Dystopie·Editions Elixyria·Lecture perso·Les Chroniques d'Hinata·Maison d'édition

#120 Engrenage Tome 3 — Un espoir dans les décombres — Lucie Goudin

Chronique #120

  • Maison d’édition : Elixyria
  • Genre : Dystopie
  • Nombres de pages : 600
  • Date de parution : 20-05-2020
  • Prix : 5,99 €/19.90€
  • Note : 5+/5
  • Résumé :

Il n’est plus question de vivre au cœur des Engrenages. Heaven et les siens doivent tenter leur chance à l’extérieur, dans un monde à la fois hostile et porteur d’espoir. Des ennemis auxquels ils ne s’attendaient pas les prennent pour cible, mais Heaven ne veut plus fuir. En mémoire de Gretchen, elle est bien décidée à se battre pour apporter sérénité et paix. Elle sait qu’en cas d’échec, toute l’humanité en pâtira. Hélas, quand l’adversaire est mieux préparé, en surnombre, il est difficile de gagner sans sacrifice.

Et voilà, le dernier opus est passé entre mes mains. Que dire ? Ça a été une sacrée aventure qui m’a bien plus chamboulé que je ne l’aurai cru. La plume de l’auteure est définitivement d’une intensité extrême. Elle te balade où elle veut sans que l’on soit perdu et pourtant on pourrait s’y perdre au vu des nombre lieu tous complètement différente, tous à la chaine mais toujours dans un calcul juste précis et bien misé au bon moment.

Kragen et Heaven vivent tous les deux des situations qui ne cesse de les séparer, de les mettent à rude épreuve au point où n’importe qui pourrait lâcher. Mais pas eux. Non. Eux sont un couple soudé, honnête, aussi casse pied l’un que l’autre. Mais c’est ce qui fait leur force.

Lucie a su montrer que dans des acte horrible fait par des personnes endoctriné par une vie bien trop manipuler. On peut offrir sa chance, si cette personne ne fait ne serait-ce qu’un pas. J’ai beaucoup apprécié cette rédemption qu’elle offre à l’un des personnages, dont je ne citerai pas le nom. J’ai même été hyper heureuse pour ce protagoniste, que j’avoue avoir dit « merci » mentalement à l’auteur. Mais bon, on sait aussi que ce n’est pas donné à tout le monde de faire un pas sur un chemin différent qu’on à l’habitude de prendre depuis tant d’année. J’ai été attristé, mais aux finales pour moi c’est ce qui a rendu la dystopie si authentique, si réel, une chose qui pourrai très bien nous arriver. C’est autant effrayant que fascinant. Je ne suis clairement pas prête à oublier cette aventure dure en émotion mais tellement addictif.

Pour une premier saga Dystopie ça a été plus qu’un coup de cœur ! Ça a été une leçon de vie tout au long du récit. Alors merci Lucie d’avoir déposé tes mots pour en faire ce bestseller à la hauteur de la série bien connu qui est The Walking Dead.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s