Milady/Hauteville·Romance·service Presse

#59- #connard – Kristin Rockaway

Chronique #59

  • Titre : #Connard
  • Maison d’édition : Hauteville
  • Genre : Comédie Romantique
  • Nombres de page : 416
  • Date de parution : 13 Mai 2020
  • Note : 3,5/5
  • Résumé :

Swipez à droite pour l’amour.

Swipez à gauche pour le flop.

Le jour, Mel Stickland est une développeuse Web sous-employée qui travaille pour un accélérateur de start-ups, Hatch. Le soir, elle enchaîne les dates pourris, avec des enfoirés rencontrés sur Internet. Mais après un salaud de trop, Mel craque. Elle met au point un site qui permet d’importer des profils de mecs qui dépassent les bornes et le baptise BastardAlert. En une nuit, ce concept fait le buzz. Dépassée, Mel se demande vite si ce coup de sang d’un soir ne sonnera pas le glas de sa carrière. Ou pire ! N’anéantira pas toutes ses chances avec Alex Hernandez, le séduisant entrepreneur de Hatch,qui est loin de se douter qu’elle est à l’origine de tout ce tapage médiatique.

Je remercie fortement les éditions Hauteville pour l’envoi de ce Service Presse. Vous allez découvrir un nouveau secret sur moi : j’adore les comédies romantiques. Alors entre la couverture toute mignonne, le titre accrocheur et le résumé attractif, j’avais hâte de découvrir cette histoire.

Je ne connaissais pas l’auteure, c’était une découverte totalement pour moi.

Les Hommes et les Femmes cherchent l’amour. Mais est-il possible de trouver l’amour sur une application de rencontre ? Attendons-nous la même chose de cette application ?

Après avoir été déçu par trois hommes dans la même soirée, Mel prend une décision radicale : Créer un site où seront recensés les hommes qui ont un comportement néfaste sur Internet. Mais quand cela commence à buzzer, Mel se retrouve dépasser. Surtout quand elle commence à avoir des sentiments envers Alex, son collègue présent sur ce site.

Mel est une héroïne versatile. Elle est impulsive et quand elle en a marre de se faire marcher dessus, elle agit sans penser aux conséquences. Mel est dans sa boite depuis 4 ans et depuis autant de temps, elle est entourée de machos. Elle pense qu’Alex peut être différents mais son passé ne cesse de lui souffler des idées noires sur lui.

Alex est un travailleur acharné. Il n’a pas beaucoup de temps en dehors de son boulot, mais c’est normal quand on crée un start-up. Il essaye toutefois d’être le plus présent pour Mel, qui apprécie beaucoup. Mais l’univers ne cesse de lui mettre des bâtons dans les roues.

On lit ce roman du point de vue de Mel uniquement. C’est pour moi une histoire pleine de féminisme par conséquence, l’image de l’homme macho, irrespectueux est très développé.

Mel est aussi touchante qu’exaspérante. On comprend ses incertitudes et ses peurs. Malgré ce que l’on dit, on est toujours un peu façonné par notre passé. Par ce biais, elle est très touchante et l’auteure a su nous donner une héroïne peu larmoyante. Mais, elle reste exaspérante dans son côté versatile. Un pas en avant, un peu en arrière. Comme je l’expliquais au-dessus, il lui arrive d’agir sans réfléchir et même si cela est très compréhensif, les périodes de questionnement qui suivent sont redondante.

Vous l’aurez compris je l’ai à la fois beaucoup aimé et peu aimé. Je ne peux pas le dire autrement.

N’ayant pas le point de vue d’Alex et parce que l’intrigue principale n’est pas la romance, je ne peux vraiment parler de lui. Il est touchant, mais l’auteure a réussi à multiples reprises à me mettre sur le doute sur ses intentions. Et c’est là que j’ai adoré la plume de l’auteure. J’étais réellement à la place de Mel, à me demander si oui ou non c’était un gentil, si oui ou non on pouvait lui faire confiance. C’était vraiment intéressant.

La bande de copine que forme Mel et les trois autres filles sont drôles, avec chacune leurs caractères, leurs envies et besoins futures mais montrent la beauté d’une amitié. Cet aspect m’a beaucoup plu.

Mon problème vient plus de la mise en avant de la femme au détriment de l’homme. Je comprends le message. On a toutes étaient une fois face à un comportement odieux sur Internet, sans forcément parler d’application de rencontre. Mais simplement sur les réseaux sociaux, où accepter une demande d’amis d’un inconnu devient un périple, une décision à double tranchant : va-t-on recevoir un Dick Pic ? Est-ce pour le travail ou encore un dragueur alors que c’est stipulé marié sur ton profil, etc…

Mais à part Alex et c’est vraiment vers la fin, chaque homme décrit dans ce livre est stéréotypé et j’ai trouvé ça dommage.

L’histoire est très sympa, une comédie romantique comme on les aime. Une héroïne pas comme les autres, un héros (même si moins mis en avant) charmant, une intrigue développée, des rebondissements qui nous touchent et des moments drôles.

Il me manquait toutefois quelques chapitres en plus mais c’est un sentiment que j’ai souvent dans les comédies romantiques. J’aurais aussi aimé une vengeance pointue sur un certain associé que je ne citerais pas ou une entreprise qui mériterait de couler lol

Attention, j’aimerais nuancer mes propos précédents. Oui, le stéréotype de l’homme m’a dérangé pourtant je n’ai pas posé mon livre avant le mot faim. Pourtant, j’aurais aimé plus de chapitre, ou un épilogue plus sur la relation de couple. C’est une très bonne découverte, un bon moment de lecture que je conseillerais avec plaisir.

Ce qui m’a dérangé moi, peut plaire à de nombreuses femmes et surtout le féminisme n’est pas forcément le message principal de ce roman. C’est surtout un message à vous, moi, les jeunes et les moins jeunes qui pour trouver l’amour, pour trouver ce dont on n’a besoin, préfèrent passer par Internet au lieu de regarder autour de soi. C’est un appel pour dire aux gens de profiter des jours sans Internet.

Je constate qu’encore une fois j’ai beaucoup parlé. Donc il est temps de vous recommander ce livre pour passer un bon moment, pour découvrir la bande de copine délurée que possède Mel.

Veillez noter Les Plumes que Mel est le diminutif de Melanie. J’aime passer ma soirée à lire les histoires amoureuses de ma chef préférée.

Un commentaire sur “#59- #connard – Kristin Rockaway

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s