Editions Addictives·Lecture perso·Les Chroniques de Thaïs·New Romance

#84 Scottish Bastard – Ana K. Anderson

Chronique #84

  • Maison d’édition : Addictives
  • Genre : New Romance
  • Nombres de tomes : One Shoot
  • Nombres de pages : 432
  • Date de parution : 11 Novembre 2019
  • Prix : 5,99 € / 15.90 €
  • Note : 5/5
  • Résumé : 

Entre Quinn et Dawn, la guerre est déclarée : ils se détestent ! Quinn, homme d’affaires brillant et sûr de lui, est habitué à tout contrôler. Dawn, jeune femme pleine de vie, n’a pas l’habitude de rendre des comptes à qui que ce soit. Et quand elle décide d’épouser son vieil ami Fergus MacFayden, de soixante-six ans son aîné, elle a ses raisons. Mais Quinn, qui est le petit-fils de Fergus, ne l’entend pas de cette oreille et fera tout pour protéger la famille de cette jeune arriviste : il quitte précipitamment New York pour rentrer dans son Écosse natale et mettre de l’ordre dans cette situation aussi révoltante qu’embarrassante. Mais le plus gênant dans tout ça ? C’est que Dawn ne le laisse pas, mais alors pas du tout indifférent ! Le reconnaître ? Jamais ! Craquer pour elle ? Hors de question. Faire comme si elle n’existait pas ? Impossible.

Je n’avais pas lu le précédent livre de l’auteur : Indompté (tout du moins pas fini) car je suis incapable de lire des livres très longs. Cependant, je ne désespérais pas de pouvoir lire Ana Klis Anderson un jour, d’autant plus que les extraits qu’elle nous poste sont toujours magiques.

Alors quand l’occasion s’est présentée, grâce à ce roman d’une longueur qui me convenais mieux, je me suis retrouvée en Écosse pour entrer dans la vie de Dawn, Quinn, Fergus…
Et alors… je ne m’attendais sincèrement pas à ça !!

Mais commençons par le commencement :
Je ne suis pas fan de la couverture, et le titre n’est pas forcément très accrocheur, sauf si l’on s’attend à quelque chose de léger, érotique, en tout cas rien de bien profond. En gros, tout ce que je n’aime pas. Si je ne connaissais pas l’auteur, je n’aurais pas commencé cette histoire, c’est certain. Maintenant disons que c’est l’unique point négatif que je pourrais faire.

Nous avons là une histoire vraiment très complète.
La découverte des personnages est très drôle, ils ont une façon de s’exprimer très imagé, à l’instar de l’auteur qui n’hésite pas à utiliser des références de personnages de dessins animés et expressions très colorées.

J’ai ri à de nombreuses reprises tellement les répliques étaient bien trouvées.

Puis ensuite est venu le moment où l’histoire s’approfondit, les explications et les réactions de chacun sont touchantes. Les problèmes sont recherchés, cohérents, différents. Je salue Ana d’avoir si bien exploré les failles et douleurs de chacun. Ce qui m’a le plus impressionné c’est l’explication d’un tatouage, encore une fois, je me suis dit : « Mais où va-t-elle chercher tout ça ?? »

Mais alors que l’on aurait pu facilement tombé dans le pathos, les joutes verbales et le jeu du chat et de la souris sur fond de blagounettes poilantes ont ajouté le côté frais permettant de prendre une bouffée d’oxygène quand il le fallait.

Bref, une lecture à ne pas louper, c’est évident !
Je n’avais pas lu depuis un long moment à cause de mes écrits et cette pause m’a fait un bien fou.
Je n’ai qu’une chose à dire: merci Ana !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s