collection infinity·Lecture perso·Les Chroniques d'Alaïne·MxM Bookmark·Urban Fantasy

#68 Guide pour nécromancien en herbe T1 – Hailey Edwards

Chronique #68

  • Titre : Comment sauver la peau d’un mort-vivant
  • Nombre de tome : 1 sur 6
  • Maison d’édition : Collection Infinity
  • Genre : Urban Fantasy
  • Nombres de page : 312 pages
  • Date de parution : 13 Mars 2019
  • Prix : 5,99 € / 16 €
  • Note : 4,25/5
  • Résumé :

Grier Woolworth passe ses nuits à parcourir les rues du centre-ville de Savannah pour conter à des touristes des histoires d’âmes perdues et autres tragédies à vous glacer le sang. Exception faite de la crinoline et de l’ombrelle, ce n’est pas le pire des boulots. Et même si le salaire est merdique, les pourboires suffisent à payer les factures d’électricité de son propre manoir hanté, et à approvisionner les placards en Ramens.

Pour une ex-assistante nécromancienne qui se cache parmi les humains, la vie est presque normale. Jusqu’au jour où la société qui a excommunié Grier lui offre une seconde chance d’être davantage qu’une fille ordinaire. Dommage qu’on n’ait pas jugé bon de la prévenir qu’être extraordinaire peut vous faire tuer.

Avertissement : Ce livre raconte l’histoire d’une ex-tôlarde/ex-héritière, qui a une perruche zombie pour animal de compagnie et dont le voisin n’est autre qu’un ex-soldat/ex-béguin. Attention, tous ces ex pourraient bien en cacher d’autres.

J’ai lu ce titre pour la lecture Commune de notre groupe Facebook : Les Plumes Ensorceleuses, mais j’avais déjà envie de le lire au préalable. J’avais eu beaucoup de bon retour et j’aime assez les titres proposés par la maison d’édition en terme d’urban fantasy.
J’ai surtout eu un Crush sur la couverture (très ressemblante à Xena, la guerrière) et le titre intriguant. 
Ce sera cependant pour moi une découverte de la plume de l’auteure dont je n’ai lu aucun titre avant. Chose que je vais vite modifier, car après seulement quelques chapitres, j’ai beaucoup aimé l’univers original et drôle que nous présente l’auteure. 

Grier est une jeune fille au passé difficile, qui essaye tant bien que mal à joindre les deux bouts. Sortie d’une peine de prison particulièrement destructrice, elle doit reprendre le cours d’une vie qu’elle croyait perdue. Une assistante pas si humaine que ça qui doit se mêler aux autres pour le travail. Entre les cauchemars, le retour d’un ex-béguin, l’arrivée d’un prétendant et les demandes de sa tante, la jeune fille n’est pas au bout de ses surprises.

L’originalité de l’auteure commence par les prénoms choisis. À part quelques exceptions, vous trouverez des prénoms originaux qui une fois prononcé vous fera penser directement à cette saga. J’aime beaucoup cette initiative pour ma part. 

Grier est notre héroïne. J’ai tout d’abord été un peu déboussolé à cause de Xena et son passé. Je pensais que c’était une jeune femme entre 25 et 30. Donc certains comportements, certaines informations récoltées me laisser perplexe. Sauf qu’en fait, elle a 21 ans. J’aurais aimé avoir connaissance de cela dès le début, car cela aide à comprendre sa vie, mais surtout à s’attacher à notre héroïne. Dire que son passé est difficile est un euphémisme. Pourtant, il faudra parcourir plus de la moitié du roman pour découvrir son enfance, son incarcération et ses liens familiaux. 
Je sais que certains seront dérangé par cet aspect assez lent. Mais moi, j’ai beaucoup aimé pour ma part. Tout simplement, car j’aime me poser des questions, imaginer des choses, faire des suppositions. Donc cet aspect n’est pas du tout dérangeant pour moi tant que l’information est en partie découverte avant la fin du tome bien sûr. 

