Dystopie·Editions Elixyria·Lecture perso·Les Chroniques de Mélanie

#67 Engrenage T3 – Lucie Goudin

Chronique #67

  • Titre : Un Espoir dans les décombres
  • Maison d’édition : Elixyria
  • Genre : Dystopie
  • Nombres de page : 585
  • Date de parution : 22 Mai 2020
  • Prix : 5.99€ / 19.90€
  • Note : 4.5/5
  • Résumé :

Il n’est plus question de vivre au cœur des Engrenages. Heaven et les siens doivent tenter leur chance à l’extérieur, dans un monde à la fois hostile et porteur d’espoir. Des ennemis auxquels ils ne s’attendaient pas les prennent pour cible, mais Heaven ne veut plus fuir.

En mémoire de Gretchen, elle est bien décidée à se battre pour apporter sérénité et paix. Elle sait qu’en cas d’échec, toute l’humanité en pâtira.

Hélas, quand l’adversaire est mieux préparé, en surnombre, il est difficile de gagner sans sacrifice.

ATTENTION : Ne pas lire cette chronique si vous n’avez pas lu les tomes précédent.

Encore une fois, cette saga ne cesse de me surprendre et c’est avec une grande émotion que je ferme ce dernier tome. Psychologiquement je ne suis pas prête à laisser les personnages derrière moi, ils m’ont tous marquée à leur manière et je pense que je relirai cette histoire avec grand plaisir car ce fut un vrai coup de foudre.

Nous retrouvons Heaven là où nous l’avions laissée dans le tome précédent avec sa famille perdue au milieu de nulle part. Ils doivent regagner Espéria, une ville hors des Engrenages où la vie doit enfin commencer pour eux. Sauf que Heaven n’est pas tranquille. L’engrenage vient de tomber et elle a laissé Kragen, l’homme de sa vie là-bas. Est-il mort ? Ou au contraire est-il vivant ? Nous aurons la réponse assez vite. Mais leurs aventures seront semées d’embûches.

Alors qu’Heaven n’y croyait plus, elle retrouve la personne la plus importante à ses yeux. Vont-ils parvenir à Espéria sans d’autres problèmes ? C’est moins sûr ! Surtout lorsque Ash, le frère d’Heaven ne fait rien d’autre que de leur causer des soucis, jusqu’à causer l’irréparable.

Quant à Kragen, nous avons la chance de pouvoir être dans sa tête et ce n’est que du bonheur. Nous pouvons comprendre son amour pour Heaven ainsi que d’autres petites choses dont je ne dirai pas ici. Mais encore une fois, son personnage m’a beaucoup plu tout simplement car il a une manière à lui de protéger celle qui l’aime (ou qu’il aime, ça dépend de ce que tu veux dire. Qui l’aime, tu pointes sur l’amour de la fille envers lui. Qu’il aime, c l’inverse) ainsi que ses amis. Et il a pu apprendre de ses erreurs en matière de relation amoureuse dans le tome précédent.

Je suis plus que ravie dans ce tome de l’évolution de la relation entre Heaven et Kragen. Nous sentons qu’ils sont de plus en plus amoureux l’un de l’autre et c’est juste un plaisir pour la grande romantique que je suis.

Quant à l’intrigue principale, je ne voyais absolument pas quelque chose comme ça, mais je suis agréablement surprise, c’était très bien trouvé. Certes, un peu glauque, mais nous sommes dans Engrenage, plus rien ne m’étonne venant de l’auteure.

J’ai été particulièrement surprise par le personnage de Maryline. Après l’avoir détestée de toutes mes forces, j’ai su l’apprécier dans ce tome. À mes yeux, Maryline a grandi d’un coup et a compris ce qu’était véritablement la vie. Et j’ai pu avoir quelques fous rires grâce à elle.

Pour ce qui est de Ash, j’ai toujours détesté ce personnage, peut-être encore pire que Maryline et la fin que lui réserve ce tome est juste parfaite à mes yeux. Tout simplement car son amour pour Heaven est limite obsessionnel et malsain donc l’auteure a parfaitement réussi son coup.

Je vais m’arrêter là, car je pourrais en parler pendant des heures car après tout, cette saga est un coup de foudre littéraire. Quant à l’auteure, j’ai eu aussi un vrai coup de cœur pour sa plume, je ne m’en lasse pas et je suis d’attaque pour lire ses autres sagas et futures sorties.

C’est avec la larme à l’œil que j’ai refermé ce dernier tome, tout simplement car les personnages vont tous me manquer. Même les méchants, je l’avoue ! Mais cette saga m’a appris à aimer la Dystopie et j’en suis ravie.

Je n’aurai qu’un seul point négatif à évoquer : L’Epilogue. J’étais déçue sur ça, car j’en attendais plus. Je suis contente d’entendre parler des autres, car Heaven a toujours pensé à eux avant elle. Mais au final, nous ne savons rien d’elle ni de Kragen et j’aurais aimé en savoir un peu plus surtout qu’on fait un bond de six mois. Je reste sur ma faim, c’est dommage. J’aurais aimé qu’elle parle de leurs avenirs, leurs projets, de leurs vie désormais à Espéria.

Je vous le recommande fortement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s