interview

#5 Interview Jessica Hailey

1 – Présente-toi en quelques mots ?

Je suis une jeune auteure de 23 ans, aussi étudiante en littérature et communication. Je suis une grande romantique dans l’âme, qui adore les complots et la fantasy (quoi de mieux) ? Sinon, j’ai une passion incontrôlable pour les sushis et la culture japonaise en général !

2- Comment t’est venue l’idée d’écrire ? Et depuis quand ?

J’écris depuis toujours – sur des forums, à l’époque -, mais j’ai particulièrement renoué avec l’écriture vers fin 2017. J’ai une imagination débordante, au point où elle m’empêche de relaxer et de dormir la nuit. Coucher mes idées sur papier m’est donc venu tout naturellement !

3 – Ou trouve tu l’inspiration ?

Partout ! Que ce soit des films, de mes propres lectures, les paroles d’une chanson… mais, en règle générale, je trouve un sujet précis, par exemple le mannequinat, et l’histoire se ficelle dans ma tête au fil des jours/semaines.

4 – Parle-nous de ton parcours Wattpad? (Ou autre plateforme)

J’ai commencé à écrire sur Wattpad vers mars 2017, avec « Les Habitudes du Cœur » (désormais retiré de la plateforme). Cette première histoire a rencontré beaucoup de succès dans les premiers mois, puis mon lectorat s’est développé avec « À Jamais Plus de Cinq Cents Mètres », qui a atteint le million de lectures assez rapidement ! Aujourd’hui, j’ai davantage trouvé mon style, et j’écris encore des romances engagées, telles que « Le Succès du Malheur » et bientôt « The Ugliness of Beauty » !

5 –Pour toi, ça a été dur de trouver une ME ? Tu t’es déjà dit que ton manuscrit ne serait jamais accepté ?

Mon cas est assez particulier, puisque la ME est directement venu me recruter sur Wattpad. Cependant, je ne pensais pas avoir le potentiel ni l’expérience suffisante pour porter mes écrits à un grand public à ce moment-là. Je suis devenue confiante surtout à partir de « Le Succès du Malheur » … mais je pense qu’il est naturel d’avoir peur d’être refusée et de se sous-estimer. Tant que cela ne nous arrête pas, c’est l’essentiel ! On ne perd rien à envoyer son manuscrit à des maisons d’édition qui nous intéressent ! 😊

6 – Comment te sont venues toutes les idées que tu as eues dans À Jamais plus de cinq cents mètres ?

Bonne question ! Mes idées me viennent au fur et à mesure, surtout lorsque je conduis (pour une raison que j’ignore) ? Un scénario me vient en tête tout bonnement ainsi. En particulier pour cette histoire, il n’y a pas eu d’inspiration prise ailleurs… mis à part des informations plus techniques concernant l’univers de la mafia. Sinon, le scénario m’est apparu comme par magie (bizarre dit ainsi, mais c’est souvent le cas).

7 – Parle-nous un peu plus de tes personnages …

Mon préféré est Willem ! Sensible, blessé, mais fort à sa façon, il est comme un animal sauvage difficile à apprivoiser. Pourtant, lorsque l’on réussit à s’en approcher, il devient l’ami le plus fidèle qui soit, et aime inconditionnellement (beaucoup de lectrices ont d’ailleurs craqué pour sa relation avec Jay). Sinon, Ella est mon alter ego, féministe et tête forte, mais je suis un peu naïve comme Eliza. Quant à Liam… j’adore son côté fidèle envers Alex et sa langue acerbe !

8 – Quand as-tu commencé à écrire et combien de temps as-tu mis pour écrire les deux tomes de à jamais plus de … ?

J’ai commencé à écrire cette histoire en 2018, autour de décembre, il me semble. J’ai terminé le tome 1 en 3 ou 4 mois, et le tome 2 en 3 mois ! Donc plus ou moins une demi-année pour le lot !

9- Dans tous tes livres confondus, lequel a été le plus compliquer à écrire ? As-tu une scène particulière en tête ?