Mais elle n’est pas seule. Rentres en scène deux jeunes hommes, si on peut les appeler comme ça. 

Pour commencer Boaz. Le frère de la meilleure amie de Grier, son béguin d’enfance. Au départ de Grier, afin de ne pas sombrer dans la colère, il s’est enrôlé dans l’armée à l’image de sa famille. Nous rencontrons un jeune homme, un peu plus vieux que Grier, sexy en diable, charmant, drôle. On est obligé de craquer pour lui. C’est le meilleur ami, le Crush, le voisin sexy d’à côté. Leur relation est ambiguë. Une amitié, mais leurs interactions montrent que la barrière entre amitié et amour est très fine. 
Ce n’est pas mon préféré pour l’instant, mais il nous fait quand même beaucoup craquer surtout pour son attitude chevaleresque.

Nous avons ensuite Volkov le vampire charismatique, doux mais dangereux. On aime souvent les anti-héros et c’est un peu le cas ici. Leur relation est cordiale même si on sait d’avance ce qu’il attend de Grier : une alliance. Mais une alliance avec un vampire n’est pas comme on le pense au départ. À l’image de Grier, on se méfie, mais on se rapproche tout de même.

Mais résumer cette histoire à ce trio serait tellement réducteur. Les personnages secondaires sont multiples, mais surtout très important que ce soit Wolly, Amélie, la Grande Dame, Odette, Linus et Ruche. Pour ma part, j’ai adoré Wolly. C’est original, mais surtout elle est très attachante. En fermant mon bouquin, celui qui m’intrigue le plus est Linus cependant.

Autant de personnes qui gravitent autour de Grier. Par amitié, intérêt ou amour. On les découvre au fur et à mesure. Attention, ne croyez pas que l’on est perdu entre les divers personnages. Ils arrivent à point nommé et bien développé pour s’attacher à chacun d’eux et voir leur potentiel. 

Comme expliqués précédemment, nous naviguons à travers la vie de Grier. J’ai beaucoup aimé le métier décrit. C’est encore une fois très original et surtout cela m’a donné envie de participer à ce genre de circuit alors que je suis une flipette. On découvre au fur et à mesure le passé de notre héroïne, mais si beaucoup de zone d’ombres persistent. Son présent, solitaire, douloureux. C’est touchant de voir toutes les marques d’attention, d’amitié. Mais aussi son possible futur à travers l’intrigue. 
Je vais nuancer de suite cette partie. Pour moi, dans ce premier tome, je ne parlerais pas réellement d’une intrigue. On a une trame qui est posée, qui se développe et qui prend un tournant à la fin. Par contre, pour l’histoire de cet opus, je parlerais d’une première aventure. 
Ce qui m’a énormément plu est que l’on a une vraie conclusion pour cette première aventure. Il reste bien sûr des questions, mais c’est pour cela qu’on a envie de continuer notre saga. Mais on n’est pas non plus en état de frustration et c’est plutôt agréable.

Je parle, je parle, mais je vais arrêter quand même en espérant que vous êtes resté avec moi jusqu’au bout. Ce n’est pas un coup de cœur. C’est vraiment sympa et je lirais la suite avec beaucoup de plaisir, mais il me manque un peu de matière. Par contre, sur une telle lancée, la suite pourrait être une saga coup de cœur. 

C’est un concentré drôle et dur à la fois, des prétendants à la pelle pour mon plus grand plaisir. Je vais pouvoir prendre mon temps pour choisir mon bookboyfriend. Mais c’est surtout une histoire très originale. Pour avoir lu beaucoup d’histoire de vampire, de nécromancie, l’idée choisie par l’auteure est singulière. Je ne développerais pas plus pour ne rien spoiler, mais c’est rafraîchissant ! J’adore.

Sans surprise, je vous recommande fortement ce titre et donc cette saga qui m’a énormément plu. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s