Auto-Edition·Feel-good·Fyctia·Les Chroniques de Thaïs·service Presse

#80 t’as qu’à maigrir – Mo Godarr

Chronique #80

  • Titre : T’as qu’à maigrir ! Tome 1
  • Maison d’édition : Auto
  • Genre : Feel Good
  • Nombres de tomes : 1 sur ?
  • Nombres de pages : 451 pages
  • Date de parution : 4 Août 2020
  • Prix : 1,99 € / 13.72 €
  • Note : 5/5
  • Résumé :

Challenge n°1- (Se) Changer Slim a une vie qui pourrait paraître idyllique : un boulot qu’elle aime, une petite fille adorable, un mec beau comme un dieu ainsi qu’une amie à la personnalité de dingue qui est toujours là pour elle. Seulement, Slim a aussi un appétit redoutable, le tour de taille qui va avec, une maladresse systématique et un terrible manque de confiance en elle. Quand son compagnon la quitte du jour au lendemain, elle est déterminée à le reconquérir, quitte à remettre en question ce qu’elle est : une femme ronde.Quitte aussi à supporter et accepter l’aide de son coach, Ulrich, un véritable connard de première.Entre son challenge et les épreuves que la vie lui réserve, Slim pourra-t-elle tout encaisser sans se perdre elle-même ? Doit-on maigrir pour être heureuse ?

Une autrice que j’avais découverte grâce à son somptueux Black feelings, une romance traitant d’un sujet poignant : le harcèlement scolaire. J’avais aimé la plume, et le fait de traiter d’un sujet avec l’analyse qu’elle en avait faite. Mo Gadarr aime partir sur des thèmes actuels, des sujets de société qu’elle adapte pour faire passer son propre message.

Alors lorsque le SP de son petit dernier m’a été proposé, je n’ai pas hésité.

T’as qu’à maigrir ! actuellement disponible en papier et en ebook dès le 4 Aout. Je ne peux que vous inviter à vous jeter dessus.

Nous sommes bien loin de Black feelings ou de Blind, ici, cette romance qui se veut feel-good, va vous conter l’histoire d’une obèse. Une vraie, pas le genre à peser 90 kilos et porter du 42, comme on peut parfois le constater dans certains récits qui tentent le sujet sans vraiment aller au bout. Slim, est une jeune femme qui pèse son poids, c’est-à-dire 122 kg et tous les problèmes qui vont avec.

J’ai apprécié que ce problème de fond soit détaillé, du niveau physique, santé et social, rien est laissé au hasard. Au fil des pages, nous sommes confrontés à une réalité : la place des obèses dans notre société, et le mal que cela peut faire. Mais Slim est une femme qui en a dans le ventre, elle est à la fois forte, fragile, agaçante, touchante. Un vrai condensé de sentiments nous traverse quand on la découvre dans cette vie qu’elle subit avant de chercher à se prendre en main. Elle se loupe, n’a rien d’une héroïne comme on pourrait se l’imaginer mais elle est finalement une femme comme tout le monde, en proie à ses défauts, à son corps, et aux obsessions de nombreuses femmes.

Toutes les personnes qu’elle côtoie ou qu’elle va être amenée à rencontrer vont l’aider à devenir la personne qu’elle EST vraiment et non pas celle qu’elle pense devoir ETRE. Et celui qui va être déterminant pour elle se nomme Ulrich.

Ulrich est un homme froid, qui parait insensible mais au fond, est bien différent de cela, semble cacher un secret, qui le font dérailler complètement quand il doit être confronté à l’obésité. Pourtant malgré son caractère et ses propos parfois déplacés, il se dévoile comme soucieux de la santé de Slim et son intérêt donne envie de le connaître davantage.

Les personnages secondaires sont très bien exploités, chacun possède une faille, leur comportement a une incidence sur tout et j’ai été surprise par certains d’entre eux, que je ne soupçonnais pas se révéler de telle ou telle manière. Mention spéciale pour la petite Lila qui représente parfaitement l’innocence et la vérité qui sort toute crue de la bouche d’un enfant, sans jugement mais qui pose parfaitement les mots quand il le faut.

Ce premier tome est une petite pépite et j’ai hâte de pouvoir lire le second, qui se déroulera du point de vue d’Ulrich. Loin d’amener une atmosphère pesante, les piques et réparties des personnages, le côté très humain nous permet de nous projeter sans souci au côté de cette femme particulière et de son objectif : être enfin heureuse.

Un commentaire sur “#80 t’as qu’à maigrir – Mo Godarr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s