Dark Romance·Fyctia·homoromance·Les Chroniques d'Alaïne·service Presse

#47 Fucked up – F.V Estyer

Chronique #47

  • Titre : Fucked up
  • Maison d’édition : Fyctia
  • Nombres de page : 290
  • Date de parution : 26 Mai 2020
  • Note : 5/5
  • Résumé :

Ash et Jev. Deux hommes élevés dans la violence. Deux êtres brisés. Deux âmes fusionnelles. Deux frères, seuls contre tous. Ils s’aiment. D’un amour interdit, d’un amour malsain. Ils s’aiment et se déchirent. Ils s’aiment à en crever. Mais, parfois, l’amour ne suffit pas. Parfois, l’amour peut nous bousiller. Parfois, l’unique manière d’échapper à cet amour… est la mort.

Je remercie Fyctia pour l’envoi de ce Service Presse. Je suis l’addict à la romance MM du groupe. Je connaissais donc déjà F.V Estyer. Une plume addictive, des histoires fortes avec des personnages profonds sont sa marque de fabrique. J’avais donc suivi la création de ce dernier bébé. Et je suis heureuse d’avoir eu le privilège de le lire en avant-première.

Ash et Jev, deux frères qui s’aiment. Ash est le plus petit. Il n’a connu que la douleur soit donnée par autrui, soit donné par lui-même. La seule lumière de sa vie est son grand-frère Jev mais c’est aussi son propre enfer.

Jev est le grand-frère, celui qui a toujours voulu soutenir Ash. Celui qui a tout accepter quitte à se détruire lui-même, au fur et à mesure.

Ces deux héros sont forts et profonds. La plume de l’auteure les rend réels. En tout cas pour ma part, c’est totalement le cas et c’est pour cela que j’en suis toute retournée. J’ai quand même eu une préférence pour Jev. La beauté de son âme m’a touchée quand le comportement d’Ash blessant envers lui m’a énervée. Mais en même temps, je ne peux que les aimer tous les deux.

Je n’irais pas plus loin dans la description de leur histoire, de leurs caractères. Ce serait enlevé toute la beauté de ce livre. Ce serait dévoilé des secrets que vous devez découvrir par vous-même.

Le résumé et le prologue donne le ton. Ce n’est pas une belle histoire, ce n’est pas une romance à proprement parler. C’est douloureux, ça nous prend aux tripes, ça nous retourne. Écrire cette chronique me fait perdre encore quelques larmes pour ces deux jeunes hommes qui n’ont pas été épargné. Pour cet amour qui malgré les jugements, les convenances je dirais, est beau et pur.

Ce n’est pas une histoire à mettre dans les mains de tous. Ce n’est pas tout public. Ce n’est pas une question d’aimer la littérature MM ou non. C’est être ouvert, c’est avec le cœur assez grand pour voir un espoir dans cette histoire rempli de violence, de douleurs.

Pour certains, ce n’est pas acceptable, pour d’autres oui. Mais si vous faites partis des gens ouverts à toutes formes de sentiments peu importe l’identité de la personne, alors ce livre vous bouleversera.

Je vous recommande cette magnifique histoire, écrite parfaitement du prologue à l’épilogue. La plume de l’auteure aura encore montré sa magie dans une histoire interdite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s