Lecture perso·Les Chroniques de Lucie·Science-fiction·Something else

#179 Le Portail des Mondes T1 – Audrey C.

Chronique #179

  • Maison d’édition : Something else
  • Genre : Science-fiction
  • Nombre de pages : 321 pages
  • Date de parution : 6 Juin 2019
  • Prix : 3.99 € / 16.99€
  • Note : 4.25/5
  • Résumé : 

Je m’appelle Cassie. Pour la première fois, j’accompagne un groupe d’élèves, celui de ma petite sœur Amy, dans les autres mondes afin de leur faire découvrir ces endroits merveilleux, empreints de paix et de bonheur.
Cependant notre retour sur Terre est digne d’un cauchemar.
Douleur et mort y règnent en maîtres.

Acheté dans le cadre de l’entraide auteurs sur le groupe facebook des Plumes Ensorceleuses, j’ai opté pour ce livre d’abord pour sa couverture et ensuite pour son résumé. Je ne regrette pas du tout, j’ai adoré ! Livre rythmé, il vous fera voyager, mais il saura aussi vous surprendre.

On y rencontre Cassie Parker, Terrienne, jeune militaire, qui malgré son envie de protéger les siens, croule sous le poids des remords quand elle échoue. Femme forte, combattante, il n’empêche qu’elle a ses moments de fragilité. Autant au début, elle était convaincante dans son rôle, mais peu à peu, j’ai trouvé que la militaire s’éloignait (par exemple elle se laisse intimider). Pour autant, j’ai préféré cette version-là d’elle, plus attachante car il est vrai qu’au début, je n’ai pas ressenti d’élan d’affection pour son personnage.

Ensuite, nous faisons la connaissance de Gawan. Là où Cassie vit sur Terre, Gawan vient d’une autre planète, il est Coedenien. Attention, nous sommes loin des petits bonhommes verts, laids et méchants. Il est beau, attachant. En fait, il est tout ce qu’on peut attendre d’un personnage masculin principal. D’abord ennemi, il en vient à s’allier avec Cassie pour des raisons qui n’apparaissent pas clairement mais qu’on devine. Charmeur, doué aux combats et fort, il cache une sensibilité qui ne tarde pas à nous être dévoilée. Je l’ai apprécié.

Il n’y a pas de romance à proprement parler, mais on note tout de même une attraction entre les deux personnages principaux qui pourrait évoluer par la suite sur une histoire romantique. C’est toujours agréable que les personnages ne se sautent pas l’un sur l’autre dix pages après leur rencontre, mais j’ai tout de même trouvé que les marques d’affection arrivaient rapidement, d’autant plus qu’au début une certaine méfiance est installée entre les deux. Malgré tout, un peu de douceur ne fait jamais de mal et a su compenser les actes horribles endurés au cours du récit.

Passons au point que j’ai le plus aimé : l’histoire, l’univers. De base, on part sur quatre mondes différents, soi-disant en paix. Dans le premier tiers du livre, à l’occasion d’un voyage scolaire, on explore les planètes qui sont étrangères aux lecteurs : Fiore, Coedena et Mörkena. J’ai adoré me plonger dans ces univers ainsi que la diversité de chacun. Les descriptions ne sont ni trop longues ni trop courtes, et encore moins lassantes. C’est parfaitement dosé pour ne pas perdre le lecteur et en même temps pour rendre le tout immersif. Après ça, on passe aux choses sérieux et si je peux dispenser un conseil : accrochez-vous parce que l’auteur n’y a pas été de main morte. La deuxième partie du livre est basée sur le survivalisme. On suit Cassie et sa jeune sœur sur une Terre mise à feu et à sang, vivant par leurs propres moyens et s’efforçant d’éviter leurs ennemis. Cette partie a su surpasser la première, j’avais l’impression de vivre chaque coup dur avec elles. Après ça, on entre dans la dernière partie du livre qui prend la forme d’une quête. Quelque chose de précieux a été dérobé à Cassie et elle va tout faire pour le récupérer, quitte à aller au-devant du danger et à traverser les Portails. De surprise en surprise, de scène d’action en scène d’action, on ne voit pas les pages défiler.

L’écriture n’est pas pompeuse, elle est simple, fluide, addictive. Pour une telle histoire, c’est ce qu’il fallait.

En gros, ce fut un vrai plaisir de m’embarquer dans cette lecture. J’aurais aimé davantage d’explications sur les voyages scolaires, ce qu’ils sont censés apporter à chaque partie, sur les raisons qui ont poussé les habitants de Fiore à entrer en contact avec la Terre etc, mais c’est mon côté pointilleux qui parle. D’autres réponses, elles, je les attends avec impatience dans la suite, car le mystère plane également autour de certains faits.

Pour conclure, si vous souhaitez un livre rythmé où l’ennui n’est pas permis, le Portail des Mondes saura vous satisfaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s