Fyctia·Les Chroniques de Maria·service Presse

#100 La Vecchia Signora – Clara Hay

Chronique #100

  • Titre : LA VECCHIA SIGNORA
  • Nom d’auteur : Clara Hay
  • Maison d’édition : Stories by Fyctia
  • Nombres de page : 238
  • Date de parution : 14 novembre 2019
  • Note : 4/5
  • Résumé :

Apprendra-t-elle à se laisser aller ?

Giulia, maman dévouée à son fils, consacre ses journées à son activité de traductrice. Une proposition de journalisme vient bousculer son quotidien et elle se promet de n’accepter que la réalisation d’une seule interview, afin de ne pas réveiller le passé. Maximiliano, footballeur star de son club en Serie A n’a que sa carrière en tête. Lui, les interviews font partie de son quotidien. Intrigué par cette femme qui ne répond pas à ses avances, il ne compte pas la laisser faire son travail dans les règles. Entre eux, les étincelles sont inévitables… Et pourquoi pas le désir ?

Tout d’abord je tiens à remercier l’édition stories par Fyctia et Clara Hay pour leur confiance encore une fois

Alors comme chaque fois, je commence par la couverture. Comment dire, celle de ce livre à un effet très particulier. Je ne sais pas si c’est dû aux couleurs. Mais ça tape dans l’œil du lecteur. La première chose qui attire l’attention c’est bien sûr le titre.  Ça nous intrigue comme pas possible, au point où on a vraiment envie de savoir ce qui se passe, et surtout d’apprendre l’italien, dans mon cas. Je tire chapeau à l‘auteure, bravo pour son choix.

En lisant, le livre j’ai été très surprise. Une découverte ! La plume de Carla est légère, elle n’a pas besoin de faire des efforts pour capter notre attention, c’est fluide et les pages se retournent sans qu’on s’en rende compte. Des dialogues au naturel et une description détaillée.

Alors j’espère que vous avez fait vos valises parce que dans son roman, Carla nous embarque en Italie, à Turin. Ou on y rencontre la charmante traductrice/ex journaliste Giulia, la mère attentionnée de l’adorable Marcus. Elle est tout ce qu’on aimerait être dans la vie : indépendante, forte de personnalité. Super organisée avec le sens des responsabilités.

 Après le décès de son mari et l’amour de sa vie ,Ethan, dans un accident très tragique, elle décide de vivre en mode survie, comme elle l’appelle souvent. La protection de son enfant est tout ce qui compte pour, elle-même si c’est au détriment de son propre  bonheur. Ça n’empêche pas qu’elle profite de sa vie des fois en compagnie de ses deux meilleures amies Sofia et  Chiara. La vulnérabilité elle ne connait pas enfin jusqu’au jour où elle rencontre un charmant footballeur

Maximiliano manchini alors là, je vous le dis tout de suite, c’est le coup de foudre pour moi. Loin de là le cliché du joueur coureur de jupon gâté. Oh non, Max est la vedette du club préféré des Italiens, la Juventus. Sa carrière c’est toute sa vie et il bosse dur pour ça. Aucune exception, rien ne peut le dévier de son but.

C’est un séducteur assumé avec une sensibilité qui le rend si désirable. Il a un côté tendre qu’il n’hésite à le montrer à sa famille et amis. Bref, il est irrésistible.

Lorsque ces deux-là se rencontrent c’est explosive au vrai sens du terme ! On se retrouve à suivre leur aventure  toute aussi haletante que originale. On a l’impression de les connaitre petit à petit, de découvrir leur passé et leurs secrets, de les voir évoluer ensemble et faire des exceptions qui ne leurs feront que du bien.

J’ai trouvé l’histoire entre eux si réelle, rien n’est précipité elle se fait petit à petit ‘smoothly’. Et c’est tellement beau.

J’ai une autre confession à vous faire, j’ai craqué pour le plus jeune fan de la Juventus, Marcus.il est adorable, son amour pour sa mère et sa ‘fan attitude’ envers Max…une chose est sûre, il va vous faire fondre.

Comme je l’ai déjà dit, J’admire l’auteure pour la description détaillé de la ville de Turin et du Maria’s books and coffee, qu’elle a faite. Je m’y suis facilement projetée.

Enfin, Non je mens, j’avais l’impression d’y être en sirotant mon café, tellement ça faisait si réel.

Mais si je devais trouver un point négatif à cette histoire, ce qui n’est pas évident. Ça serait la lourdeur et la répétition de certaines phrases au début de l’histoire. Mais rien qui puisse vous empêcher d’apprécier cette pépite.

En gros, vous allez y trouver du foot, de l’amour, de l’intrigue, des déceptions ; le manipulateur  Culpri, qu’on a envie de taper (je ne vous spoile pas plus) … enfin vous l’avez compris, mesdames et messieurs tout est là, Pour vous faire aimer le foot et surtout la Juventus.

Moi je ne sais qu’une chose, c’est qu’à cause de Clara, ce soir je vais regarder le match de la Juventus à la recherche d’un Maximiliano et demain je me mets à l’italien.

Perso, étant une personne qui n’a jamais aimé le foot, une histoire qui me pousse à ça, je la recommande vivement et c’est sincère ! Foncez-y, vous ne le regretterez pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s