Auto-Edition·Lecture perso·Les Chroniques de Thaïs·Romance

#45 Mon plus beau noël – Yan Robel

Chronique #45

  • Titre : Mon plus beau noël
  • Maison d’édition : AE
  • Nombres de page : 68
  • Date de parution : 5 Janvier 2018
  • Note : 5/5
  • Résumé :

« Ne pas oublier. »

Cette phrase tourne dans ma tête comme un refrain quand je me souviens des horreurs de la guerre.

Tant d’hommes sont morts pour notre liberté, laissant derrière eux bon nombre d’épouses et de mères éplorées…

Personne ne peut rester insensible aux sacrifices de ces héros anonymes.

Mon histoire vogue parmi les autres, mais je tenais à vous faire partager ces lettres que j’ai retrouvées.

La détresse et l’amour. Les deux sentiments qui guidaient la plume de ce jeune Américain.

Un soldat bien plus proche de moi que je ne l’aurais cru…

Comme certaines le savent, je suis fan de romances épistolaires et il était donc normal que je me jette dessus quand j’ai vu celle-ci passer.

Yan Robel est un auteur en autoédition, que je ne connaissais pas avant de tomber sur cette nouvelle. Je suis rarement enthousiaste à l’idée de lire des écrits masculins car il me manque souvent ce petit truc en plus, qui me fait vibrer, cependant, mon addiction pour l’épistolaire m’a fait oublier ce détail avant de me l’acheter.

Nous faisons connaissance d’un jeune homme qui rend visite à sa mère pour les fêtes. Il tombe alors par hasard sur des lettres et là, commence toute l’histoire.
Nous sommes confrontés à Adam, qui écrit à sa fiancée, et lui raconte ses peurs, ses douleurs, ses souvenirs, son besoin de la retrouver.
Nous sommes happés dans le récit de ces missives tant elles sont pleine de vérités. À aucun moment, on ne relève les yeux en se disant, oui bon… C’est un livre.
On est vraiment pris dans cette période de guerre, fin année 1944.


L’auteur sait particulièrement bien manier les mots, le vocabulaire est varié et les phrases pleine de sensibilité. Je me suis vue là-bas, avec Adam, je me suis imprégnée de ses lettres, de son histoire, de ses doutes, ses peurs, son espoir.
J’ai été bouleversée par la fin, dont je me doutais mais qui en même temps a été amenée avec subtilité.
Je ne peux pas en dire plus sinon je risque de trop en dévoiler mais je ne peux que vous conseiller de lire cette pépite.
Je découvre Yan Robel et je suis admirative.
L’auteur sait parfaitement jouer sur l’émotion et nous emporte sans difficulté avec ses personnages.

Un gros coup au cœur, autant pour la plume que pour cette romance !


Alors en bref, si vous n’avez pas bien saisi :
Foncez acheter cette merveille.
Franchement, vous ne regretterez pas cette lecture vraiment intense. Malgré le peu de pages, elle va me rester en tête un petit moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s