Eds de l'Archipel·Films & Séries TV·Lecture perso·Les Chroniques de Cindy·PAL·Policier·Thriller

#162 Instinct – James Patterson & Howard Roughan

Chronique #162

  • Maison d’édition : Eds de l’Archipel
  • Genre : thriller , policier
  • Nombres de pages : 352 pages
  • Date de parution : 1 juin 2017 en anglais et 9 janvier 2020 en français
  • Prix : 20€
  • Note : 4/5
  • Résumé :

Un meurtrier, deux enquêteurs. Et un jeu de 52 cartes…

Le professeur Dylan Reinhart est l’auteur d’un ouvrage de référence sur les  » comportements déviants « . Lorsque Lizzie Needham, du NYPD, en reçoit un exemplaire accompagné d’une carte à jouer tachée de sang, tout porte à croire qu’un tueur s’intéresse à l’éminent docteur en psychologie…

Mais il apparaît vite que ce sang est celui d’un homme retrouvé poignardé à son domicile. Quant à la carte, un roi de trèfle, elle prend tout son sens lorsque Needham et Reinhart comprennent qu’elle désigne la deuxième victime du tueur.

Ces cartes ne sont donc pas une signature, mais les indices d’un jeu de piste jonché de cadavres, dont Manhattan est le décor…

Publié en 2019 sous le titre Jeu de massacres, ce roman a inspiré la série Instinct, diffusée en France par M6, avec Alan Cummings, dans le rôle de l’extravagant Dylan Reinhart

J’ai choisi cette lecture car elle m’intriguait. Cet auteur est très reconnu pour ses thrillers et comme je suis moi-même intéressée par ce genre de lectures, je me suis lancée.Je ne connais cet auteur que de réputation et n’ai jamais eu la chance de lui parler. Lorsque j’ai lu le résumé, mon cerveau a chauffé! Un jeu de piste? Alors que je suis une ancienne animatrice, c’est parfait! Je veux jouer le jeu. Le suspens est à son comble et si en plus, on y ajoute un professeur en psychologie, un régal! J’étais clairement dans mon élément.

Passons maintenant à l’histoire !

Le professeur est l’un des personnages principaux. Il est marié depuis quatre ans à Tracy.  Il enseigne dans une université et est l’auteur d’un livre. J’ai adoré ce personnage plein d’humour…noir. Et si ses paroles sont déjà cinglantes, ses pensées ne sont que pires. Il est arrogant, a un caractère inflammable, mais est très intelligent. Cinéaste et lecteur  compulsif, il nous partage ses connaissances tout au long de notre lecture.

Reinhart m’a fait rire à de nombreuses reprises, bon d’accord, la plupart du temps, mais j’ai été émue lorsqu’il y avait des événements qui l’ont touchés, mon instinct protecteur ayant pris le dessus. C’est un personnage très attachant et son caractère ainsi que ses connaissances aussi bien en psychologie que d’autres, ne m’ont fait que l’apprécier d’avantage.

Il a des méthodes peu conventionnelles d’enseigner, mais ce n’est qu’un détail! 

Physiquement, je l’ai vue comme une armoire à glace, mais ce n’est que mon ressenti, l’image que je me suis faite de lui, avec le peu d’éléments qu’on a sur son physique. “Il y a deux types de serial killers: ceux qui veulent se faire prendre, et ceux qui veulent vraiment se faire prendre.” Ce message, le professeur essaie de nous le faire comprendre au fil des parties en cours .

L’inspectrice Elizabeth Needham fait partie de la police de New-York, notre deuxième personnage principal. Elle est l’une des plus jeunes inspectrices de la police, elle brille par sa franchise. Elle se juge entière et n’aime pas tourner autour du pot. Elle est mince munie d’un regard sombre.

J’ai aimé ce personnage qui a fait une entrée fracassante; comprendront ceux qui le liront ou ceux qui l’ont déjà lu. Cette inspectrice est intègre et ne se laisse ni marcher sur les pieds, ni manipuler. Un personnage très attachant, forte à l’extérieur, douce à l’intérieur. Un contraste à elle toute seule.

Cette dernière va devoir s’allier au professeur et ce sont en joutes verbales qu’ils vont devenir des maîtres! Une amitié naissante va se construire à force d’épreuves. Ils vont apprendre à se connaître malgré que l’inspectrice a plusieurs coups d’avances sur le professeur étant donné son métier. Ce que j’ai apprécié par-dessus tout, ce sont leurs piques incessantes et leurs personnalités à la fois identiques et leur contraire lorsqu’il le faut. Ce duo improbable qui nous fait voyager dans Manhattan et qui nous fait part de leurs connaissances,  a été très attractif.

Certains chapitres sont racontés par les futures victimes tandis que d’autres par des personnages figurants. Mais celui que j’ai aimé le plus est le premier, celui du tueur. Il m’a mise dans l’ambiance et m’a fait l’apprécier par son humour décalé et sa familiarité, comme si j’étais son amie depuis toujours. J’aurais bien aimé d’autres chapitres où il me parle directement à moi et pas à ses victimes.

Le résumé est le début d’un élastique rouge qui nous fait sauter dans l’histoire. Le dealer les emmène sur un jeu de piste des plus déjantés où tous les coups sont permis. Il distribue des cartes et des indices à notre professeur. Quoi de mieux que de jouer avec un auteur qui a écrit sur les sérial killers lorsqu’on en est un?

Lorsque j’avais le moindre moment, je plongeais dans cette histoire, j’avais hâte de continuer ma lecture. Je me suis laissée emportée, en élaborant des hypothèses et tout le monde était coupable à mes yeux. Des rebondissements, il n’y en manque pas.  Le vocabulaire est complexe, mais le professeur l’explique aux autres personnages pour démontrer son niveau intellectuel.


Un commentaire sur “#162 Instinct – James Patterson & Howard Roughan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s