Auto-Edition·Dystopie·Les Chroniques de Thaïs

#7 La reine des détestés T1 – Ena.L

Chronique #7

  • Titre : La Reine des détestés
  • Maison d’édition : Auto-Editions
  • Nombre de tomes : 1/2
  • Nombres de page : 573
  • Date de parution : 29 Août 2019
  • Note :4.5/5
  • Résumé :

An 3548. Le dérèglement climatique et les terribles guerres atomiques ont réduit le Monde à un territoire, celui de l’ancienne Europe, désormais partagé en douze royaumes prospères.

Afin d’échapper à une vie de solitude et de drames, Hannah prend la décision difficile de quitter la zone libre et sauvage où elle a toujours vécu, pour la sécurité des murs du royaume d’Olayan. Elle sait qu’en entrant, elle deviendra esclave, comme tous les Blancs. En revanche, elle n’imagine pas que la rareté de son apparence, trop pure, fera d’elle l’esclave la plus détestée du royaume, ni qu’elle la conduira au palais, au service de la famille royale.

Rien ne prédestinait Hannah, alias numéro 83-737, esclave illettrée, sauvage, considérée comme la laideur à l’état brut, et le prince Yash bin Saleh al Talal, chef de guerre sanguinaire, héros des douze royaumes, fantasme de toutes les femmes, à se rencontrer. Mais parfois, le destin est joueur… et cruel. Car Yash n’est pas un prince de conte de fées, et Hannah ne sera jamais l’héroïne idéale.

Un récit qui n’avait rien pour me plaire.

Une dystopie ( je n’y comprends jamais rien), un gros volume ( je n’avais encore jamais été capable de lire un plus de 350 pages)

Je commence donc ce roman et là, le choc…

Je me suis retrouvée subjuguée par la plume de l’auteur en moins de 30 pages. L’univers créé a su me conquérir en un rien de temps.

Elle a ce pouvoir de descriptions qui te captive instantanément.

Nous nous retrouvons dans ce futur, en 3000 et des boulettes, où les blancs sont devenues une race à abattre pour des crimes commis des siècles plus tôt.

La planète est peuplée d’hommes de couleur, l’esclavage est de retour.

Je vous rassure tout de suite, Certes, c’est dystopie ( monde ou période imaginaire) mais nous nous retrouvons dans un futur où l’on a aucun mal à se projeter. C’est clair, bien expliqué et pas si surprenant que cela quand on voit le monde dans lequel on vit actuellement.

Hannah est l’esclave mise au plus bas de l’échelle. Elle paie pour ce que ces ancêtres aux cheveux blonds et aux yeux bleus ont fait. Ce petit bout de femme est l’une des héroïnes les plus touchantes que j’ai pu lire. Elle possède une force de caractère incroyable, elle a une volonté de fer et un feu puissant coule dans ses veines, pourtant elle sait exactement où est sa place et comment se comporter pour se préserver.

Elle subit, prend les décisions qu’il faut pour sa survie, supporte sa condition qui en aurait terrassé plus d’un. Puis vient ce jour où…Le prince Yash apparaît dans sa vie autrement que ce monstre implacable qui dirige ses armées et son peuple. Cet homme est plein de haine, sanguinaire, rien ne l’arrête jamais. Il se bat parce que c’est sa nature, il est aussi brutal qu’un animal. Mais son indifférence à tout en prend un coup lorsqu’il découvre cette petite esclave qui vient l’intriguer avec son innocence.

Bon sang, il fallait bien toutes ses pages pour comprendre la complexité de ces personnages. J’ai apprécié les découvrir avec leurs défauts, leurs défauts, leur originalité.

Ena L. a su les rendre tous captivants. Un véritable régal de tourner les pages sans lever les yeux au ciel, tout est admirablement bien posé et réfléchi.

Nous avons des personnes de caractère qui n’en font pas des caisses, un Yash dégoulinant de possessivité et de rage qui sait exactement comment nous faire papillonner le ventre, une Hannah innocente qui nous arrache des rires tant son manque de savoir et ses questions sont rafraîchissantes et nous empêchent de sombrer dans le pathos.

Une rafale d’émotions et de sentiments contradictoires nous terrasse durant cette lecture.

Ce livre est exceptionnel.

Je ne le dis pas souvent mais clairement, il m’a époustouflée. Cela fait des années je crois que je n’avais pas à ce point aimé une romance.

Avec mon petit recul d’auteur, je peux vous dire que chaque phrase est extrêmement bien employée, le vocabulaire et la richesse des mots ( simples pourtant) sont épatants…

Je me répète mais vraiment, pfiouuuu…

Alors pas besoin d’en rajouter mais clairement, lisez-le ou vous allez vraiment vous asseoir sur une merveille.

Ps:Il y aura un tome 2 mais pas de fin frustrante, vous pouvez y aller en toute sérénité !

#Thaïs

Un commentaire sur “#7 La reine des détestés T1 – Ena.L

Répondre à paradisehunter35 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s