Chick-List·Les Chroniques d'Alaïne·Milady/Hauteville·Romance

#117 Un couple presque parfait – Marian Keyes

  • Titre : Un couple presque parfait
  • Maison d’édition : Hauteville
  • Genre : Comédie romantique
  • Nombres de tomes : One shot
  • Nombres de pages : 713
  • Date de parution : 13 Mai 2020
  • Prix : 5,99 € / 8,90 €
  • Note : 4,5/5
  • Résumé : 

« — Hugh et moi, on va faire un break.

— Un « break »? répète Maura. Quel genre de break ? Un week-end prolongé pour une escapade gastronomique dans une ville d’Europe ? Ou une escapade coquine, digne d’un clip de Rihanna ? »

Si seulement. Le mari d’Amy, Hugh, dit qu’il n’a pas l’intention de la quitter. Il l’aime toujours, il a juste besoin de mettre sur pause… leur mariage, leurs enfants et par-dessus tout, leur vie commune. Il veut six mois pour se perdre en Asie du Sud-Est et Amy ne peut rien dire ou faire pour l’en empêcher. Mais beaucoup de choses peuvent arriver en six mois. Quand Hugh reviendra, s’il revient, sera-t-il toujours l’homme qu’elle a épousé ? Et Amy sera-t-elle toujours la même ? Parce que si Hugh fait un break… ça veut dire qu’Amy aussi, non ? Un couple presque parfait ne raconte pas comment on tombe amoureux, mais comment on reste amoureux. Le dernier roman d’une Marian Keyes à l’apogée de son art : c’est drôle et c’est brillant.

Je remercie la maison d’édition pour l’envoi de ce Service Presse.

Ce fut une découverte pour moi, mais j’aime les comédies romantiques publiées chez eux, le résumé était intriguant et la couverture me plaisait beaucoup alors j’ai tenté l’expérience avec grand plaisir. 

Avant de commencer, je ne m’attendais pas à un poche de cette taille. C’est un gros bébé que j’avais dans les mains. Sachant en plus que lorsqu’on changeait de chapitre, on ne changeait pas forcément de pages. J’ai particulièrement aimé cet aspect qui nous permet d’être réellement et complètement dans notre lecture. Il n’y a aucune cassure, c’est fluide et intense. Rien qu’avec ce système, c’est un supplice de poser son livre.

Le résumé dit ce que vous devez savoir. Hugh ne sait plus où en est sa vie depuis la mort de son père et de son meilleur ami. Il se remet en question et malgré tout l’amour qu’il porte à sa famille, il veut faire un break de six mois. Amy n’a pas d’autres choix que d’accepter son départ et le regard des autres. Pour elle, ce n’est qu’un break, ils profiteront de leurs vies chacun de leurs côtés pendant six mois, puis leur famille sera de nouveau réunie pour le meilleur et pour le pire. Mais est-ce vraiment réalisable ?

Si vous êtes dans la trentaine, vous connaissez ce sentiment. Soit personnellement, soit dans votre entourage. Un couple parfait, qui durait depuis des années et qui pourtant va rencontrer des hauts et des bas et qui décideront de se laisser respirer. Et c’est par ce choix et toutes les conséquences qui en découleront que cette histoire est belle, juste et réaliste. C’est une expérience humaine à part entière. 

J’ai eu le cœur serré pour chaque membre de cette famille au moins une fois dans ma lecture mais vraiment mon affection se tourne vers Amy. Une femme d’exception, une mère de famille exemplaire et un personnage fort. Nous sommes obligés de tomber sous son charme et d’aimer sa force. 

Hugh est touchant. On comprend sa décision finalement même si j’ai vraiment eu envie de le tuer pour le mal qu’il infligeait à sa famille. Il est attachant mais aussi égoïste par certains aspects. Pourtant, à la fin de ma lecture, j’ai eu de l’affection pour lui.

Chaque personnage a aussi une très grande importance et vous le savez j’adore ça. Je suis familière du : plus y’en a, mieux c’est. Et pourtant à aucun moment, nous sommes perdus. L’auteure a très bien travaillé et décris son sujet. C’est une grande famille unie, avec ses défauts et ses qualités. 

Le contexte de l’Irlande a aussi très bien été choisis. J’ai beaucoup aimé cet aspect et il était primordiale pour un sujet traité qui montre encore la différence entre les différents pays. 

L’intrigue est vite vue, elle est connue dès qu’on lit le résumé et début très rapidement. Elle se découpe en 3 parties. Au départ, on alterne entre le présent et le passé. Pour comprendre les choix et les décisions de Hugh mais aussi ce que peut ressentir Amy aux vues de son passé. Puis le pendant, c’est le départ. Essayer d’avancer au jour le jour, faire des découvertes qui nous briseront le cœur, assumer pour sa famille. Continuer à vivre. Puis l’après. Le retour, les conséquences de ce break. 

J’ai aimé chaque partie. Tout était juste et à sa place. On lit à travers Amy et on a l’impression d’être réellement à sa place.

J’ai encore à la fois le sourire et le cœur serré en écrivant cette chronique, c’est en cette phrase que réside la beauté de cette histoire. Rien n’est prévisible et pourtant on ne s’attend pas à tout cela. 

Une lecture addictive, forte que j’ai tout simplement adoré et que je vous recommande fortement. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s