Auto-Edition·Les Chroniques d'Hinata·Romance·service Presse

#81 Tu ne tueras pas – Amy N. Lewis

Chronique #81

  • Titre : Tu ne tueras pas
  • Maison d’édition : Auto
  • Genre : Romance contemporaine
  • Nombres de pages : 326 pages
  • Date de parution : 15 Juillet 2020
  • Prix : 4,99 € / 15,99 €
  • Note : 5/5
  • Résumé :

Après deux ans d’incarcération, Ezékiel est contraint de quitter Miami. Une chance inouïe au doux nom de Vanille va s’offrir à lui. Une seule condition : Oublier le passé. Mais difficile de laisser derrière soi, ses croyances et ses principes, surtout quand ceux-ci ont régi votre vie.
Espérons que l’avenir soit meilleur, parce qu’apprendre à vivre à 20 ans, ce n’est pas aussi facile qu’on ne le croit.

Entre désir refoulé et amour fusionnel, il n’y a qu’un pas. Maintenant, reste à savoir s’il est bon de le franchir.

De la Bible aux rouleaux à pâtisserie, en passant par un cacatoès déjanté et des amis complètement frappés, vous allez découvrir l’univers, tout aussi écorché que sucré, de ce jeune homme éprouvé par la vie.

Tout d’abord, je remercie sincèrement Amy de m’avoir fait confiance, en me donnant son bébé entre mes mains. C’est vraiment un honneur pour moi, de faire cette chronique pour elle. C’est une personne qui s’est très bien manipulé les mots pour faire ressortir les émotions non pas à 100% mais à 200%. L’authenticité de sa plume est un vrai coup de cœur pour moi.

La couverture avec le titre à été la première chose que j’ai vu, et franchement, ça claque ! Et le titre, qui certes est simple, m’as pour le coup hyper intrigué. Et le résumé, alors là m’as toute suite accrochée, j’ai espéré secrètement d’avoir un point de vue masculin pendant ma lecture, et il a été réalisé, en plus à merveille !

Ezékiel Woods est un beau jeune homme, grand brun aux yeux juste intense ! C’est une personne qui a été éduqué d’une façon hyper stricte en plus de vivre que pour Dieu. Toutefois la vie en dehors de l’église est tout autre. Cela, va être compliqué pour notre héros tout au long du récit de se façonner tel qu’il aurait dû être. Sa fragilité est très touchante, on vit tellement ses souffrances et quand on le suit dans l’antre de la pâtisserie, c’est un homme tellement passionnant, et chaleureux. Voir son évolution tout au long du récit été une pure merveille, et tellement bien réalisé. Rien n’a été oublié, chaque petit détail à été décrit sur un bon rythme d’évolution.

Vanille Cienfuegos jeune femme brune et charmante avec une personnalité plus que pétillante, tient une boutique de pâtisserie depuis maintenant deux ans. A cause de certains problèmes elle ne rencontrera pas notre héros toute suite, ce que j’ai trouvé très innovant (du moins dans mes lectures à moi).  C’est une personne qui est très affectif et qui rendra notre Ez’ bien mal à l’aise, ce qui m’a tellement fait rire, car on pouvait très bien s’imaginé les scènes dans notre tête. C’était une vrai bouffé de bonheur leur moment à deux que ça soit au boulot ou à l’extérieur.

Luis est une personne avec une personnalité si touchante et protectrice à la fois. J’ai adoré ce personnage même s’il ne fait pas partir des principaux, pendant quelques minutes sans rire, je me suis dit que j’aimerai avoir un père comme lui. Pour notre Ezékiel, c’est une personne qui le guide depuis son incarcération, pour le soutenir, car il ne mérite pas ça. Il l’aide à se relever, et à reprendre sa vie ou plutôt lui apprend à vivre une vie « normale ». Il sera très présent pour lui, et toujours là dans les moments difficiles quelque soit l’heure.

Petite aparté pour notre Cacatoès, franchement il faut lire se livre parce que ses interventions son M-E-M-O-R-A-B-L-E ! Je ne vous en dis pas plus, car cela serait spoiler tout.

Pour en revenir à Ezékiel et Vanille, leur relation se créera petit à petit, tels deux passionnés de pâtisserie, leur échange seront plus enrichissante pour tous les deux, néanmoins pour ce qui est de la partie affective l’un comme l’autre aura du mal à se dévoiler. Or, notre auteure gère leur évolue d’une main de maître, et cela les rend tellement authentique, on à du mal à se détaché d’eux pour connaitre toujours la suite à chaque page. Rebondissement sur rebondissement, Amy nous capte toujours plus, on ne se s’attend à rien et on reste sur le cul. C’est un univers autant haut en couleurs qu’en noirceur sans aller trop loin, ce qui donne un mélange d’étonnant. Ce qui m’a réellement plus dans cette histoire, c’est tout d’abord, le thème de l’histoire, mais surtout, ses personnages que ça soit les principaux ou les secondaires, ils étaient vrais, pas mis juste là parce qu’il le fallait.

Ezékiel est un homme qui devait suivre la voie de Dieu, cependant celui-ci l’a mis à l’épreuve pour une toute autre vie. Vie qui va lui être difficiles, car les relations avec autrui ne sont pas les mêmes. Pourtant il ne rencontrera beaucoup de personne complètement différente, mais une chose les relie : ils ne jugent personne. Après un grand l’aspe de temps, il va enfin rencontrer en face à face notre Vanille qui va le chambouler plus que de raison. Toutefois, il est compliqué de quitter l’éducation qu’on nous à apporté tout au long de notre vie. Beaucoup de chose leur arrivera à tous les deux, mais, cela renforcera encore plus leur amitié, voir leurs amour peut-être ? A vous de le lire pour tout connaitre de cette fabuleuse histoire. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu de coup de coeur en Romance, mais là franchement lisez-le ! C’est une tuerie, sans mauvais jeux de mot avec le titre.

Un commentaire sur “#81 Tu ne tueras pas – Amy N. Lewis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s