Auto-Edition·Lecture perso·Les Chroniques de Thaïs

#72 la belle est la bête – Sophie Jomain

Chronique #72

  • Titre : La belle est la bête
  • Maison d’édition : Autoédition
  • Genre : /
  • Nombres de page : 56
  • Date de parution : /
  • Prix : 0.99€
  • Note : 4/5
  • Résumé :

Et si vous redécouvriez l’histoire La Belle et la Bête telle que vous ne l’avez jamais lue ?
L’autrice des Étoiles de Noss Head revisite ce conte universel dans une ambiance sombre, inattendue et pleine de magie !

Ce texte est une nouvelle en format court, exclusivement au format numérique.

C’est par hasard que je suis tombée sur la dernière sortie de Sophie Jomain et adorant la plume de l’autrice, j’ai immédiatement sauté sur cette histoire.

La belle est la bête est une nouvelle, revisite du célèbre conte. Alors je ne vais pas vous faire un bref résumé car le texte étant très court, cela va forcément vous spoiler et il est important de lire l’intégralité du récit sans savoir à quoi vous attendre.

Tous les ingrédients faisant du conte La belle et la bête sont présents. Une forêt, une jeune fille et son père, un immense château, des personnages un peu particuliers qui habitent dans la demeure et évidement… une bête.

Mais Sophie Jomain a réussi à réadapter l’histoire avec des détails que je n’avais pas vu venir et qui m’ont surprise, notamment sur le personnage de la bête. Le titre pouvait le laisser présager cependant. Une fois ce moment d’étonnement passé, je me suis prise au jeu et l’atmosphère de ce début de romance étant spéciale, j’ai continué ma lecture sans me poser plus de questions.

Puis vient le retournement de situation, celui qu’on attend et pour le coup, j’avoue avoir été choquée, sans savoir si cela me plaisait ou non. Il faut reconnaitre que l’autrice a fait très fort, que son imagination est parfaite et qu’elle a osé quelque chose de surprenant, à faire rager les lecteurs, voir les laisser dans l’incompréhension. Le titre prend vraiment tout son sens, nous parle d’une bête oui, qui est bien présente mais cela va un peu plus loin que ça et on le découvre à la fin.

La plume est belle, malgré le format court, qui frustre quelque peu, on se prend facilement à lire sans pouvoir s’arrêter car les descriptions sont parfaites et c’est bien amené. Les prénoms des personnages sont inédits et très beaux, et pour parfaire l’ensemble cela se passe à notre époque mais, avec un environnement implanté dans le passé qui est très sympa à découvrir.

En bref, une lecture sympathique mais je garde tout de même un petit bémol concernant cette fin et le caractère parfois enfantin de Kaliera.

3 commentaires sur “#72 la belle est la bête – Sophie Jomain

  1. Dommage que c’est en numérique, moi qui n’est pas féru de ce format, sauf pour les SP que l’on me confit. Mais l’histoire a l’air d’être très intéressante et ta chronique donne vachement envie. Super avis !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s