homoromance·Les Chroniques d'Anaïs·Mix Éditions·Romance Contemporaine·service Presse

#212 Knife & Fork – Claire Some

Chronique #212

  • Maison d’édition : Mix éditions
  • Genre : Romance contemporaine MM
  • Nombres de pages :  412 pages
  • Date de parution : 22 Juillet 2020
  • Prix : 5,99 € / 16 €
  • Note : 3,75/5
  • Résumé : 

Après sept ans passés aux États-Unis, Alfie Morrison retrouve le sol écossais pour reprendre un restaurant. Malgré son charme, le lieu traîne de lourdes casseroles ; le patron précédent a disparu avec la caisse, abandonnant derrière lui une équipe devenue méfiante et une clientèle réduite à peau de chagrin. Alfie compte bien rétablir la confiance entre lui et l’équipe et les amener jusqu’à leur première étoile. Rien qu’il ne se sente capable de gérer.

Du moins le pensait-il avant d’être confronté à Nathan Jester, le chef, aussi sexy que distant… et dont il tombe amoureux en 2,7 secondes exactement.

Si les sentiments s’invitent dans sa vie professionnelle, il se pourrait bien que ses vieux démons viennent tout gâcher. Malgré les challenges managériaux et affectifs, Alfie parviendra-t-il à mener à bien son aventure culinaire ?

Tout d’abord je remercie Mix éditions pour leur confiance et l’envoi de ce service presse ainsi que l’auteure qui nous a gentiment fait parvenir un petit cadeau personnalisé sous forme d’invitation à dîner au restaurant de nos héros. J’ai trouvé ça vraiment gentil et attentionné. C’est une première pour moi concernant la plume de l’auteure et je dois dire que je ne suis pas déçue j’ai passé un très bon moment de lecture.


Nous rencontrons Alfie Morrison, jeune entrepreneur qui vient de racheter un restaurant à la dérive à Édimbourg en Écosse. Si de prime abord tout cela paraît plutôt simple il va cependant également garder l’équipe en place et ce ne sera pas la plus facile à gérer. En effet ayant été échaudés par leur précèdent patron, les employés du Mire ne se laisseront pas facilement approcher… là va être tout le challenge de Alfie… à savoir, remettre le restaurant sur pied mais également gagner la confiance de son équipe ! Mais ça ne sera pas si simple que ça, surtout quand Nathan Jester, le chef de cuisine se montre le plus sauvage…


Je commencerais par vous présenter Alfie. Comme je disais au dessus il est entrepreneur, un peu au dessus de la trentaine mais avec de l’expérience. C’est simple il est très carré et aime les choses bien faites et bien gérées. Il a de l’habitude et sait où il va, en tout cas le démontre. Cependant je l’ai trouvé trop mielleux. Attention j’aime bien son personnage mais son comportement trop résigné m’a parfois agacé. C’est simple Alfie n’est pas du genre à rentrer en conflit et cède vite car il n’ose pas dire non… et pourtant il sait en imposer de sa personne quand cela s’avère nécessaire !! Mais que voulez vous c’est un gentil ! Ce n’est pas un point qui pose vraiment problème pour moi ici étant donné que ce trait de comportement va être remis en question lors de l’histoire, il était donc nécessaire pour la tenue du récit. Mis à part ça j’ai aimé sa passion, son engouement, sa gentillesse et son grand cœur… et ne vous fiez pas aux apparences avec lui, car même si il paraît tout lisse il traine cependant des secrets qui vont devenir durs à porter … mais chut, à vous de lire…


Je passerais ensuite à Nathan Jester, le chef de cuisine du Mire. Plutôt froid et distant au départ on sent qu’il a à cœur les intérêts du restaurant ainsi que ceux de l’équipe au complet. Touché et désabusé par le comportement de son ancien patron il ne se laisse pas facilement approcher et n’a pas honte de le montrer. Si parfois il m’a sembler un peu rustre dans ses réactions j’ai également pu comprendre son comportement. Malgré ça il sait se montrer raisonnable et surtout professionnel. Même si à un moment donné j’ai eu envie de le secouer je l’ai trouvé plutôt constant dans sa manière d’être. J’ai bien aimé son personnage, surtout dans les moments où il se montrait plus accessible et sympathique.


Quant à leur relation rien n’était gagné d’avance. C’est plutôt slow burn et j’ai trouvé ça vraiment cohérent avec le déroulé de l’histoire. En effet déjà la situation de nos deux héros à leur rencontre n’était pas la même. De plus les ressentiments que nourrissait Nathan envers son ancien patron ont mis du temps à s’effacer pour laisser de la place à Alfie. Et encore même après ça rien n’était joué… si nos deux héros se sont trouvés il y a malheureusement des obstacles à franchir encore… pas cinquante non plus rassurez vous mais assez pour faire planer le doute… ce que j’ai apprécié dans leur relation c’est que tout ce qui l’entachait n’avais rien d’un drame surfait… c’était plutôt raccord au vue de l’histoire et ça rendait le tout tellement réaliste.


Les personnages secondaires sont nombreux et même si je ne m’attarderais pas sur chacun d’eux sachez seulement qu’ils sont très important dans le récit dans sa globalité puisque tout tourne autour de la réouverture du restaurant et que ce dit restaurant n’est rien sans chacun de ses employés. Très soudés entre eux ils m’ont fait penser à une petite famille qui s’est construite et a nouée des liens c’était très sympa à lire. Même si le comportement de certains n’est pas toujours facile il reste que chacun d’eux est unique et a ses propres réactions. Et même si il n’y a pas vraiment de méchants dans l’histoire, il y en a quand même certains que je n’apprécie pas tellement … je vous laisse le soin d’en découvrir plus.


En conclusion même si je n’ai pas eu le coup de cœur pour cette histoire j’ai passé un très bon moment de lecture. Que ça soit dans l’ensemble ou plus individuellement j’ai apprécié les personnages. L’intrigue autour de la réouverture du restaurant est une chose mais en réalité elle ouvre à bien d’autres sujets … en effet si on parle reconstruction il ne s’agit pas seulement des murs mais également des personnages. Savoir se prendre en main face à ses erreurs passées, apprendre à ouvrir son cœur et à refaire confiance après une trahison, s’ouvrir à des sujets sensibles ou qui tiennent à cœur à autrui… comme par exemple, sa place face à l’écologie et son amélioration à l’échelle de chacun, la consommation responsable…. Certe ce ne sont pas les sujets principaux mais la graine est malgré tout semée pour que l’on se pose la question ! Sachez aussi que l’histoire est à la troisième personne d’un point de vue omniscient. Personnellement ce n’est pas un point qui me gène d’habitude et cette fois n’a pas fait exception à la règle car l’écriture était fluide et agréable à lire. Je n’hésiterais donc pas à découvrir d’autres titres de l’auteure. Quant à vous n’hésitez pas à réserver une table chez Nate et Alfie on y mange très bien…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s