Editions BMR·Romance·service Presse

#96 Mieux vaut tard que jamais – Julie-Anne Bastard

Chronique #96

  • Maison d’édition : BMR
  • Genre : Romance
  • Nombres de page : 517 pages
  • Date de parution : 12 Août 2020
  • Ebook : 7.99€
  • Papier : /€
  • Note : 5/5
  • Résumé :

« J’ai un mec. »
C’est par ces quatre petits mots, le plus gros mensonge de mon existence, que tout a commencé.
  
Il y a deux ans, j’ai fait le choix de ne plus laisser aucun homme entrer dans ma vie. Mais pour faire enrager la femme qui m’a mise au monde, tous les moyens sont bons. Y compris celui de prétendre être sous le charme d’un motard tatoué, la hantise de toute mère qui se respecte.
Problème : maintenant, il ne me reste plus que deux semaines pour trouver le candidat idéal avant la prochaine réunion de famille. Par chance, il se pourrait que le séduisant mais agaçant Alex fasse l’affaire. Même si, en échange, il a une toute petite faveur à me demander…

Je remercie les Éditions BMR pour l’envoi de ce Service Presse via Netgalley. Je vais être totalement honnête, je suis partie au feeling avec ce titre. Je pense que c’est mon premier de cette Maison d’édition et je ne connaissais pas la plume de cette auteure. Mais j’aimais le résumé. C’est encore un peu l’été alors je voulais une lecture digne de mon état d’esprit : le pari est réussi !

Commençons par parler de la couverture. J’avoue que j’aime beaucoup leur design qui reste assez simple mais avec des touches uniques et recherchées. Ici entre ma couleur préférée et un motard sexy, ils ont gagné avec moi ! Melanie n’a pas dû bien regarder car certaines abonnées ont trouvé une ressemblance avec Tom Ellis lol.

Le résume nous offre l’intrigue essentielle de ce livre. Pas de faux-semblants. C’est bien une histoire de faux petit-ami. Pourtant ce livre est original en dehors du thème commun. C’est une morale sur le quand dira-t-on. L’auteure à travers les chapitres, nous apprend à ne pas juger une personne via son apparence. Comme l’adage le dit : « L’habit ne fait pas le moine. »

Lizzie est une jeune femme déterminée : elle sait ce qu’elle veut dans la vie. Après une fin de relation amère hors de question de se faire avoir par de beaux yeux. Elle veut la sécurité. Elle aime sa vie de bibliothécaire et son meilleur ami le canapé. Pourtant, Lizzie a un talon d’Achille : sa mère. Une mère envahissante, qui veut que sa fille trouver chaussure à son pied. La jeune femme a donc l’idée du siècle : s’inventer un petit-ami ! Mais pas n’importe lequel ! La voilà embarqué dans son mensonge et il ne lui reste que deux petites semaines pour trouver le candidat idéal !

En lisant le résumé, on s’attend à une histoire drôle voire assez clichée. Mais gardez vos aprioris ! Dès le premier chapitre, le ton est donné ! Lizzie est complètement folle. Coup de foudre pour ce brin de femme décalée, fraîche et aux antipodes des héroïnes que l’on a l’habitude de voir. C’est un écrit à la première personne donc on navigue avec le point de Lizzie et d’Alex. Ça nous permet de vraiment comprendre comment fonctionne la jeune femme et vous ne serez pas à bout de vos peines.

Je me suis totalement identifiée à ce personnage. Moi qui n’aime pas tellement les héroïnes, ici j’ai été surprise par ce petit brin de femme tellement touchante par son histoire familiale, drôle (oui oui je me répète !), adorable par sa « dinguerie ». J’ai craqué pour elle en peu de temps !

Mais elle n’est pas seule dans cette histoire. Elle aura trouvé le candidat idéal en la personne d’Alex. Elle qui cherchait le mauvais garçon, le motard va juger le jeune homme sur son apparence mais après de multiples rencontres, Lizzie se rendra compte qu’elle s’est trompée sur le jeune homme.

Alex est un héros un peu particulier pour moi. Je l’aime autant qu’il me tape sur le système ! Ce qui est sûr, c’est qu’il ne vous laissera pas de marbre ! Au premier regard ? Un bad boy mystérieux, imbu de lui-même. Pourtant, un cœur brisé et une relation chaotique se cache derrière ses yeux noirs. Je suis assez adepte des doubles voix dans les romans (Désolé Aurel !). Ici, c’est autant un bon côté qu’un moins bon. Pourquoi ? Ça explique assez le comportement du jeune homme et ses changements d’humeurs. Mais en même temps, c’est frustrant. J’ai trop de fois eu envie de lui donner une tape derrière la tête, vous voyez où ?

Pour autant, malgré ses colères, ses brusqueries, j’ai été happé par ce héros. À l’image de Lizzie, il s’empare de notre cœur sans que l’on s’en rende compte. Un double coup de cœur pour ces jeunes gens (je me sens vieille là)

Un duo fracassant. Une histoire de chat et chien puissance mille ! Ce beau bébé fait un peu plus de 500 pages donc ne vous attendez pas à une romance rapide ou couru d’avance. Leurs querelles sont bien présentes et on sent les sentiments et l’attirance pointaient son nez petit à petit. Mon seul bémol par rapport à eux ? Ce n’était pas assez… Malgré les nombreuses pages, comme certains aspects sont assez lents comme la romance que je vous expliquais, quand cela arrive, j’en veux encore et toujours plus ! Pourtant ma faim en suspens ne jouera pas sur la note.

Oui, oui… Un spin-off arrive ! Sur qui ? quoi ? comment ? C’est un secret bien gardé ! Je ne vous en dirais pas plus. Mais je suis trop contente ! Je suis déjà super pressé mais je vais devoir me montrer patiente !

L’intrigue principale sera vite trouvée puisque c’est même déjà mentionner dans le résumé : afin de gérer leur famille, nos héros sont faux petit-ami. Pourtant, l’auteure nous réserve bien des surprises. Pour être crédible, il faut apprendre à se connaître et même si on aimera avoir des secrets, les ombres du passé refont surface. Ils pourront peut-être compter l’un sur l’autre pour s’épauler plus que lors d’un repas familial.

L’auteure réussit à nous dépeindre une mère de famille à l’image que l’on a : imposante, directive et protectrice. Mais ce livre est rempli de personnages secondaires qu’on finit par aimer ou par détester. La famille d’Alex qui sera rempli de surprises et préjugés. Certains attachants comme Coline, d’autres détestables comme Gabriel. Mais j’ai particulièrement aimé les meilleurs amis de nos héros qui sont tous aussi fou, drôles et décalés. Imaginez les réunir dans une même pièce est hilarante ! En regardant la note mais aussi la taille de ma chronique, vous aurez compris que j’ai adoré ma lecture. Un moment de détente comme j’aime. Je voulais une histoire drôle mais touchante pour m’aérer et finir mes vacances en beauté et c’est chose faite ! Sans surprise, je vous recommande cette histoire surprenante et délirante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s