« Le Succès du Malheur ». Compte tenu des difficultés de Willem avec les rapprochements physiques et son haptophobie, il était difficile de développer une romance au cœur d’une telle situation. Je devais m’assurer que l’amour ne naisse pas trop rapidement entre eux et que le dosage soit bon, sans que cela devienne ennuyeux. Ils se voyaient surtout pour travailler, une autre contrainte difficile à gérer (les endroits et les situations ne variaient pas beaucoup, il était impératif que le contenu évolue et ne semble pas redondant). Sinon, le sujet en tant que tel restait compliqué à traiter. Comme il s’agit d’une problématique peu dénoncée au sein de la société (j’en dis peu pour ne pas spoiler), je devais l’intégrer au récit de façon réaliste, montrer son côté choquant sans banaliser les violences faites aux femmes pour autant… Bref, un casse-tête, mais le résultat final me plaît beaucoup !

10 – Peux-tu nous parler de ta dernière lecture ?

Ma dernière lecture est un manga, il s’agit de L DK. Je suis assez mitigée ! J’ai bien aimé la romance, mais comme les vieux shojo, la femme est traitée comme un objet et le consentement devient vite limite… Un « non » passe pour un « oui », c’est très choquant. Mais si on outrepasse cela (car bon, le Japon est assez en retard à ce niveau, les mangas récents commencent seulement à avoir des héroïnes fortes, qui savent dire « stop »), le récit en tant que tel est génial !

11 – Un auteur préféré ?

HOLLY BLACK ! JE RÉPÈTE : HOLLY BLACK ! Et JK Rowling, mais ça, tout le monde le sait déjà.

12 – As-tu un rite d’auteur ? (Musique, café, bonbon…)

Non, ça change souvent… Cependant, je n’écris jamais sans mon chocolat chaud !

13 – Si tu devais vivre une histoire d’amour avec un de tes personnages lequel choisirais-tu ? Et pourquoi ?

Willemmmmmmm ! Parce qu’il est absolument chou, sensible et qu’il n’a pas peur de dire ce qu’il ressent.

14 – Si tu pouvais vivre dans un de tes livres préférés, ce serait avec lequel ? Et pourquoi ?

The Cruel Prince, juste pour passer du temps avec Cardan. Le rêve.

Ou peut-être Harry Potter, afin de faire des séances lectures avec Hermione devant le feu de la salle commune !

15 – Donne-nous envie d’acheter ta prochaine sortie ?

« Mafia » et « Step-Brother » se rencontrent dans une romance douce, mais une intrigue digne d’un roman noir… plein de rebondissements assurés et une tension de ouf ! Et puis, Liam quoi… Difficile de ne pas en tomber raide dingue (même si on le déteste au début) !

16 – Vu que nous approchons de la période d’Halloween, as-tu déjà pensé à écrire une histoire sur ce thème ?

Si, si ! Mais ce ne sera pas pour cette année. L’an prochain, par contre, je compte bien sortir des histoires courtes pour chaque occasion spéciale, ce sera justement mon défi littéraire de l’année !

17 – Si tu devais donner un conseil à de futurs auteurs que serait-il ?

Osez la différence. Même si le cliché est confortable pour plusieurs raisons, tenter de sortir des champs battus. Osez voir grand. Osez faire des erreurs. Vous apprendrez et avec le temps, votre plume, vos intrigues et vos récits n’en deviendront que plus fort !

18 – Parle-nous de tes futurs projets ? Wattpad et/ou ME

Pour la ME, je compte bel et bien faire éditer « Le Succès du Malheur », mais ça ira après les vacances de Noël (je suis en pleine réécriture et je veux faire une petite pause). Sinon, je commence « The Ugliness of Beauty » dès le 25 octobre sur Wattpad ! Il s’agira d’une new romance dans l’univers du mannequinat, qui dénoncera l’envers du décor (il porte très bien son titre).

19 – Un dernier mot pour tes lectrices ?

Merci à tous d’avoir lu cet interview (et à l’intervieweuse), et j’espère vous avoir donné envie de me suivre sur Wattpad ou dans mes autres écrits édités en maison d’édition !

Merci à Jessica pour avoir eu la gentillesse de répondre à mon interview.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s