Auto-Edition·Les Chroniques de Thaïs·New Romance·service Presse

#24 Le bûcheron et sa princesse – Kay T. Tyron

Chronique #24

  • Titre : Le bûcheron et sa princesse
  • Auto-Edition
  • Nombres de page : 558
  • Date de parution : 2 Avril 2020
  • Note : 4,5/5
  • Résumé :

Qu’est-ce qui pousse Dawn Hashford, une beauté de la haute société washingtonienne, à proposer à Wade, un bûcheron sur lequel elle n’aurait jamais posé les yeux en temps normal, une offre aussi sulfureuse qu’audacieuse ? S’il ne répond pas à ses exigences très particulières, elle l’éconduira sans aucun remords. Dans le cas contraire, elle le gardera pendant quelque temps, avant de le jeter et de passer à sa prochaine proie, comme elle l’a toujours fait.Pour Wade, cette demande atypique venant d’une telle créature est plus qu’alléchante. Rien ne le pousserait à la refuser. Surtout pas le petit secret qu’il cache soigneusement depuis des années et qu’il dissimulera à Dawn, sous peine de la voir mettre un terme définitif à leur deal.

Un SP proposé par une autrice que je ne connaissais pas particulièrement et dont il me faisait bien plaisir de découvrir la plume. J’avais déjà pu apercevoir la couverture de Rancher’s guest, une autre romance parue quelques mois plus tôt et c’est ainsi que j’avais néanmoins retenu le nom de Kay T. Tryon.

Une nouvelle fois, la couverture de Le bûcheron et sa princesse est très belle, j’ai donc accepté de le chroniquer sans même m’attarder sur le résumé. Pour moi, j’allais avoir à faire à un bûcheron et ça me plaisait fortement.

Je commence donc ma lecture et là, grosse surprise ! Mais cette histoire est érotique au possible. Il faut dire que ce genre-là n’est pas ce que je préfère, étant échaudée par le nombre de romances qui pullule avec des scènes très chaudes utilisées très souvent à mauvais escient.

Nous faisons donc connaissance avec Dawn, une jeune femme carriériste, très très riche provenant d’une famille de la haute bourgeoisie. Cette jeune femme de 25 ans est le genre de personnage on ne peut plus antipathique. Elle est belle et le sait. Elle est fortunée et sait en jouer. C’est une garce et ça lui convient très bien. Honnêtement, il est très difficile de ne pas avoir envie de la claquer dès le départ, son ton condescendant, sa méchanceté envers le « petit peuple » et les femmes trompées. Elle passe son temps à rabaisser et s’envoyer en l’air avec des hommes mariés. Bref, le genre typique de femme que vous et moi ne pourrions jamais saquer !

Puis intervient Wade, un homme impressionnant autant par sa carrure que sa pointure (chaussures et …je vous laisse deviner !) qui va réussir à attiser la curiosité de Dawn grâce à son anatomie… développée. Miss « j’ai le feu à la culotte » accepte donc une partie de jambe en l’air avec cet homme qui fait partie de la classe moyenne et l’attraction va devenir si forte qu’il va lui être impossible de ne pas réitérer l’expérience. Oui, mais… Et si finalement cette relation venait ébranler ses plus fortes convictions ? Comment réussi à concilier sa vie particulière de femme du grand monde avec ce bûcheron aux fréquentations un peu trop douteuses pour cette princesse.

Que vous dire sur cette lecture finalement ?

Premièrement, je pense que si vous voulez une lecture sans prise de tête, vous allez déchanter. Le personnage de Dawn est vraiment particulier et si vous ne réussissez pas à l’analyser comme je l’ai fait, vous risquez d’avoir des difficultés à apprécier l’histoire. Personnellement j’ai trouvé que la force de l’autrice a été de garder cette ligne de conduite pour ce personnage féminin, de lui faire faire ou dire des choses blessantes tout en lui donnant une humanité par moment grâce à Wade. Ses interventions, sa façon de la percevoir et de la titiller nous aide à faire de cette petite garce, une jeune femme marrante qui ne perd rien de son flegme même dans des situations un peu trop loufoques pour elle. Notre bucheron est quand à lui un homme sensible et patient, mais avec ce petit côté intense qui lui permet d’être à la hauteur de sa partenaire. Dans cette romance, ce qui est agréable également, c’est qu’une fois le début et le comportement des personnages installés, nous n’assistons pas à des scènes érotiques posées là par hasard, il y a une vraie volonté de les espacer afin de nous concentrer sur les deux personnages et leur évolution bien plus psychologique que charnelle. J’ai aussi apprécié de ne pas avoir le voile d’un passé trop torturé pouvant laissé penser que Dawn notamment, se comporte de cette manière à cause d’un drame particulier qui va servir de fil rouge tout le long du roman. Cela change et permet de se concentrer sur ce qu’elle et ce qu’elle va devenir, simplement.

Un récit qui se termine avec une petite pointe d’émotion, même si l’on est pas tant frustrée que cela car on s’imagine la suite, c’est surtout de découvrir une nouvelle Dawn pour ensuite tout voir s’arrêter qui peut nous chagriner. Cependant, le tome 2 promettra une histoire sous un jour différent grâce à cela et j’ai hâte de pouvoir le lire.  

#Thaïs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s