New Romance

#19 Véline T1 – Avril Sinner

Image de Julivres_addict

Salut à tous !

Aujourd’hui je viens vous parler de mon flic préféré! J’ai nommé Véline. Si vous voulez des fous rire, je vous conseille de lire cette saga !


Mon avis :

J’ai eu un véritable gros coup de cœur pour cette saga ! Avant de me lancer, j’en avais beaucoup entendu parler, tous les jours je voyais des personnes citer Véline par-ci Véline par-là, ensuite je me suis dit, bon vas-y lance-toi !

Et je peux vous dire que je viens de lire le meilleur livre, que j’ai jamais lu ! Humour complètement décalé, personnages dans le même genre. Ils ont tous une personnalité débordante et on s’attache très vite à eux.

L’histoire est racontée du point de vue de Véline Iliev, lieutenant au BRP. Et que dire sur lui ? Il a un langage cru et terriblement vulgaire ! Il est très fier, libertin et vu comment il se comporte on devrait toutes le détester ! Malheureusement ou heureusement c’est bien tout le contraire !

Durant toutes les pages de ce livre, Véline a réussi à me faire rire ! Avec son humour noire et ses réflexions acerbes tellement bien placées ! L’auteur a créé un personnage qu’on est pas prêtes d’oublier !

Parlons un peu de l’histoire, nous retrouvons donc Véline qui est un flic de la BRP ( Brigade de répression du proxénétisme ) carrément et totalement déjanté qui va partir en couverture pour le service de la Crim et va rencontrer le capitaine Mila Debreve une femme de caractère qui n’ est pas prête à succomber au charme de notre flic. Elle a juste besoin de lui pour le bien de leur enquête !

Véline en planque dans sa voiture qui s’emmerde et qui ne trouve rien de mieux à faire que de décider de se branler. Il est donc arrêté par la Crim et attérit au 36. De là, on lui apprend qu’il va donc bosser à la Crim sous couverture et qu’il devra infiltrer un groupe pour des personnes qui souffrent de leurs pratiques ou addictions sexuelles ! Et en quelques pages tournées, on comprend qu’il est le flic parfait pour jouer ce rôle.

Quel plaisir de retrouver le flic le plus fou de tout Paris, j’ai adoré l’équipe qui accompagne Véline, mais j’ai aussi fait la rencontre de ses parents, mon dieu ! Entre une mère complètement folle qui parle de meurtre comme on parle du beau temps qui m’a, admettons le, fait complètement flipper et un père qui passe ses journée au bar à jouer au backgammon et à disserter sur la politique et surtout sur le communisme… Qu’il déteste un homme fort sympathique mais déjà un peu moins flippant que la mère !

Quand à Véline il est drôle complètement fou mais tellement attachant avec des pratiques pas très très claires ,je vous l’accorde… Mila est quant à elle une femme forte qui m’a directement plus et qui n’a pas peur de tenir tête à notre bulgare qui veut juste la mettre dans son lit !

Je finis cette chronique, juste pour vous dire, si vous n’aimez pas les enquêtes de police, je ne pense pas que ce livre soit pour vous mais vous pouvez toujours tenter dès fois que notre Véline vous fasse changer d’avis.


Résumé

Véline. OK, je vous l’accorde c’est bizarre comme prénom. Mais pour toute réclamation, adressez-vous à ma génitrice, vous allez voir, elle est charmante.

Que dire sur moi ? Je suis flic à la brigade de répression du proxénétisme, j’ai un patrimoine génétique plutôt séduisant, je ne manque pas d’humour – enfin, ça dépend pour qui. Et surtout j’adore les femmes. Toutes les femmes. Particulièrement quand elles sont payantes ou en couple. Ma mission dans cette histoire ? Débusquer un tueur en série, infiltrer un univers thérapeutique étrange et au passage, braquer ma capitaine.

Pourquoi moi ? Parce que la crim patauge et parce que parait-il, « j’ai le profil idéal ».

Des déviants sexuels, du sang, des meurtres, une brigade criminelle dépassée, une chef aussi excitante qu’autoritaire … et moi.

Sacré cocktail. Que l’enquête commence …


Extrait : Je me lève en balançant le chat sur le canapé. Pas question de m’embarrasser de cette chose immonde. Ma grande brune, suivie de ma blondinette, tourne déjà les talons en se foutant de moi.

— Interroge-le ! Il a tout vu ! Et ferme-la ! Sinon je te colle les deux de la vieille en plus !

Putain, elle me cherche. Je vais la coller ailleurs si elle continue. Sine se retourne, un grand sourire aux lèvres.

— Il s’appelle Jean-Claude. Prends-en soin. Tu vas voir, il est très attachant.

La porte claque. Interloqué, je scrute le dénommé Jean-Claude en passant ma main dans mes cheveux. Comment peut-on donner un nom pareil à un chat ?

— Toi, si tu l’ouvres, je te dégomme avec mon flingue !

C’est quoi, cette journée ? Un meurtre, un chat. Une journaliste traquée, une flic aux abois et un uro homo qui me donne un rencard. Autant dire que je suis mal barré. Je vais pas me faire chier dans les prochaines vingt-quatre heures.


Vous l’avez lu ? Donnez-moi votre avis en commentaire

En attendant une nouvelle chronique, je vous souhaite une bonne lecture

Mélanie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s