de Jinwoo nous fait nous poser des questions, si Jinwoo est devenu « un joueur » est-ce qu’il profite de cette interface ou est-ce qu’il est manipulé par quelqu’un d’autre ?

Ce volume avait, d’une certaine manière, sa part d’intensité, surtout vis-à-vis de l’évolution du personnage principal.

Je rejoins donc ce que je disais dans ma chronique sur le tome 1, si le côté jeux vidéo vous intéresse je vous conseille d’autant plus Solo Leveling.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s