collection infinity·Romance

#83 : Moi, guerrière viking – Virginie Platel

Chronique #83 :

  • Titre : Moi, guerrière viking
  • Nom d’auteur : Virginie Platel
  • Maison d’édition : Collection Infinity
  • Nombre de tomes : 1
  • Nombres de page : 613 pages
  • Date de parution : 28 août 2019
  • Note : 2,3 /5
  • Résumé :

Dans ce roman, vous incarnez Vicky Løve, une Parisienne d’origine scandinave de vingt-cinq ans. Surdiplômée, elle n’a encore jamais travaillé et s’apprête à faire le grand saut dans la vie active. Du coup, par sécurité, elle a l’intention d’épouser son petit ami, un geek qui a une fâcheuse tendance à la confondre avec les goules de ses jeux vidéo.

Mais lorsque celui-ci lui offre une bague venue du fond des âges aux étranges propriétés magiques, la vie de Vicky va basculer. Lors de son stage d’archéologie en Norvège, elle va en effet se retrouver propulsée à l’âge viking ! Nul doute que sa combativité sera fortement mise à l’épreuve, en particulier lorsque sa route croisera celle d’un séduisant guerrier et d’une mystérieuse et redoutable pirate.
Tous deux semblent avoir un lien avec sa bague.

À Vicky de découvrir lequel pour pouvoir rentrer chez elle, avant que sa vie ne soit brutalement écourtée. Entre autres réjouissances, elle devra apprendre à se battre hache à la main comme les Skjaldmö (guerrières au bouclier), naviguer sur les océans jusqu’aux terres glacées d’Islande à bord des fameux navires vikings, et survivre au froid polaire des nuits arctiques sublimées d’aurores boréales…

Au cours de sa quête, elle devra surtout faire des choix cruciaux, notamment au niveau sentimental, qui décideront de son destin.

Moi, guerrière viking est la preuve « vivante » qu’une jolie couverture et une bonne idée ne font pas tout, en matière de roman. Suis-je dure ? Sans aucun doute

Parlons-en, de cette couverture, d’ailleurs ! Je n’ai qu’une seule chose à dire : je l’adore ! Du choix de la police, à l’image utilisée qui est magnifique sans trop en faire, en passant par les effets incrustés sur le texte, notamment cette tête du loup qui « passe » par-dessus, sans rien ôter au charme de l’écriture ; c’est un vrai plaisir pour les mirettes ! 

Mais voilà, pour moi, le plaisir s’arrête là. 

Eh oui… 

Parlons des points positif, avant de se la jouer vieille sorcière aigrie : 

Le point fort de Moi guerrière viking, c’est qu’on vous propose de suivre deux histoires, deux « chemins » bien différents. Un principe qui me rappelle ces vieux romans dont « vous êtes le héros » et qui m’a tout de suite charmée !! Plusieurs fois au courant du roman, on vous demandera de choisir votre « camp ». 

Le bien, le mal, les relations intimes : vous êtes le seul maître à bord ! En soit, c’est une idée très intéressante, puisqu’elle laisse au lecteur une autonomie quasiment complète. 

Mais, si ce livre partait d’un bonne idée, je n’ai pas réussi à prendre du plaisir à le lire. 

Pourquoi ? C’est simple. D’après moi, certains choix proposés n’étaient pas assez recherchés, ou peut-être pas assez exploités pour que soit réellement prenant…. En tout cas, une chose est sûre : quelque chose coince et m’a laissé un goût d’inachevé dans la bouche. 

En grande fan d’histoire et de pirates, je l’attendais dès que je l’ai vu dans la prochaine sortie Amazon. Je trépignais d’impatience à l’idée de pouvoir enfin mettre la main dessus ! Je tiens d’ailleurs à remercier la Collection Infinity qui m’a permis de lire ce roman en avance ! malheureusement…  mon excitation est vite retombée après quelques trois cents pages. 

Pourtant, ça avait bien commencé ! 

Je tiens à préciser que ce n’est pas tellement le style de l’auteur qui m’a inspiré ce sentiment, puisqu’il fait très moderne, très… direct, sans chichi. Non, ce sont plutôt les incohérences du récit. Des incohérences qui ont fini par gâcher mon plaisir, au point que j’ai refermé ce livre sans parvenir à le finir, même si le côté très ouvert du roman avait su me charmer au début. 

Ma première déception a été les quelques erreurs historiques présents, mais ça, encore, j’aurais pu passer outre, surtout que l’héroïne est une jeune femme du 21ème siècle catapultée tout droit chez les vikings. 

Ma seconde a été le manque de profondeur dans certaines parties du bouquin. Parfois, certains chapitres finissent par traîner en longueur, tandis que d’autres sont très, très court, et limite survolés. 

J’aurais aimé me retrouver plonger dans cette vie de viking. J’aurais voulu en apprendre plus sur les personnages secondaires, sur Vicky, notre jeune héroïne de vingt ans que je n’ai pas réussi à apprécier, malgré (à cause de ?) ses longues, longues tirades. J’aurais voulu en apprendre bien plus sur le guerrier. J’aurais voulu plus d’information, et moins de bla-bla parfois inutile. 

Pour résumer, ce roman avait tout pour être un petit bijou innovateur : un thème rafraîchissant ; une couverture sublime ; et un style plutôt bon. Malheureusement, malgré tout ça, ça a été un raté. Trop de petits détails non négligeable (manque de cohérence et de profondeur, principalement) gâchent la lecture.

Un commentaire sur “#83 : Moi, guerrière viking – Virginie Platel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s