collection infinity·Lecture perso·Les Chronique de Marion·Romance

#186 A cœurs Perdus – Evelyne Jones

Chronique # 186

  • Maison d’édition : Bookmark Collection Infinity
  • Genre : Romance
  • Nombre de pages :  369 pages
  • Date de parution : 13 Juillet 2020
  • Prix : 5,99 € / 18€
  • Note : 4.75/5
  • Résumé : 

Romy est une jeune pâtissière parisienne à qui tout sourit. Alors que tout semble parfait dans sa vie, la jeune femme voit son existence s’écrouler lorsque son fiancé la quitte et qu’elle perd son poste et son appartement. Submergée par la situation, Romy ressent le besoin de s’éloigner de cette vie perdue et de cette ville qui lui rappelle son ex-fiancé. Une petite annonce attire son attention et pourrait bien être l’occasion dont elle rêvait de prendre un nouveau départ.
Embauchée comme jeune fille au pair, elle prend son envol vers Arran, une petite île perdue sur la côte Ouest de l’Écosse.
Si Romy espérait pouvoir se ressourcer et trouver la tranquillité lors de ce séjour, c’est raté. Prise au piège entre un séduisant instituteur et un fantôme au caractère bien trempé, le voyage de la jeune femme va prendre un tournant qu’elle n’aurait jamais soupçonné !

Fan de MxM Bookmark et plus particulièrement la collection infinity, j’ai tout de suite été intriguée par la couverture de à cœur perdus d’Evelyne Jones. Pour autant, j’avais déjà fait une grosse commande peu avant sa sortie et je me tâtais. Finalement, Marion a eu raison de moi. Elle a adoré. Quant à moi, je ne fais pas exception ! Je l’ai dévoré !

On fait la connaissance de Romy, jeune pâtissière parisienne qui dès le premier chapitre a des tuiles qui lui tombent dessus. Vu ce qu’il lui arrive, la colère que j’ai ressenti vis-à-vis des personnes qui l’ont trahie, je me suis de suite attachée à elle. Cette expérience va l’éloigner des siens, dans le but de faire un break avec son job, mais aussi de quitter l’agitation de Paris, et surtout de gagner suffisamment d’argent pour réaliser ses rêves professionnels dans un avenir plus ou moins proche. La voilà donc partie pour l’Écosse, sur une petite île qui la charme, où elle devient fille au pair, dans une maison hantée. Je rassure de suite les personnes qui en ont peur, ici, rien d’horrible. C’est même tout le contraire. Une amitié pas comme les autres va naître entre Romy et ce fantôme.

Grâce à son nouveau travail, Romy fait la rencontre de l’instituteur ; Alistair Shaw. C’est peut-être le point noir du livre, j’ai trouvé qu’il était très effacé par rapport aux autres. On apprend à le connaître par petits bouts. Autant au début, je l’ai trouvé mignon tout doux, après il se révèle possessif, avec un caractère borné. J’ai eu un peu de mal avec la transition, pas très nette, mais passons. Ça n’enlève rien à la beauté de leur relation. Hélas, leur situation va leur causer un problème majeur : lui ne veut pas quitter son île, elle ne compte pas y rester toute sa vie.

Sauront-ils faire des compromis ? Leur amour est-il voué à l’échec ?

Petite surprise, ce livre ne relate pas qu’une relation amoureuse, mais deux ! Et c’est là que le fantôme de la maison a tout son intérêt. Je ne vais pas entrer dans les détails, au risque de tout vous révéler, mais cette seconde histoire va vous émouvoir, vous réserver des surprises. C’est au final une très jolie quête qui attend Romy pour aider les personnes, vivantes ou mortes, autour d’elle. Pour ma part, j’ai trouvé les personnages secondaires aussi attachants que les principaux. C’est l’un des gros points forts de ce livre. Tous sont exploités, ont leur importance. On a vraiment l’impression d’être avec eux, d’apprendre à les connaître en même temps que Romy.

Voici donc les principaux axes de ce livre : Romy part sur les traces du passé du fantôme afin qu’il puisse enfin trouver le repos. Elle doit également apprendre à affronter ses peurs que lui inspirent ses sentiments. Ce sont finalement les événements tragiques qui vont la mettre sur la voix du bonheur et de l’épanouissement. J’ai adoré la façon dont l’auteur a amené son histoire, les rebondissements auxquels on ne s’attend pas et sa conclusion.

L’histoire m’a complètement emportée, lâcher le livre était une torture à chaque fois. Si vous aimez l’écosse, ce livre vous ravira. Par ailleurs, il est parfait pour les fêtes de fin d’année ! Tout le livre ne se cantonne pas à cette période de l’année, mais une bonne partie s’y déroule et vous immerge. En gros, j’ai trouvé cette histoire douce, mignonne, mais aussi émouvante et remplie de justes vérités. Je ne peux que vous le recommander.

Un commentaire sur “#186 A cœurs Perdus – Evelyne Jones

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s