Fantastique·Lecture perso·Les Chroniques de Lucie·Romance·Romance Contemporaine·Young Adulte

#39 Dark Elements T1 – Jennifer L. Armentrout

Chronique #39

  • Maison d’édition : J’ai lu
  • Genre : Romance / Fantastique
  • Nombre de pages : 445 pages
  • Date de parution : 2 Juin 2020
  • Prix : 9,99 € / 14.90€
  • Note : 5/5
  • Résumé : 

Layla est un être unique. Non seulement ses baisers sont capables de tuer n’importe qui ayant une âme, mais elle est aussi la seule représentante de son espèce : mi-gargouille, mi-démon. Or, quand on grandit au sein d’un clan de Gardiens chargés d’anéantir les créatures démoniaques pour protéger l’humanité, mieux vaut faire profil bas et cacher ses sentiments. En particulier auprès du charmant Zayne, qui la voit davantage comme une petite soeur. Lorsque Layla rencontre Roth, un démon aussi dangereux que séduisant, la liste de ses priorités change quelque peu. En effet, ce dernier prétend connaître tous ses secrets, notamment celui de ses origines…

Fan de Jennifer L. Armentrout depuis que j’ai lu sa saga Lux il y a plusieurs années, je ne pouvais pas faire sans lire Dark Elements. J’attendais que la trilogie soit presque entièrement publiée pour me lancer. Bon sang, j’ai bien fait de ne pas lire ce premier tome à sa sortie ! Il se termine d’une telle manière que j’ai envie de sauter sur le tome 2 sans plus attendre.

Ici, on suit Layla, une jeune fille de dix-sept ans. Elle est particulière puisqu’elle est à moitié démone et à moitié Gardienne (gargouille). Sa particularité lui confère un atout pour les Gardiens qui chassent les démons venus sur terre. En effet, elle peut voir les âmes (ainsi que leur couleur, ce qui détermine le niveau de pureté ou de méchanceté des individus), or les seuls qui en sont dépourvus ce sont les démons. D’un simple toucher, elle peut marquer ces derniers afin que les Gardiens puissent les repérer plus facilement. C’est la seule contribution qu’elle peut apporter. Son sang l’empêche de se transformer en gargouille. Il est important pour elle qu’elle participe, histoire de prouver que sa part démoniaque ne prend pas le dessus, qu’elle est une bonne personne. Je ne me suis pas attachée à 100% à elle, mais elle m’a fait beaucoup de peine. Et vu sa situation, on peut comprendre parfois ses doutes, son besoin de reconnaissance et d’affection. Cela dit, des fois elle a quelques réactions immatures (vive la jalousie), c’est ce qui m’a empêchée d’adhérer totalement au personnage.

Ensuite, il y a Roth. Là, je ne peux retenir mon côté fangirl. Pour les lecteurs ayant lu Lux de la même auteure, il vous fera penser à Daemon, voire à Seth dans Covenant. Il fait badboy, a un humour pervers, etc. Bref, tout ce que j’aime. Et je l’ai aimé. Je me fiche qu’il soit démon, il est juste parfait ! En plus de ça, il est touchant quand il explique à Layla ce qu’il est. (Mention spéciale à ses tatouages, Bambi quoi ! Trop mignonne !)

Il y a également Zayne, Gardien et ami d’enfance de Layla. Clairement, pour cette dernière, c’est aussi son premier béguin. Il est gentil, loyal, attentionné, bref, il est le petit-copain dont on rêve. Seulement, il est inaccessible pour Layla, non pas parce qu’il la snobe, on comprend que lui aussi est attaché à elle, mais Layla ne peut embrasser personne ayant une âme sous peine de la lui voler. Eh oui, son baiser est mortel… sauf pour les démons. Vous voyez un peu où ça nous mène ? On voit un triangle amoureux se former, mais à mon avis, ça ne fait aucun doute sur celui avec lequel finira Layla. Du coup, ça ne me dérange pas autant que dans Covenant (pour celui-ci, j’avais parié sur le mauvais cheval…). Pour en revenir à Zayne, j’ai bien aimé son personnage.

Passons à l’histoire. Le monde de Layla bascule quand elle fait la rencontre de Roth alors qu’elle est en pleine séance de marquage qui tourne mal. D’un côté, elle apprend qu’elle est recherchée par le Enfers, et déjouer les plans des démons à sa poursuite ne sera pas simple. D’un autre côté, elle est attirée malgré elle par Roth. Celui-ci s’échinera à lui faire changer sa vision des choses et Layla ne sait plus qui croire. Ceux qu’elle considère comme sa famille lui ont-ils menti ? Se servent-ils d’elle pour leur mission ? Sont-ils aussi irréprochables qu’ils le prétendent ? Et les démons ? Sont-ils tous foncièrement mauvais ? Toutes ses certitudes volent en éclats. Layla apprendra qui elle est, développera de puissants sentiments mais s’en rendra compte peut-être trop tard.

Bref, Dark Elements est une histoire addictive où je n’ai pas ressenti de temps mort. Il y a toujours ce petit détail qui relance l’histoire et cette fin pleine de tension, d’action ! Je ne vais pas m’en remettre.
Vous connaissez Jennifer L. Armentrout mais n’avez pas encore lu celui-ci ? Mais qu’attendez-vous ? Vous ne la connaissez pas encore ? Alors, foncez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s