Les Chronique de Marion·Milady/Hauteville·Romance Historique·service Presse

#113 Aliénor d’Aquitaine – Elizabeth Chadwick

Chronique #113

  • Titre : L’automne d’une reine
  • Maison d’édition : Hauteville
  • Genre : Roman Historique
  • Nombre de tomes : 2 sur 3
  • Nombres de pages :  672 pages
  • Date de parution : 16 Septembre 2020
  • Prix : 9,99 € / 19.50€
  • Note : 4/5
  • Résumé : 

Derrière la reine légendaire se cache une femme d’exception. Aliénor est couronnée reine d’Angleterre aux côtés de son époux, le jeune Henri II Plantagenêt. Elle est désormais l’une des femmes les plus puissantes d’Europe. Tandis que Henri part en guerre contre les ennemis de la Couronne afin d’asseoir son autorité, Aliénor se révèle une souveraine active sur tous les fronts et une mère dévouée pour leurs nombreux enfants. Mais bientôt délaissée par Henri, qui lui préfère sa jeune amante, Aliénor se voit peu à peu déposséder du pouvoir qui est sien. Alors que la rébellion couve au sein de la famille royale, Aliénor découvre à ses dépens que même une reine doit constamment se battre pour conserver sa place,

Je remercie une nouvelle fois la maison d’édition Hauteville pour le service presse d’Aliénor d’Aquitaine de Elizabeth Chadwick .

Dans ce second tome, nous retrouvons Aliénor et Henri respectivement reine et roi d’Angleterre, Duchesse d’Aquitaine et Duc de Normandie. Leurs péripéties vont se dérouler entre les années 1154 à 1174 .

Pour moi, ce livre est divisé en deux voire trois parties.

Tout d’abord, Ce deuxième opus est essentiellement accès sur les grossesses et naissances d’Aliénor. On se rendra compte que dans ces temps là, la reine a surtout pour objectif principal de procréer en donnant des héritiers au roi !

Si au début de leur relation tout était au beau fixe, au fil des pages celle-ci va se détériorer.
Henri devient autoritaire et colérique, ne supporte pas qu’on le contredise et surtout pas sa femme qui doit lui obéir. Aliénor ne se laisse pas faire pour autant et agit dans l’ombre.
Néanmoins, ils seront obligés de faire bonne figure aux yeux de la cour et de leurs ennemis.

Aliénor devra faire face à de nombreuses souffrances particulièrement des pertes de personnes chères à son cœur. Elle verra son pouvoir diminuer au profit d’Henri qui en veut toujours plus.
Cependant, elle fera tout son possible pour garder le contrôle de sa terre qui est l’Aquitaine.

Dans un second temps, il sera question de politique et un conflit émergera entre Henri et son archevêque qui fut aussi son chancelier Thomas Becket. D’où l’importance de la séparation des pouvoirs entre l’Etat et l’église. Aucun des deux ne consentira à revenir sur leur position, par conséquent chacun aura des partisans et cela récréera des tensions.

Enfin , là aussi, la dernière partie traitera de politique et surtout de territoire mais cette fois-ci entre ses fils et surtout Harry qui a été couronné Roi. Celui-ci veut pouvoir gouverner ses terres seul mais bien évidemment Henri ni consent point. Jusqu’où Henri sera-t-il prêt à aller pour asseoir son pouvoir ? Qu’en-t- à Aliénor, elle sera toujours présente pour ses enfants.

A cette époque les relations amicales sont quasiment inexistantes et les uniques fréquentations qui soient ne sont que purement intéressées.

J’ai spécialement apprécié Aliénor car elle a un fort caractère et même si Henri essaie de la rabaisser et de la mettre à l’écart, elle baisse jamais les bras et trouve toujours une parade. Je fus à plusieurs reprises voire même les ¾ quarts du livre triste pour elle car Aliénor n’a absolument pas une vie facile. J’ai été beaucoup ému et j’avais juste envie de l’encourager dans tous ses efforts.
Henri était plutôt gentil au début de son règne puis en prenant de l’assurance, sa soif de pouvoir l’a complètement changé. Il est devenu égoïste et se soucie pas du mal qu’il peut causer aussi bien à Aliénor qu’ ‘à ses enfants.

Le livre en lui-même est très bien écrit et on retrouve le langage de l’époque comme dans le premier tome. Il y a aussi les petites annotations pour expliquer certains mots d’autrefois qui est appréciable.

Pour ma part, je l’ai trouvé un peu long surtout le début du livre où il est question des grossesses d’Aliénor mais très intéressant par la suite. Je pense qu’une connaissance en histoire serait un plus car il est assez complet et peut par moment être difficile à lire.
Une fois encore, on peut constater que l’auteure a fait de nombreuses recherches

Je vous conseille ce livre mais attention au novice en histoire !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s