Fantastique·Lecture perso·Les Chronique de LeChatpitre·Manga·Suspense

#251 Solo Leveling T1 – Chugong et Dubu

Chronique #251

  • Titre : Solo Leveling 1/14
  • Maison d’édition : Kbooks
  • Genre : Manga, suspense – fantastique
  • Nombres de pages : 224 pages
  • Date de parution : 07/04/2021
  • Prix : 14.95€
  • Note : 5/5
  • Résumé : 

Lorsque d’étranges portails sont apparus aux quatre coins du monde, l’humanité a dû trouver une parade pour ne pas être massacrée par les monstres qui en sortent. Simultanément, certaines personnes ont développé des capacités permettant de les tuer. Ces chasseurs intrépides foncent au cœur des donjons pour combattre les créatures qu’ils abritent ! Suivez Jinwoo, le plus faible de tous les chasseurs, qui se réveille doté d’une interface virtuelle lui permettant de passer des niveaux pour devenir plus fort !

Pour commencer, la couverture est magnifique et intrigante, un peu déboussolée car à la fin de ma lecture je n’y pas trouvé de rapport avec le contenu, mais c’est justement ça qui en fait tout le mystère. 

Dans ce premier tome, nous rencontrons Sung Jinwoo, jeune homme ayant arrêté les études pour pouvoir payer celles de sa sœur et les soins de sa mère hospitalisée. Mais pour cela, il doit participer à des raids et surtout en revenir vivant, car Jinwoo est surnommé « le chasseur le plus faible de tous les temps » et se retrouve toujours blessé, même dans les donjons les moins dangereux, mais il palie son manque de force par sa ruse et sa logique. Il a beau être le plus faible, il ne se laisse pas abattre, il ne se morfond pas, il sait pourquoi il fait ce boulot et il fonce, et c’est cette ténacité et son courage qui m’ont fait apprécier ce personnage aux airs fragiles et à qui rien ne réussit. Jinwoo est un protagoniste qui nous ressemble finalement, quelqu’un qui s’efforce sans pour autant arriver à quoi que ce soit.  

L’autre personnage qui se démarque des autres présents dans ce premier volume, c’est Juhee, une chasseuse-guérisseuse qui se révèle être proche de Jinwoo. Elle s’inquiète souvent pour lui et le soigne lorsqu’il en a besoin et ne retient pas pour le sermonner, mais malgré son rang plus élevé elle ne s’est jamais risquée à des raids de hauts niveaux. En dépit de son utilité, je l’ai trouvé très vite effacée et cela ne m’a pas aidé à l’apprécier plus que ça. Il ne me surprendrait pas que ces deux-là forment un tandem dans les prochains volumes, je l’espère même.

A mon sens, ce premier volet sert d’introduction à l’univers, et nous laisse apercevoir ce qui pourrait attendre notre protagoniste le long de son périple. Les combats sont empreints de puissances et les ennemis que l’on y rencontre sont impitoyables, certains chasseurs font preuve d’égoïsme et de lâcheté gerbante. Mention spéciale à la qualité des dessins ainsi que la colorisation qui jouent énormément sur l’ambiance qui oppresse les personnages. Si vous êtes amateur ou amatrice de récit épique incluant une poignée de code du jeux vidéo, Solo leveling saura, je pense, vous contenter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s