Editions Explicites·Les Chroniques de Maria·Romance·service Presse

#32 (N)ever -Oriane

Chronique #32

  • Titre : (N)ever
  • Maison d’édition : explicites
  • Nombres de page : 410
  • Date de parution : 18 avril 2020
  • Note : 3.5/5
  • Résumé :

Elle ne cherche rien de sérieux, il n’attend que ça !
Sandra Mullens et Victor Klein fréquentent la même école, mais pas avec les mêmes habitudes. Alors que Victor est agacé par chaque gloussement émis pour lui, Sandra enchaîne les conquêtes à partir de défis que ses copines et elles se lancent à tour de bras. Consciente de ses charmes, rien ne semble arrêter la meneuse du groupe des dragueuses invétérées. C’est alors que ses amies lui posent le défi ultime, en dernière année : passer à l’acte avec Victor, devenu le bel homme de dix-neuf ans avec qui seule une timide a prétendu un jour avoir eu une liaison. Sandra accepte le pari, mais échoue malgré ses approches qu’elle pensait infaillibles.
Sept ans plus tard, les anciens élèves se retrouvent lors d’une soirée. Aussi joueuses que par le passé, les amies de Sandra remettent sur le tapis son échec. Heurtée dans sa fierté, elle jure d’y parvenir un jour ! Ça tombe bien… Victor est là aussi, encore plus sexy qu’avant.

 Je tiens à remercier la maison d’Edition explicites ainsi que Oriane d’abord pour leurs confiance et aussi de nous avoir fourni ce petit trésor de découvertes livresques stupéfiantes.

Parce que oui c’était une belle découverte. Alors que lorsqu’on voit la couverture et le résumé, on se dit que ça sera un cliché de ouff. Alors que non, ça a beau paraitre cliché, ça ne l’est pas alors la pas du tout. Rien n’aurait pu vous préparer au manège d’émotions qui vous percutera au milieu de votre lecture.

Dans cette lecture on y retrouve deux personnages contrebalancés l’un par l’autre : Sandra Mullens et Victor Klein

, j’en profite pour dire que j’ai adoré la sonorité du nom du personnage.

Bon alors je ne vais pas mentir, le début de l’histoire j’ai eu beaucoup de mal à me projeter dans l’histoire. Et ça m’a un peu dérangé et je remets cela sur le dos de Sandra à ses 18ans. Cette ado extravertie, un peu trop on va dire, enchaine les paris de cul Non-stop, je l’ai trouvé un peu superficielle et ça m’a mis dans un état presque d’irritation voire  de rage. Elle a quoi a la place de son cerveau bon sang, surtout lorsque son pari concerne le gentil, grand et sexy Victor, petit bémol notre héro est un coincé de cul confirmé ? Ou pas ?

Sandra n’a jamais perdu un pari jusque-là mais avec Victor elle y rencontre une difficulté et une attirance jamais vécu et n’oublions pas une résistance de fer, mais elle ne se laisse pas décourager et va jusqu’à devenir une stalkeuse pro mais ses jeux finissent par se retourner contre elle de la pire façon possible et on y découvre l’autre côté de la vie de Sandra laissons une tache sur leur relation

Alors si j’avais dit que j’ai détesté Sandra à ses  18ans, je l’ai adoré 7ans après c’est une autre femme qui a fini ses études dans son domaine de rêve mais qui reste quand même avec un job de caissière

Et au fur et à mesure qu’on enchaine les pages on se rend compte que sous sa carapace de meneuse et allumeuse en excellence se cache une fille avec des affres et des démons qui hantent son quotidien et on la comprend mieux après.

Revoir Victor ne faisait pas partie de ses plans, aujourd’hui il est plus canon qu’elle s’en rappelle mais toujours aussi coincé qu’avant, qui cherche toujours une relation sérieuse mais qui sait toujours pas comment s’y prendre ni à le courage de s’y lancer et oui apparemment rien n’a changé et le pari tient toujours.

Une série d’évènements fait que notre héroïne devient le coach de sa victime. En quoi ? Son domaine : la séduction. Et oui l’ex séductrice a pour mission de décoincé Victor

Mais en jouant avec le feu faudrait probablement s’attendre à être brulé. La température et la tension montent et quand ça explosera on est bien servit en artifices je vous le dit.

Entre un pari toujours en air, ou est-ce les jambes ? lol les aventures s’enchainent, les secrets se révèlent et nos deux personnages devront faire face à leurs sentiments.

J’avoue avoir versé des larmes à plusieurs reprises, es sujets traités dans ce livre ne nous laissent pas indiffèrent. Et j’ai aussi apprécié les points de vue de Victor, même si brefs, à la fin des chapitres.

Il y a aussi les expressions purement belges que je n’ai pas toutes saisies mais que j’ai trouvées appréciable comme clin d’œil. La plume de l’auteure est fluide, drôle, décrivant bien, sans en faire trop, les choses.les personnages naturels presque réels,très bien travaillé…

Au finale j’ai bien aimé lire ce livre mais je ne sais pas si c’est le début ou s’est arrivé au milieu mais j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose pour en faire mon coup de cœur.

Je le recommande vivement et soyez prêts pour un manège d’émotions, et hop !!

#Maria

Un commentaire sur “#32 (N)ever -Oriane

  1. Merci beaucoup pour ton retour ! 😀 Je partage !
    J’avais eu peur en voyant le nombre d’étoiles d’amazon et puis j’ai lu la chronique et j’ai fait « Ah mais ouf, elle a passé un bon moment, en vrai ! » XD Tu m’as fait peur haha 😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s