Editions Elixyria·Lecture perso·Les Chroniques de Lucie·Romance·Romance Contemporaine

#157 On my road – Caroline Costa

Chronique #157

  • Maison d’édition : Elixyria
  • Genre : Romance
  • Nombre de pages : 364 pages
  • Date de parution : 24 Mars 2021
  • Prix : 5.99 € / 17.90€
  • Note : 4.75/5
  • Résumé : 

Milo aime la vitesse et l’adrénaline.

Flora vit en retrait du monde.

Ils n’ont, en apparence, rien en commun. Pourquoi le destin s’acharne-t-il à les rassembler ? Pilote de courses automobiles prometteur et impulsif, Milo veut devenir le premier du championnat. Il ne pense qu’à ses performances et ne prête aucune attention à son équipe, pas plus qu’à la presse qui voit en lui une nouvelle star.

Sa rencontre avec Flora attise sa curiosité. D’apparence fragile, elle s’évertue à cacher ses blessures. Tout comme les secrets qui la ronge et risquent de transformer leurs vies à tous les deux.

S’aimer signifierait faire un trait sur le passé.

Flora en sera-t-elle capable ?

Envisager un avenir en commun bouleverserait Milo.

Laissera-t-il une chance à leur relation ?

Ce livre a fini dans ma PAL suite à une pulsion de ma part. Je trouvais la couverture magnifique et il ne m’en a pas fallu davantage pour craquer. Ai-je bien fait ? C’est un énorme oui, j’ai adoré, cette histoire frôle le coup de cœur.

Ah Flora ! J’ai eu un gros coup de cœur pour ce petit bout de femme. Son histoire pleine de secrets, de coups durs, m’a émue. La fragilité de son corps était un point innovant, bienvenu pour une romance. Ça change des stéréotypes qu’on retrouve souvent au niveau des personnages. D’ailleurs, c’est ce côté brisé d’elle en apparence qui m’a conquise. On sent que ne pas pouvoir faire quelque chose à cause de son handicap l’attriste et en même temps elle s’efforce de ne pas le montrer. Pour autant, ce ne sont pas les blessures physiques qui la freinent dans sa vie, ce sont les cicatrices du cœur qui, pendant dix ans, l’ont fait vivre recluse dans une maison dite hantée. Malgré tout, Flora ne se laisse pas abattre, elle retrouve l’envie de vivre et j’ai adoré la voir reprendre goût à la vie.

Le personnage de Milo ne m’a pas autant séduite. Je ne l’ai pas détesté, je l’ai juste tout simplement apprécié. Impulsif, il ne s’encombre pas de futilité et ne parle que pour dire ce qu’il pense. Star dans le monde de l’automobile, il est surtout connu pour son sale caractère et sa tendance à fuir les interviews, se montrant franchement désagréable parfois. On découvre un homme ambitieux, qui souhaite gagner le championnat du monde des rallyes et c’est tout à son honneur qu’il veut y parvenir par ses propres moyens.

En effet, sa rencontre avec Flora, riche et mécène de l’événement, le chamboule. Parce qu’elle lui sauve la mise une fois, il pense qu’elle agit égoïstement. Néanmoins, il ne peut cesser de penser à elle. Leur relation est amenée avec brio, sans longueur, ni trop de rapidité, tout est bien dosé. Flora n’hésite pas à aller vers lui quand lui tente de mettre de la distance entre eux, quitte à plonger la tête dans le travail et devenir dangereux pour lui et son copilote. Les quiproquos entre eux ne sont pas farfelus. Du coup, j’ai totalement adhéré à leur couple.

En dehors de leur relation et de l’envie de Flora de remonter la pente, l’histoire a d’autres fils conducteurs. D’un côté, il y a le championnat auquel participe Milo. J’ai adoré l’immersion offerte par l’auteur dans ce milieu. On ressent l’adrénaline des courses, mais aussi la crainte d’un accident qui est renforcée par le vécu de Flora. La discipline n’est pas survolée, le lecteur est au contraire précipité dans le milieu, ce qui donne de la crédibilité au récit. À côté de ce sport, il y a également une histoire qui tourne autour de la maison, dite hantée, dans laquelle vit Flora. Ce petit côté paranormal était appréciable, apportant une dose mystérieuse au récit. Un autre sujet est abordé : comment faire confiance quand on a de l’argent à profusion ? Sur ce dernier point, j’avoue que j’avais des soupçons dès le début, mais ça n’a pas gâché mon plaisir. Toutes ces trames ont contribué au côté addictif du récit.

Pour conclure, je n’ai rien de négatif à dire à propos de ce livre. J’ai adoré ma lecture qui a toutes les qualités nécessaires pour vous offrir un agréable moment. Si vous recherchez une très bonne romance qui fait voyager, On my road fera l’affaire ! N’hésitez plus, foncez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s